undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici nav_WSHT16 Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Jésus
  • Commentaires client

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles28
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 mai 2014
Très bon livre qui donne une interprétation passionnante de la vie et des enseignements de Jésus, en se basant plus particulièrement sur l’Évangile de Jean. A vrai dire Petitfils est parfois emporté dans sa foi et quelques affirmations semblent un peu trop rapides (pour ce qui est du linceul de Turin ou des miracles eucharistiques par exemple). Mais compte tenu du mystère du christianisme on est forcément contraint de prendre à tel ou tel moment une position tranchée, même quand on veut en rester au Jésus historique.
L'une des forces de ce livre, c'est son prix, en format poche, qui en fait un ouvrage remarquable particulièrement accessible. Un autre ouvrage est sans doute encore bien plus complet et reposant sur un parti pris d'étude similaire, "Un certain juif, Jésus" de J-P Meier, d'ailleurs fréquemment cité en référence par Petitfils. Je l'ai aussi et c'est une référence absolue du genre. Mais les 4 tomes reviendront pratiquement 20 fois plus cher que ce petit livre de poche, donc autant commencer par là.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'objet du « Jésus » de Jean-Christian Petitfils est de dresser un portrait historiquement sérieux du personnage le plus connu de l'histoire universelle, dont on mesure encore aujourd'hui l'influence capitale. Réputé et salué pour ses nombreuses biographies consacrées à plusieurs rois de France, Petitfils fait encore ici œuvre d'historien, ce qui, rappelons-le, est une qualité et pas un métier...

L'auteur a le mérite de consacrer à l'analyse critique de ses sources et à sa méthode d'historien une grande partie des annexes du livre. De ce point de vue les principes sont clairs et sont d'ailleurs affirmés sans équivoques par Petitfils lorsqu'il écrit (page 24) : « L'important, encore une fois, est de rester ouvert sur le mystère et d'éviter le réductionnisme partisan. Quand les journalistes-cinéastes Gérard Mordillat et Jérôme Prieur avouent que le but, de leurs séries d'enquêtes diffusées sur la chaîne de télévision Arte, est de dénoncer les inventions frauduleuses, les tromperies et la trahison de l'Eglise, bref de faire exploser l'imposture du christianisme, tenu pour intrinsèquement antisémite et violent, quelle crédibilité leur donner ? Peut-on dans cette disposition intellectuelle porter un jugement équitable, perspicace et nuancé ? L'honnêteté historique s'accommode mal d'un militantisme antireligieux, tout comme du reste d'un fondamentalisme obsolète. A condition de respecter les strictes limites des deux domaines, il est possible d'arriver à une approche rationnelle - et non rationaliste - du fondateur de la seule religion qui se veut incarnée ».

L'ouvrage en lui-même, suit la trame de l'Evangile selon Saint Jean, considérée comme la source la plus historique sur le ministère terrestre de Jésus, et va, en 570 pages, de la rencontre initiale de Jésus avec Jean le Baptiste jusqu'à la Résurrection. Les annexes occupent 150 autres pages, alors que les notes et la bibliographie en mobilisent 120. La voie fondamentale, retenue par Jean-Christian Petitfils est de démontrer - sources à l'appui - que le quatrième Evangile, celui que la tradition attribue à « Jean », n'est pas l'œuvre de l'apôtre, fils de Zébédée et frère de Jacques le Majeur, mais d'un homonyme, « un juif pieux qui a une compréhension éblouissante du judaïsme de son temps, (et) est connu du grand prêtre Hanne (...) Manifestement, c'est un haut résident de Jérusalem proche du Temple et de son administration, un homme du sérail pourrait-on dire » (page 639). Jean l'évangéliste, le « disciple bien-aimé » est un témoin direct de la vie de Jésus qui s'est penché vers lui pendant la Cène que l'auteur situe dans la vaste demeure de Jean à Jérusalem. Petitfils n'en utilise pas moins les évangiles synoptiques ou les sources extérieures (comme les travaux de Flavius Josèphe) pour étayer son récit et ses analyses.

Le texte de Petitfils est passionnant. L'auteur, n'hésitant jamais à de longs développements pour évaluer et croiser sources, témoignages et hypothèses, en véritable historien, parvient à mettre en place un récit vivant et extrêmement complet de la vie publique de Jésus. Il montre combien son enseignement est riche et novateur pour son temps, au point bien souvent de ne pas être compris par le peuple ou même par les apôtres. Petitfils s'interroge également avec précision sur la manière dont Jésus s'envisageait lui-même - se voyait-il comme un Messie ? Comme le fils de Dieu ? - cela en contrepoint de la façon dont ses contemporains l'ont perçu. Sur les traces de ses prédications en Judée, en Samarie ou en Galilée, Petitfils en dégage les lignes de forces comme les apparentes contradictions. Son récit se fait particulièrement technique pour aborder par exemple la comparution devant Hanne ou le procès romain de Jésus. Il devient même clinique pour aborder la Passion, le crucifiement, la mort et la mise au tombeau.

Balayant preuves à l'appui un bon nombre de thèses déconstructrices plus ou moins à la mode, l'auteur s'attache à démontrer, avec un conservatisme de bon aloi (car établi sur de solides fondations méthodologiques), le bien fondé de nombreuses thèses traditionnelles : sur les « frères » de Jésus ou les reliques de la Passion par exemple. Ouvrage à la fois accessible et d'une très grande richesse historique (voir le « poids » des notes ou des annexes), le « Jésus » de Jean-Christian Petitfils s'adresse à un large public dans le souci louable de remettre un certain nombre de pendules à l'heure sur un sujet de nos jours malicieusement dévoyé.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2015
Pour qui connaît un peu le sujet, ce livre est davantage une accréditation de la doxa catholique qu'une mise en lumière objective des faits : la personnalité révolutionnaire du Christ et la rupture brutale qu'il impose au judaïsme passe au second plan, derrière la personnalité mystique du dernier roi davidien.

Sans trop entrer dans les détails, j'ai été choqué d'abord par la façon dont J-C Petitfils se débarrasse des Esséniens, liquidés en une page pour dire en gros que leur doctrine est sans influence sur la pensée christique. Ecarter les Esséniens revient à ne pas s'interroger sur les origines de la pensée si singulière de Jésus. Il n'y a donc pas de réelle analyse des sources idéologiques du christianisme. Le rôle de Jean le Baptiste est lui aussi conforme à la doxa proto-orthodoxe, cest-à-dire mineur, alors qu'il y a tout lieu de croire qu'il a été l'intermédiaire entre la pensée essénienne et le message de Jésus : la communauté de bien, la cène, la croyance en un jugement dernier, l'eschatologie, le pain et le vin, la mise a égalité des hommes et des femmes, l'ascétisme, le baptême par immersion, etc, sont des caractéristiques esséniennes reprises par Jésus. A défaut d'adhérer à l'idée d'une filiation idéologique essénienne, il y avait au moins matière à débat. Pas un mot là-dessus: Jésus est divinement inspiré et sa pensée jaillit ex-nihilo (ou est à la rigueur un prolongement de l'héritage judaïque traditionnel : saducéen ou pharisien).

Plus problématique encore : dans sa longue description de la Passion, J-C Petitfils base l'essentiel de ses commentaires sur les suaires de Turin et d'Oviedo, dont le moins qu'on puisse dire est que leur authenticité ne fait pas consensus. Il semble d'ailleurs favorable à l'idée d'une vraie résurrection, invoquant là encore la miraculeuse "photographie" du suaire de Turin.

Sur la virginité de Marie, ses explications sont contournées et insaisissables, il rejette le seul témoignage juif qui la contredise (tout de même cité en annexe mais évacué d'un revers de main sans aucun argument). Dans tous les cas, un historien n'a à se prononcer ni sur la virginité de Marie, ni sur la réalité des miracles et de la résurrection.

Sur les évangiles apocryphes, témoignage de l'incroyable bouillonnement intellectuel et religieux du christianisme naissant, J-C Petitfils balaye tout avec mépris, prenant là encore le parti de la doxa catholique : seules les évangiles canoniques sont valables. Il est particulièrement méprisant avec les gnostiques, là encore sans chercher à justifier sa pensée, considérant l'ensemble de leur vision comme ridicule - les gnostiques étant dans une large mesure des héritiers de la pensée essénienne, on peut dire que les choses sont claires.

Parlant de Nag-Hammadi et de la découverte des textes gnostiques (dont l'évangile de Thomas), il n'explique pas pourquoi on les a retrouvés cachées sous la terre, et pour cause.

Enfin, les sources de J-C Petitfils sont essentiellement françaises et catholiques, alors que (là aussi) les Américains sont à la pointe de la recherche. Il est étonnant par exemple que ne soit jamais citée l'excellente revue Biblical Archaeology, parmi d'autres.

Bref, une biographie très partisane, qui suit à la trace la ligne de la doxa catholique, très bien écrite cependant et qui se lit très agréablement - c'est le point fort.
22 commentaires|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
J'avais pris ce livre un peu par hasard à la bibliothèque et je l'ai lu presque d'une seule traite. Un remarquable travail d'historien qui se lit aussi facilement qu'un roman. jJ l'ai acheté pour le garder et pouvoir y revenir. Toutes les personnes auxquelles je l'ai recommandé ont aussi été séduites.
11 commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2013
N'hésitez pas si vous vous questionnez sur cet ouvrage : il se dévore comme un roman et le contenu est extrêmement RICHE. Cet excellent historien reprend les textes des évangiles et d'autres écrits de la même époque pour restituer une vie de Jésus très documentée, nous expliquer les moindres détails de son parcours et nous éclairer sur nombreux aspects qui paraissent obscures même aux plus fervents Chrétiens. Il se dessine à travers ce récit, un homme de chair et de sang au milieu d'un peuple ; mais pas que. Surprenant et passionnant.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2014
Je cherchais un ouvrage sur le Jésus historique qui soit sérieux, rigoureux, prenant en compte les dernières découvertes sur le sujet, et surtout sans parti pris - eh bien je l'ai trouvé en achetant ce livre. Se lit très bien, quasi comme un roman. Il pose les vrais questions, aborde presque tous les sujets importants. Il contient des annexes qui valent également le détour. Petite originalité : l'historien prend en compte le linceul de Turin pour étoffer la description de la Passion et nous donne un édifiant résumé des dernières conclusions scientifiques ! Evidemment comme tout historien qui écrit une biographie avec si peu de matériel, il s'enferme parfois dans des détails insignifiants pour le lecteur... Mais jamais rien de trop ennuyeux !
Cela dit, cette biographie reste malgré tout consensuelle, et se base uniquement sur les 4 évangiles canoniques... Les apocryphes ne sont pas prit en compte, juste survolés en annexe, mais relégués bien vite au rang de légendes. Il y a chez cet historien un certain académisme.
Chose étonnante pour moi, l'historien "flirt" parfois avec l’exégèse et s'aventure à commenter les paroles du Christ ; parfois pour rétablir l'historicité, parfois pour donner un avis sur le sens véritable. Mais pourquoi pas ! A vous de juger ! Moi j'ai apprécié ce livre.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2013
Enfin, l'existence de Jésus traitée par un historien.
L'auteur ne prend pas parti. Le livre se lit comme un roman et on le referme en se disant que ce Jésus, considéré par ses disciples comme le fils de Dieu, ayant accompli des miracles et dont le linceul ayant enveloppé son corps après sa crucifixion est l'objet archéologique le plus mystérieux qui soit au monde, était un homme extraordinaire dont on comprend que la personnalité et l'enseignement aient pu donner naissance au christianisme.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2014
Excellente étude historique qui distingue ce qui relève de l'imagination et du document historique.
On la lit comme un roman.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2013
Pour l'Humanité
Une recherche historique sur l'ontologie de jésus; réalite ou fiction, une tentative, très fouillée, de réponse à cette question deux fois millénaire "Pour vous qui suis-je?"
Un bonheur de lecture
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2013
très bon livre ,parfait,bien documenté,vraiment complet,agréable à lire,oui je recommanderai ce livre ,et je vais le garder précieusement ,couverture magnifique
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

25,40 €
25,00 €
12,00 €