undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
J.S. Bach: Matthäus-Passion (3 CDs)
 
Agrandissez cette image
 

J.S. Bach: Matthäus-Passion (3 CDs)

31 août 1987 | Format : MP3

EUR 26,29 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 29,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
9:21
30
2
0:52
30
3
1:14
30
4
0:41
30
5
0:59
30
6
1:57
30
7
1:07
30
8
5:23
30
9
0:36
30
10
5:03
30
11
0:40
30
12
1:57
30
13
1:11
30
14
4:02
30
15
1:49
30
16
4:02
30
17
1:15
30
18
1:34
30
19
1:12
30
20
1:34
30
21
2:03
30
22
2:15
30
23
5:18
30
24
0:56
30
25
1:25
30
26
7:01
30
27
1:34
30
28
1:41
30
29
2:48
Disc 2
30
1
5:25
30
2
2:57
30
3
7:24
30
4
4:51
30
5
1:05
30
6
1:07
30
7
1:15
30
8
1:22
30
9
5:22
30
10
1:45
30
11
0:36
30
12
1:15
30
13
2:53
30
14
7:11
30
15
1:38
30
16
1:51
30
17
3:52
30
18
2:22
30
19
1:40
30
20
2:29
30
21
1:11
30
22
0:18
30
23
1:23
30
24
5:37
Disc 3
30
1
2:00
30
2
1:30
30
3
9:07
30
4
1:10
30
5
3:25
30
6
0:57
30
7
0:42
30
8
6:53
30
9
3:26
30
10
0:15
30
11
1:53
30
12
3:48
30
13
2:43
30
14
2:05
30
15
2:49
30
16
2:30
30
17
7:27
30
18
2:56
30
19
2:24
30
20
7:19
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 31 août 1987
  • Date de sortie: 31 août 1987
  • Nombre de disques: 3
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 1987 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 3:23:38
  • Genres:
  • ASIN: B0025DD5WK
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 85.275 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les 8 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par ALIBERT Michel VOIX VINE le 17 novembre 2009
Format: CD Achat vérifié
Que reprochent d'aucuns à cette version? De n'être pas conforme à ce que l'idéologie dominante appelle 'une interprétation d'époque', comme si ladite interprétation ne constituait pas un enregistrement de notre époque avec tout ce que cela suppose d'options adoptées dans un contexte social, culturel et religieux qui n'est plus, qui ne peut plus être celui de Bach. Tout bien considéré, le problème posé est une question de foi:
- foi en la science musicologique qui déduit à partir de présupposés plus ou moins fondés et dogmatise à son image: la lettre qui tue;
- foi en la quête du sens: l'esprit qui vivifie.
S'agissant d'une oeuvre religieuse, il ne fait aucun doute que seul est dans le vrai celui qui réussit à transmettre une véritable vision spirituelle. Or c'est précisément là que se situe l'éclatante réussite de Karajan, celle de ses chanteurs aussi qui expriment leur humanité profonde et éternelle au lieu de traduire des préjugés d'école qui sans nul doute passeront, même si c'est pour être, hélas!,remplacés par d'autres. Et un grand bravo à la Philharmonie de Berlin qui l'emporte sur tous les ensembles baroques au goût du jour comme une Rolls Royce sur une moto pétaradante.
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Brodzki le 7 avril 2012
Format: CD
Cette Musique est une une cathédrale... Une oeuvre de croyant... universelle, cependant, et certainement pas réservée aux seuls initiés...
Une nef qui demande en tout cas de s'y introduire, de l'investir afin d'en saisir toute la dimension.
Evidemment... on peut n'y jamais poser un pied... j'entends : « à l'intérieur »... On peut se contenter de s'agiter tout autour, comme à la cour des miracles, avec une vaine exubérance, pour en deviner le sens...
On peut l'approcher... de loin ! (Et rester loin... de l'approcher...)
D'ailleurs, plus d'un badaud n'y verra peut-être qu'un amas de pierres massif...
Vu de l'extérieur et sans se laisser atteindre par la ferveur des bâtisseurs, c'est bien ce qui risque d'arriver, en effet, face à ces vaisseaux immenses que sont les temples et les cathédrales... Bien sûr, on peut se laisser séduire par la dentelle des frises ou des enluminures... et en rester là...
On peut demeurer à ce niveau, déjà fort appréciable, de recherche purement formelle...
Sans doute notre évolution, esthétique (dont la révolution baroque) s'est-elle intéressée avant tout à la plastique de la musique : à la forme, en somme... A l'aspect festif et chatoyant de la musique... A sa « texture », en quelque sorte.
Mais là... on parle de fond... D'un monument de recueillement...
D'une ascèse âpre et qui rabote le cuir épais des pensées charnelles...
On ne verse pas dans les liqueurs exotiques aux parfums capiteux... dans les matériaux soyeux qui caressent voluptueusement la peau...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean René TOP 500 COMMENTATEURS le 26 mars 2010
Format: CD Achat vérifié
Non, ceci n'est pas une interprétation baroque, non elle n'est sans doute pas fidèle à l'esthétique en vigueur du temps de Bach. Mais tout d'abord, elle est servie par une distribution époustouflante et les effets dramatiques de Herbert von Karajan sont d'une puissance extraordinaire. La qualité incontestable de l'ensemble dépasse ici la question de la fidélité au baroque, d'autant que la date de cet enregistrement le place avant cette véritable renaissance baroque que nous connaissons depuis un quart de siècle. Souvenons nous de l'offre assez misérable que nous avions alors s'agissant d'interpréter par exemple Bach ou Vivaldi. Gustav Leonhardt et Karl Richter, qui ont contribué à cette évolution, débutaient; nul n'avait encore entendu le nom de Herreweghe. Quant-à la musique française, c'était un désert: Lulli, Charpentier, Couperin n'étaient guère joués, et horriblement mal. Je fais partie résolument de ceux qui sont pour un plus grand respect de l'époque, pour les formations resserrées, pour l'usage des instruments anciens. Mais j'admets avec un plaisir toujours renouvelé deux brillantes exceptions, toutes deux dues à Karajan: la Passion selon Saint-Matthieu et les concerti grossi op. 6 de Haendel. Cela ne m'empêche pas de savourer Herreweghe.N'oublions pas que c'est à Mendelsohn qu'on doit la redécouverte de Bach (alias Iott Ess Be) vers 1825; comment donc Mendelsohn l'interprêtait-il?
Soyons simples: un grand merci à Mendelsohn et à M. de Karajan. Ils étaient nécessaires pour que vint Herreweghe. Un peu comme Viollet le Duc, si critiquable sans doute, doit être honoré pour avoir sauvé bien des monuments d'une destruction définitive et de l'oubli.
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par cacoton le 15 août 2013
Format: CD
Voilà une magnifique version "moderne" de cette Passion.L'impression première en est un recueillement religieux qui envahit l'âme; puis, ce qui n'est pas désagréable,un grand confort d'écoute dû,bien sûr,à une prise de son remarquable, à des voix solistes exceptionnelles,et à une direction exemplaire (je me permets de préciser que je ne suis pas un "fanatique" de Karajan,ni d'aucun autre, d'ailleurs).Foin du Bach interprété sur des instruments à vent dits"d'époque" qui jouent aigre et faux et sur des violons aux cordes en boyau qui tiennent mal l'accord et qui se brisent trop souvent.
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique