Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

J.S. Bach : Sonates pour viole de gambe et clavecin

CD inclus dans notre promotion 5 CD/DVD = 30€* ainsi que 2 CD = 12€*


Prix : EUR 7,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
17 neufs à partir de EUR 5,82 4 d'occasion à partir de EUR 7,86 3 de collection à partir de EUR 328,00
5 CD /DVD = 30€ 2 CD =12€ idées cadeaux Musique


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

J.S. Bach : Sonates pour viole de gambe et clavecin + Llibre Vermell De Montserrat + Trésors Baroques (Coffret 3 CD)
Prix pour les trois: EUR 20,99

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Interprète: Jordi Savall, Ton Koopman
  • Compositeur: Johann Sebastian Bach
  • CD (4 septembre 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Virgin Classics
  • ASIN : B002IT7LF8
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.013 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Titre inconnu
2. Titre inconnu
3. Titre inconnu
4. Titre inconnu
5. Titre inconnu
6. Titre inconnu
7. Titre inconnu
8. Titre inconnu
9. Titre inconnu
10. Titre inconnu
11. Titre inconnu

Descriptions du produit

SONATES VIOLE DE GAMBE

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas TOP 50 COMMENTATEURS sur 7 mai 2012
Achat vérifié
Il s'agit de l'une de deux versions de référence des ces sonates pour viole de gambe par deux interprètes au sommet de leur art et de leur complicité.

Koopman et Savall font de cette musique des sonates en trio jubilatoires mais aussi profondes où les instruments sont souverains mais se supportent mutuellement, la viole de gambe offrant un contrepoint majestueux et suave au clavecin étincellant et brillant.

Dans cet enregistrement, Savall ne s'enferme pas dans ses gris-gris mystérieux et envoutants comme dans leur seconde version mais s'engage dans cette musique corps et âme sans jamais être pris en défaut de gout ou de virtuosité et avec un aplomb impressionant qui n'éclipse pourtant pas le clavecin saillant et bondissant de Koopman.

Sans atteindre la profondeur méditative de Kuijken et Leonhardt, la poésie est omniprésente et la superficialité absente. Du début à la fin on apprécie cette musique entrainante et apaisante. C'est tellement bien qu'on aurait aimé que cela dure un peu plus longtemps...
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par STEFAN TOP 50 COMMENTATEURS sur 31 juillet 2012
Achat vérifié
Je n'ai pas forcément la « grammaire » pour décrire en terme savants et informés la musique de Bach ici interprétée par les deux maîtres que sont Jordi Savall et Ton Koopman. Je pourrais, à renfort de « wikiculture » prétendre savoir, bah, c'est vain et les émotions procurées par ces sons, de toute façon, suffisent amplement. Pour l'expertise technique, vous repasserez.

Et donc, épurées et belles, ces 3 sonates pour formation de poche, si elles ne seront pas forcément une révélation pour ceux que le classique baroque interpelle et qui connaissent leur Bach comme le dos de leur main, proposent une musique d'un autre temps où tout est dans l'harmonie, l'art du contrepoint et, évidemment !, la grâce de mélodies savamment composées mais finalement très accessibles même à un public relativement peur roué à la chose. Entendre ainsi la viole de gambe et clavecin, instruments anciens et inhabituels pour les occidentaux gavés d'électricité que nous sommes, a quelque chose de profondément apaisant même dans les tempi rapides d'icelle.

Forcément, l'interprétation de Jordi Savall et Ton Koopman est parfaite. La prise de son, intime comme il se doit, ne l'est pas moins. Et à ceux qui pourraient avoir peur d'aborder cette musique à priori savante, je le répète, c'est de simple beauté dont il s'agit et cette langue là n'a pas de frontière, géographique ou temporelle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par crapsouk sur 20 septembre 2012
Achat vérifié
Evidemment, comme toujours chez ce cher Jean-Sebastien, c'est à la fois très savant et très joli, comme une calligraphie coufique ou une énorme équation résumant l'univers.
Bien sur, nos deux interprètes sont sympathiques, complices et virtuoses! et s'inscrivent peut-etre au niveau de la référence (pas par moi, car je ne connais pas d'autre version)!
Pourtant ma première réserve porte sur ces oeuvres qui sont loin d'etre majeures, plutot des exercices profanes; les 2 sonates en mode majeur me font penser à "l'austère qui se marre", le "joyeux luthérien", mais j'en ai particulièrement apprécié les andante, alors que la 3ème sonate, en mode mineur, me parait bien que plus sombre plus représentative du génie du cantor.
Pourtant, je suis presque tout le long du disque un peu agacé par la prééminence de la viole; est-ce un effet de la prise de son ou de la prise du pouvoir du feu Savall sur la glace Koopman! à l'évidence je manque de références!

Ne me prévalant d'aucune autorité ou expertise en matière musicale, je m'exprime avec mes oreilles (!) d'amateur inconditionnel de Bach et je dis que ce joli CD ne peut etre considéré au mieux que comme un "produit d'appel" vers des satisfactions bien supérieures que peut prodiguer l'oeuvre du Kapellmeister de Leipzig.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick Gdt TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 30 mai 2013
Ce DC est la réédition d'un vinyle paru en 1978, très bien remastérisé (par surprenant quand on connait l'affection de Jordi Savall pour des prises de son d'exception).
On est immédiatement attiré bien sûr par la présence des deux maîtres Ton Koopman au clavecin et Jordi Savall à la viole de gambe. Si ce dernier a peu de concurrents réels sauf en Italie, Ton Koopman est à comparer immédiatement à Gustav Leonhardt notamment, ce qu'a fait à juste titre un auditeur. Il est difficile de se prononcer entre les deux jeux. Je préfère Koopmann, comme dans les cantates du reste. Il impulse une forme de métrique dans son jeu qui à mon sens convient très bien à l'écriture contrapunctique de Bach. Mais c'est une affaire de gout, donc devrait ne pas se discuter.
Le cd comprend trois sonates pour les deux instruments seuls.(BWV 1027 à 1029).
Si la dernière, la 1029 est très italienne (donc avant-gardiste pour l'époque) la première (1027) est très germanique, en ce sens que le style est très "bachien", d'ailleurs on sait que cette sonate reprend ces thèmes sur le mode de la transcription d'une partition écrite originellement pour deux flûtes traversières et basse continue.
L'écoute de ces trois pièces est très plaisante, on y note le peu d'influences de la musique française pour viole de gambe qui à l'époque était à son apogée, et le peu d'influence également des possibilités musicales offertes par le nouvel instrument juste arrivé à l'époque : le violoncelle.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?