undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles532
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 octobre 2014
Je me suis prise une claque monumentale...J'en ai les stigmates et des preuves tangibles, mes larmes qui ont du mal à se tarir et le paquet de mouchoirs qui n'a pas survecu...

Rien ne me laissait présager un tel déferlement d'émotions...L'auteur est incroyable et brouille bien les pistes...

L'histoire commence comme un joli conte de fées pour notre héroïne, Julie, qui élève seule son adorable bout d'amour de 3 ans prénommé Lulu. Cette jeune maman se débat comme elle peut pour survivre et assumer décemment son fils. Une heureuse rencontre va bouleverser toute son existence grâce à un homme en la personne de Paul : la cinquantaine, aisé et désabusé qui décide de tendre la main sans arrières pensées à Julie. Il lui propose de partir en vacances avec Lulu pour qu'il voit la mer et aussi avec son fils Jérôme, médecin, qui sort lui aussi d'une terrible épreuve...

A ce stade de la lecture, je me suis dit que je rentrais dans une sympathique histoire où forcément toutes les grosses ficelles habituelles d'un roman sentimental allaient être tirées...J'étais très sûre de moi...je n'aurai pas dû car j'étais très loin de la suite imaginée par l'auteur.

Je ne vais rien vous dévoiler, j'aimerais tellement aiguiser votre curiosité et l'envie de le lire....sachez simplement que :

...ce fameux prix 2013, Maison de la Presse est une récompense méritée...
...qu'Agnès Ledig sait ménager le suspens et renverse tous les codes d'un roman...
...que son talent est immense...
...que cette année, je me suis reniée par deux fois en pleurant à chaudes larmes (je n'ai pas le profil normalement...)

Chapeau bas, mme Agnès Ledig, votre livre est EXCEPTIONNEL de justesse, de dialogues malicieux, d'intelligence et d'émotions...
44 commentaires|69 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2013
Étonnant que ce roman à priori facile, que d'aucuns qualifieraient de cucul, me marque et me revienne après lecture, avec émotion qui plus est! Pourtant rien ne me disposait à l'apprécier.... Pas un grand livre, néanmoins bien écrit. Un melo, mais pas si simple. Pétri de bonnes intentions et de sentimentalisme, mais aussi attentif aux petites choses avec assez de subtilité pour faire mouche. On y meurt, mais c'est une ode à la vie. Des personnages dont on pourrait rire (le prince et la bergère), mais qui prennent vie et délicatesse et finalement touchent...
Le plus étonnant? Voilà 3 fois que je l'offre!
22 commentaires|68 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Agnès LEDIG, est d'une telle vélocité avec les mots, que son talent pourrait être comparé dans un autre registre,à celui de la musique par exemple, à un soliste virtuose. Mais cette auteure a tous mes suffrages, car elle a su me déglinguer émotionnellement. Son héroïne, Julie est tout simplement héroïque dans toutes les étapes de la lecture. Mère célibataire d'un ange, craquant, attendrissant. On rit avec Lulu. On pleure. Une telle jeune femme ne pouvait qu'entraîner dans son sillage, que des êtres d'exception, profondément vrais, humains, et altruistes surtout en ce qui Concerne Paul, son Avatar déclencheur du meilleur et....du pire. Au début de la lecture ce sont des éclats de rire tant l'humour est fin et percutant tout à la fois.Manon, Jérôme, Romain, personnages "secondaires", ne le sont pas du tout, tant ils aiment, aident et entourent Julie la courageuse. Trop dur d'être explicite en si peu de mots, pour décrire l'éventail de mes émotions, ressenties tout au long de cette histoire. Alors n'hésitez pas, amateurs d'une expression de la langue Française enfin exprimée ici avec brio.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Prix 2013 de la Maison de la Presse!

Cela fait deux ans que Julie occupe ce poste de caissière. Un travail mal considéré sous la houlette d'un patron odieux, mais elle n'a pas le choix. Il lui faut bien subvenir aux besoins de la prunelle de ses yeux, son fils Lulu, trois ans. Alors la caissière encaisse. Sans broncher.
Un jour pourtant, sa route croise celle de Paul, un sexagénaire client du magasin. Il se montre touché par cette jeune femme de vingt ans aux allures d'adolescente. Dans son regard, elle n'est plus cette femme transparente, ce robot suscitant l'indifférence voire le mépris, mais une femme à part entière, dense, respectable et respectée. Et de lui proposer de sortir de sa routine : il part le lendemain pour la Bretagne avec son fils médecin, Jérôme, et propose de les emmener son fils et elle découvrir la mer avec eux. Un avant-goût du bonheur? Méfiante, si souvent trahie par les hommes, Julie finit toutefois par accepter.
Tous les quatre embarquent à bord de la voiture de Paul. Ce dernier, récemment quitté par sa femme, Jérôme, jeune veuf, Julie et Lulu, sont tous à un carrefour de leur existence. Parviendront-ils à négocier ce virage de la vie, à prendre la corde du bonheur et à laisser sur le bas-côté blessures et chagrin? Ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus. Je ne voudrais en aucun cas vous ravir le bonheur qu'éprouve tout lecteur de ce roman au fil des pages emplies de tendresse, d'authenticité et d'humour.
Ce roman, véritable ode à l'espoir, est l'histoire d'une «coalescence», un terme scientifique que l'auteur redéfinit comme «un rapprochement de personnes sensibles et meurtries, dont le contact entraîne une reconstruction solide de chaque élément à travers le tout qu'ils forment». Mais c'est avant tout et surtout un concentré d'émotions dans un écrin de talent.
A lire, à relire, à offrir.

P.20 « Parfois, dans la vie, on a le sentiment de croiser des gens du même univers que nous... Des extra-humains, différents des autres, qui vivent sur la même longueur d'onde, ou dans la même illusion. »
P.115 : Ce soir il m'a dit « Je t'aime ». Je lui ai dit « Je t'aime » en retour. Puis il a ajouté : « Alors, on se t'aime tous les deux maman. » Oui mon Lulu, on se t'aime tous les deux...
Karine Fléjo pour le blog Les chroniques de Koryfée
44 commentaires|78 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2015
je n'avais encore pas lu cette auteure magnifique qui sait faire passer les situations dramatiques, que réserve parfois lz vie, en belle leçon de courage avec la légèreté du papillon... Les personnages sont bouleversants dans leur sincèrité respective. Je recommande particulièrement ce live à tous ceux qui ont la sensibilité à fleur de peau.....
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2014
Je pensais que c’était une intrigue très simple et linéaire, mais je me suis trompée. C’est un récit qui sait mêler avec justesse des rebondissements et des sentiments. J’ai ressenti une vraie alchimie qui m’a liée aux personnages, ne voulant que leur bonheur.

Le cœur de l’histoire se déroule en Bretagne, avec Julie, Paul et Jérôme. Chacun d’entre eux a une histoire singulière, de sorte que je me suis attachée à ces personnages. C’est en découvrant leur histoire, abordant divers sujets (la confiance, le deuil, etc.) grâce à des dialogues rythmés, que l’on s’attache peu à peu à eux.

De plus, je ne m’attendais pas à découvrir plusieurs personnages au fur et à mesure de l’histoire, et ainsi plusieurs histoires d’amour et d’amitié. En effet, des liens vont unir tous ces personnages. Cependant, je n’entre pas plus dans le détail, et d’ailleurs, j’ai volontairement coupé la dernière partie de la quatrième de couverture qui en dévoilait trop, selon moi.

Il ne faut pas oublier que ce livre est classé dans la catégorie du drame. L’auteure a le don de raconter avec une plume délicate et émouvante les tragédies passées, quotidiennes et futures des personnages. Vous l’aurez compris, c’est un roman complexe, en ce sens qu’il est riche d’événements et de sentiments. Dans la première moitié du roman, je dirais que ce sont des sentiments plus doux, contrairement à la dernière partie où ils sont plus forts. C’est donc une vraie avalanche de sentiments, un crescendo sensationnel !

Enfin, ce roman est aussi une belle leçon de vie : le bonheur n’est jamais parfait, il se nourrit de petits rien du quotidien. Et parfois, il faut savoir se contenter de ce que l’on a en attendant qu’une rencontre change notre vie, que ce soit en bien ou en mal. Malheureusement, ces deux côtés sont présents dans ce récit (dont un qui m’a fendu le cœur)… mais c’est la vie, comme le font remarquer certains personnages.

En bref, des héros très humains se rencontrent dans cette histoire qui est un vrai condensé d’émotions, allant des sentiments les plus forts aux plus doux, mais aussi du bonheur au frisson. N’hésitez pas à lire cette magnifique histoire — racontée par une écriture à la fois simple, poétique et expressive — qui vous permettra de palper la notion du bonheur, qui est parfois incomprise et dévaluée. Cependant, prenez une boîte de mouchoirs avec vous pendant cette lecture bouleversante…
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une fiction, certes, mais cette histoire - à fleur de peau - est une des facettes tristes et réelles de la vie.

Sept personnages essentiels forment ce roman, cependant, tout s'articule autour de la très jeune maman qu'est Julie et de son fils de trois ans Lulu...
L'auteure nous livre cette histoire à la façon d'une leçon : au début, il y a l'amour d'une mère et de son fils, une mère pauvre, prête à tout dans son travail, par ce qu'elle ne supporte pas l'idée que Lulu manque de quoi que ce soit. Arrive alors un riche cinquantenaire, désabusé, perdu, pour qui la vie n'a plus de sens et qui se rend compte de tout le temps qu'il a gâché, malgré sa situation professionnelle qui lui permet de vivre dans l'aisance ; puis, son fils, Jérôme, un jeune médecin devenu alcoolique et dépressif à la suite de la perte de l'amour de sa vie. Mais aussi, il y a sa remplaçante pour les vacances, Caroline, qui elle manque terriblement d'assurance et s'affole d'un rien, surtout lorsque Jérôme la taquine dans leur métier pour la rendre encore un peu plus anxieuse... ; il y a également la marraine de Lulu, la meilleure amie de Julie, qui n'est pas juste là pour soutenir Julie. Et enfin, un peu plus tard, apparaît Romain, un gentil kiné, qui est tout à la fois joyeux de vivre, mais malheureux d'avoir été abandonné par sa chérie...
Tout ce petit monde va se croiser, s'apprécier, apprendre à se connaître, partager des moments intenses, pour enfin s'épauler dans le pire et s'aimer pour le meilleur qui leur reste à venir...

Il en ressort énormément de sentiments de toutes sortes, de vives émotions, de profondeur psychologique, et puis, il y a beaucoup d'humour, des rires et même parfois des éclats de rire... Mais toute cette histoire, tout aussi belle et atroce qu'elle soit, n'est pas à mon sens "juste" avant le bonheur, comme elle se voudrait l'être, car cela reviendrait à dire qu'il faut toujours un malheur pour pouvoir accéder à la volupté de la vie ! Fort heureusement, il est des bonheurs gratuits, que l'on n'a pas à payer par la vie d'un être cher.
Cette leçon est relativement violente, mais je respecte l'auteure qui a éprouvé le besoin de la rendre aussi triste en son coeur, afin qu'elle nous paraisse vraisemblable.

In fine, dès que j'ai commencé à lire ce roman, je n'ai plus pu le lâcher.
22 commentaires|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2014
Régulièrement, je note dans un calepin des titres de livres que je souhaiterai lire, suite à une critique dans un magazine, à une émission...
Pour ce livre, je ne sais plus à quelle occasion je l'ai noté. Toujours est il que j'ai eu l'occasion de l'avoir entre les mains, le quatrième de couverture m'a intéressée : une lecture légère, une belle histoire d'amitié à l'horizon.
Au fil des pages, j'ai été happé par ce roman, emporté dans un tourbillon de sentiments différents, oscillant du sourire aux larmes.
Quelle magnifique histoire, quel style : franchement je suis bouche bée de tant de talent et dans la transmission de tels moments d'émotions, si justement et simplement décrits.
Félicitations, ce livre fera partie des titres de référence de ma bibliothèque personnelle.
0Commentaire|55 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2015
C'est le cœur serré que je referme la dernière page de ce merveilleux roman. Une perle dans cet océan de livres, d'histoires, de romans de vie... Je suis enchantée par la poésie de l'écriture, par ces instants magiques et tristes, par la tendresse des personnages. Quelle chance de l'avoir ouvert!

L'histoire est pleine d'émotions et de sincérité. Les personnages sont tristement solitaires. Ils vont pourtant entrer dans des relations de complicité et des liens délicats et tendres.

Jusqu'à la moitié du livre, ils découvrent les prémices du bonheur. L'auteure évoque souvent le "trou" dans lequel ils pourraient s'effondrer... Ils le frôlent, s'en écartent, se sauvent mutuellement... Puis, vient un paragraphe, quelques phrases et le lecteur sait que tout va basculer : la vie, comme les sentiments, comme l'équilibre de chacun. Et... la question se pose : vont-ils sortir de ce trou immonde ? On était prévenus avec le titre, avec DUMAS, avec une drôle de définition.

Les dialogues sont gentiment sarcastiques, mêlant des quiproquos... des malentendus... des vérités. Les personnages se livrent, entiers et vrais.

Les chapitres ont de drôles de titres : quelques poussins en voyage, du bout des doigts, les oignons, Réviser sa géographie... Ils semblent absurdes. Je me suis pris à anticiper leur signification pour l'histoire. Difficile au début... L'auteure joue avec l'humour.

C'est un livre triste et plein d'espoirs. Je l'aime beaucoup par sa simplicité.

Pour lire cet avis sur mon blog : alapagedeslivres.wordpress.com
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2015
Je n'ai pas terminé le livre, car il me faut du calme et comme il s'est un peu évaporé en ce moment dans le temps que j'accorde à la lecture, alors j'attends. Je suis à la page 222, j'attends pour finir et savourer les dernières pages dans le plus grand calme possible. Je pense qu'il y a encore de bonnes surprises. Mais que d'émotions et d'intriques ! Quand je pense terminer un chapitre qui entraînerait la logique même d'une fin attendue, voilà qu'un rebondissement de situation survient, et encore un autre et encore... on va de surprises en surprises et vraiment c'est le temps qui m'a manqué de le lire d'un trait. Je ne suis jamais allée en Bretagne, et pourtant j'y étais avec Julie, Ludo, Paul, Jérome, je suis passée plusieurs fois à la caisse du supermarché de Julie, j'en ai voulu à son Patron que je n'ai pas connu, j'ai adoré Paul, ce gars magnifique que j'aurai voulu connaitre et j'aime voir comment Julie, bonne petite femme de 20 ans, a transformé Jérome. Je vois Romain faire ces allers retours auprès de Ludo et de son lieu de travail, je vois les embouteillages et Paul dans l’ascenseur ect. Les mots illustrent tellement bien, qu'on vit le simple mouvement, le simple geste, et du coup on est complètement avec eux dans tous les moments. Mais cela n'est que de tous petits détails dans cette histoire vivante ou on se laisse aller dans chaque émotion, comme un bout de chocolat qu'on ne veut pas voir se terminer, c'est comme cela qu'on prend plaisir à lire ce livre. On est pris dedans. Il est débordant de chaleur humaine, et les mots, les dialogues, les échanges entre les personnages, les lieux, l' humour, le fair-play, la maturité de cette petite femme courageuse de 20 ans sont riches de la vie, de l'espoir, de l'amour, de charisme, d'humilité. Livre à lire, à relire, à offrir, à garder dans sa bibliothèque. Magnifique! Si elle l'a reçu un prix, elle ne l'a pas volé.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,95 €
8,20 €