Jack Johnson


Top albums (Voir les 29)


Voir les 29 albums de Jack Johnson

Jack Johnson : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 185
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Jack Johnson
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

jackjohnson

Jack is Looking forward to celebrating family farmers at #FarmAid30 on 9/19 @FirstMeritPav in Chicago! http://t.co/pcKPwHbZvY #Road2FarmAid


Biographie

Fils d'une gloire locale du surf qui est le sport-roi dans son île d'Hawaii (Etats-Unis), Jack Johnson naît le 18 mai 1975 à Oahu. Son père Jeff le met dès le plus jeune âge (à cinq ans) sur une planche, afin qu'il brave ses premières vagues et devienne un champion.

Surf ... Lire la suite

Fils d'une gloire locale du surf qui est le sport-roi dans son île d'Hawaii (Etats-Unis), Jack Johnson naît le 18 mai 1975 à Oahu. Son père Jeff le met dès le plus jeune âge (à cinq ans) sur une planche, afin qu'il brave ses premières vagues et devienne un champion.

Surf & Rock

Le petit Jack Johnson passe son enfance dans les concours de surf et se met à la guitare à l'âge de quatorze ans. Peu à peu, il cumule diverses influences, de Jimi Hendrix au collectif rap A Tribe Called Quest, de Bob Dylan et Ben Harper à Otis Redding et Nick Drake. A l'âge de dix-sept ans, un accident sur le spot de Pipeline (le plus dangereux du coin) le contraint à changer ses vues sur une carrière de surfeur professionnel : il choisit alors de s'orienter vers le cinéma en s'engageant dans un cycle d'études spécialisées à l'Université de Californie, et réalise quelques films sur son sport de prédilection. Ticker Than Water obtient des éloges dans les milieux indépendants, et le suivant The September Sessions est récompensé par un prix lors d'un festival. Jack Johnson, qui a aussi composé des musiques pour ces deux films, fait une grande provision de morceaux dans le plus pur style laid back. Quelques années plus tard, il fait la rencontre du chanteur G. Love alors que celui-ci enregistre le disque Philadelphonic (1999) avec son groupe Special Sauce. Jack Johnson gratte quelques accords et propose le titre « Rodeo Clowns » qui est inclus dans l'album et en devient même le premier single extrait. La suite s'enchaîne rapidement quand une de ses maquettes parvient aux oreilles de Ben Harper. Ce dernier, séduit par la douce voix et les mélodies accrocheuses du débutant, le rapproche de son producteur J.P. Plunier pour l'enregistrement de Brushfire Fairytales (2001), qui inaugure sa discographie. Ce premier essai reçoit des critiques élogieuses et signale le nom de Jack Johnson aux amateurs de songwriting sophistiqué et varié (« Bubble Toes »).

Après deux tournées au printemps et à l'automne 2002, Johnson rentre en studio pour donner une suite à son premier opus. On and On, paru en mai 2003, confirme les espoirs placés sur le jeune musicien surdoué qui enfile de belles mélodies avec facilité. Il se lance ensuite dans une grande tournée avec son complice Ben Harper, pendant que l'album grimpe à la troisième place du Billboard. L'heure d'une reconnaissance plus importante a sonné pour Jack Johnson qui avec In Between Dreams (mars 2005), produit par Mario Caldato Jr. (Beastie Boys), réitère sans lasser une formule musicale élaborée avec son bassiste Merlo Podlewski et le batteur Adam Topol. Le disque séduit un large public, jusqu'aux îles britanniques où son auteur décroche deux Brit Awards (« Meilleur interprète masculin » et « Révélation de l'année »). En février 2006, le prodige propose la bande originale du film Curious George  (Sing-A-Longs and Lullabies), sur laquelle il signe un titre avec G. Love (« Jungle Gym ») et un autre avec Ben Harper (« With My Own Two Hands »), un grand succès qui recueille quelques éloges supplémentaires et des ventes remarquables qui propulse ce disque de transition à la première place du classement généraliste (le Top 200, tous genres confondus) et celui des charts rock.

Le quatrième album de Jack Johnson, Sleep Through the Static, paru début février 2008, est assorti d'une campagne de promotion européenne plus importante qui tente d'établir le compositeur au style très américain (dans la lignée d'un Dave Matthews, qui n'a jamais percé de ce côté de l'Atlantique) comme une valeur sûre sur le Vieux Continent. Outre le parrainage de Ben Harper, Jack Johnson devrait parvenir à s'imposer par la douceur de son timbre et l'efficacité de ses mélodies. Des mélodies radieuses comme au premier jour sont au menu de l'opus suivant, To The Sea, sorti au printemps 2010. Superstar tout en restant droit dans son folk rock sans âge, Jack Johnson sort en septembre 2013 From Here to Now to You où Ben Harper vient taper l'incruste sur un titre. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Fils d'une gloire locale du surf qui est le sport-roi dans son île d'Hawaii (Etats-Unis), Jack Johnson naît le 18 mai 1975 à Oahu. Son père Jeff le met dès le plus jeune âge (à cinq ans) sur une planche, afin qu'il brave ses premières vagues et devienne un champion.

Surf & Rock

Le petit Jack Johnson passe son enfance dans les concours de surf et se met à la guitare à l'âge de quatorze ans. Peu à peu, il cumule diverses influences, de Jimi Hendrix au collectif rap A Tribe Called Quest, de Bob Dylan et Ben Harper à Otis Redding et Nick Drake. A l'âge de dix-sept ans, un accident sur le spot de Pipeline (le plus dangereux du coin) le contraint à changer ses vues sur une carrière de surfeur professionnel : il choisit alors de s'orienter vers le cinéma en s'engageant dans un cycle d'études spécialisées à l'Université de Californie, et réalise quelques films sur son sport de prédilection. Ticker Than Water obtient des éloges dans les milieux indépendants, et le suivant The September Sessions est récompensé par un prix lors d'un festival. Jack Johnson, qui a aussi composé des musiques pour ces deux films, fait une grande provision de morceaux dans le plus pur style laid back. Quelques années plus tard, il fait la rencontre du chanteur G. Love alors que celui-ci enregistre le disque Philadelphonic (1999) avec son groupe Special Sauce. Jack Johnson gratte quelques accords et propose le titre « Rodeo Clowns » qui est inclus dans l'album et en devient même le premier single extrait. La suite s'enchaîne rapidement quand une de ses maquettes parvient aux oreilles de Ben Harper. Ce dernier, séduit par la douce voix et les mélodies accrocheuses du débutant, le rapproche de son producteur J.P. Plunier pour l'enregistrement de Brushfire Fairytales (2001), qui inaugure sa discographie. Ce premier essai reçoit des critiques élogieuses et signale le nom de Jack Johnson aux amateurs de songwriting sophistiqué et varié (« Bubble Toes »).

Après deux tournées au printemps et à l'automne 2002, Johnson rentre en studio pour donner une suite à son premier opus. On and On, paru en mai 2003, confirme les espoirs placés sur le jeune musicien surdoué qui enfile de belles mélodies avec facilité. Il se lance ensuite dans une grande tournée avec son complice Ben Harper, pendant que l'album grimpe à la troisième place du Billboard. L'heure d'une reconnaissance plus importante a sonné pour Jack Johnson qui avec In Between Dreams (mars 2005), produit par Mario Caldato Jr. (Beastie Boys), réitère sans lasser une formule musicale élaborée avec son bassiste Merlo Podlewski et le batteur Adam Topol. Le disque séduit un large public, jusqu'aux îles britanniques où son auteur décroche deux Brit Awards (« Meilleur interprète masculin » et « Révélation de l'année »). En février 2006, le prodige propose la bande originale du film Curious George  (Sing-A-Longs and Lullabies), sur laquelle il signe un titre avec G. Love (« Jungle Gym ») et un autre avec Ben Harper (« With My Own Two Hands »), un grand succès qui recueille quelques éloges supplémentaires et des ventes remarquables qui propulse ce disque de transition à la première place du classement généraliste (le Top 200, tous genres confondus) et celui des charts rock.

Le quatrième album de Jack Johnson, Sleep Through the Static, paru début février 2008, est assorti d'une campagne de promotion européenne plus importante qui tente d'établir le compositeur au style très américain (dans la lignée d'un Dave Matthews, qui n'a jamais percé de ce côté de l'Atlantique) comme une valeur sûre sur le Vieux Continent. Outre le parrainage de Ben Harper, Jack Johnson devrait parvenir à s'imposer par la douceur de son timbre et l'efficacité de ses mélodies. Des mélodies radieuses comme au premier jour sont au menu de l'opus suivant, To The Sea, sorti au printemps 2010. Superstar tout en restant droit dans son folk rock sans âge, Jack Johnson sort en septembre 2013 From Here to Now to You où Ben Harper vient taper l'incruste sur un titre. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Fils d'une gloire locale du surf qui est le sport-roi dans son île d'Hawaii (Etats-Unis), Jack Johnson naît le 18 mai 1975 à Oahu. Son père Jeff le met dès le plus jeune âge (à cinq ans) sur une planche, afin qu'il brave ses premières vagues et devienne un champion.

Surf & Rock

Le petit Jack Johnson passe son enfance dans les concours de surf et se met à la guitare à l'âge de quatorze ans. Peu à peu, il cumule diverses influences, de Jimi Hendrix au collectif rap A Tribe Called Quest, de Bob Dylan et Ben Harper à Otis Redding et Nick Drake. A l'âge de dix-sept ans, un accident sur le spot de Pipeline (le plus dangereux du coin) le contraint à changer ses vues sur une carrière de surfeur professionnel : il choisit alors de s'orienter vers le cinéma en s'engageant dans un cycle d'études spécialisées à l'Université de Californie, et réalise quelques films sur son sport de prédilection. Ticker Than Water obtient des éloges dans les milieux indépendants, et le suivant The September Sessions est récompensé par un prix lors d'un festival. Jack Johnson, qui a aussi composé des musiques pour ces deux films, fait une grande provision de morceaux dans le plus pur style laid back. Quelques années plus tard, il fait la rencontre du chanteur G. Love alors que celui-ci enregistre le disque Philadelphonic (1999) avec son groupe Special Sauce. Jack Johnson gratte quelques accords et propose le titre « Rodeo Clowns » qui est inclus dans l'album et en devient même le premier single extrait. La suite s'enchaîne rapidement quand une de ses maquettes parvient aux oreilles de Ben Harper. Ce dernier, séduit par la douce voix et les mélodies accrocheuses du débutant, le rapproche de son producteur J.P. Plunier pour l'enregistrement de Brushfire Fairytales (2001), qui inaugure sa discographie. Ce premier essai reçoit des critiques élogieuses et signale le nom de Jack Johnson aux amateurs de songwriting sophistiqué et varié (« Bubble Toes »).

Après deux tournées au printemps et à l'automne 2002, Johnson rentre en studio pour donner une suite à son premier opus. On and On, paru en mai 2003, confirme les espoirs placés sur le jeune musicien surdoué qui enfile de belles mélodies avec facilité. Il se lance ensuite dans une grande tournée avec son complice Ben Harper, pendant que l'album grimpe à la troisième place du Billboard. L'heure d'une reconnaissance plus importante a sonné pour Jack Johnson qui avec In Between Dreams (mars 2005), produit par Mario Caldato Jr. (Beastie Boys), réitère sans lasser une formule musicale élaborée avec son bassiste Merlo Podlewski et le batteur Adam Topol. Le disque séduit un large public, jusqu'aux îles britanniques où son auteur décroche deux Brit Awards (« Meilleur interprète masculin » et « Révélation de l'année »). En février 2006, le prodige propose la bande originale du film Curious George  (Sing-A-Longs and Lullabies), sur laquelle il signe un titre avec G. Love (« Jungle Gym ») et un autre avec Ben Harper (« With My Own Two Hands »), un grand succès qui recueille quelques éloges supplémentaires et des ventes remarquables qui propulse ce disque de transition à la première place du classement généraliste (le Top 200, tous genres confondus) et celui des charts rock.

Le quatrième album de Jack Johnson, Sleep Through the Static, paru début février 2008, est assorti d'une campagne de promotion européenne plus importante qui tente d'établir le compositeur au style très américain (dans la lignée d'un Dave Matthews, qui n'a jamais percé de ce côté de l'Atlantique) comme une valeur sûre sur le Vieux Continent. Outre le parrainage de Ben Harper, Jack Johnson devrait parvenir à s'imposer par la douceur de son timbre et l'efficacité de ses mélodies. Des mélodies radieuses comme au premier jour sont au menu de l'opus suivant, To The Sea, sorti au printemps 2010. Superstar tout en restant droit dans son folk rock sans âge, Jack Johnson sort en septembre 2013 From Here to Now to You où Ben Harper vient taper l'incruste sur un titre. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.