undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après un tome 2 un peu en-dessous de l'excellent niveau auquel Willigham nous avait habitué, ce tome 3 relance parfaitement la vivacité du récit, avec une idée géniale : un vieux mystérieux plante au travers du corps de Jack l'épée Excalibur, faisant de notre héros le nouveau roc indestructible de l'histoire !

Bien sûr, cela ne tue pas Jack, mais lui cause un fort désagrément... L'on fera donc la connaissance de John, son double sombre, dont l'histoire nous sera contée intégralement à grands coups de révélations chocs. On en profitera aussi pour apprendre qui est réellement Jack et son rôle dans toutes les histoires et contes... passionnant ! Mais Jack est toujours pourchassé par les sbires de M. Revise, dont une partie du voile est également levé en ces pages bien denses.

Soutenu par des dessins chatoyants et bien maîtrisés aux traits nets, le scénario en béton armé nous propulse une fois de plus dans une galaxie loufoque et cohérente à la fois, où nos règles n'ont plus court, et où les fables font régner les leurs.

Tout simplement unique... bravo Willingham !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2015
Ce troisième tome de la série "Jack Of Fables" regroupe les épisodes #12 à 16, réalisés en 2008 par le duo de scénaristes Bill Willingham et Matthew Sturges et les dessinateurs Tony Akins, Russ Braun & Andrew Pepoy (excepté l'épisode #16, dessiné par Andrew Robinson).
A partir de ce troisième recueil, les couvertures sont réalisées par le grand Brian Bolland, qui fait rien qu'à nous énerver avec son style classique, parfait jusque dans les moindre recoins...

Résumé (à ne pas lire pour ceux qui n'ont pas suivi les épisodes précédents) : Jack et son comparse Gary ont fui Las Vegas. Ils errent sur les bords du Grand Canyon (en Arizona) lorsqu'ils sont de nouveau capturés par les sbires de "Mr Revise". Mais alors qu'un accident les fait échouer dans le fond du canyon, un vieillard surgi de nulle part plante l'épée Excalibur dans le corps de Jack, qui devient ainsi le nouveau socle de l'épée magique au moment où "John sans cœur", son double, fait également irruption ! Gary voit ainsi l'occasion de révéler à Jack ses origines véritables...

Les quatre premiers épisodes forment un arc narratif qui creuse les ramifications de la série tout en étoffant les origines de l'univers des Fables en général et celles de Jack en particulier. Les idées loufoques se disputent aux trouvailles étonnantes lorsqu'il s'agit de lier les divers contes entre eux et de leur trouver une mythologie commune, à la fois cohérente dans l'optique de revisiter des récits déjà existants, et originale dans une volonté manifeste de les moderniser.
L'action tourne néanmoins un peu en rond et les véritables origines de Jack ne sont pas particulièrement passionnantes.
D'un autre côté, ces épisodes se révèlent nettement plus complexes et réflexifs que les précédents, dans la mesure où les auteurs s'attardent tout particulièrement sur la genèse de l'univers des Fables, qui se développe ici d'une manière différente mais en même temps plus directement conceptuelle que dans la série-mère. On remarque également que quelques détails éparpillés dans les épisodes précédents commencent à révéler les prémices d'un plan à grande échelle...
En conclusion, voilà un arc narratif qui gagne en épaisseur ce qu'il perd en divertissement...

Le dernier épisode, intitulé "Jack O'Lantern", est un interlude délirant qui contourne complètement son sujet (Jack ne devient jamais vraiment Jack O'Lantern !) pour creuser encore un peu les origines décousues de notre héros qui aura décidément passé sa vie à truander son monde, y compris le diable en personne, et y compris toutes ses déclinaisons !
Un bon petit moment de délire débridé et un "Jack" comme on les aime...
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai trouvé ce 3ème tome un petit ton en dessous des deux premiers que j'avais trouvé excellents.
L'arc principal en 4 parties de ce tome m'a semblé un peu mou, cette histoire entre Jack et John à savoir qui est l'orginal et qui est la copie m'a moins transporté.... C'est pas désagréable, mais j'y ai trouvé un peu moins de dynamisme, d'aventure et de fourberie.... Cet arc ouvre par contre de nouvelles perspectives avec le concept des conteurs qui promet des orientations intéressantes... Graphiquement, ça reste au niveau des précedents volumes... Seul le dernier épisode a un style un peu plus sombre, mais c'est l'épisode qui m'a le plus plu, où on retrouve le Jack roublard, rusé et toujours plus dans la démesure...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)