James Blunt

Les clients ont également acheté des articles de

Kyo

James Blunt : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 284
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de James Blunt
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Si James Blunt a temporairement suivi la tradition familiale d'une carrière militaire, il est vrai que l'enfant du comté de Wiltshire, au sud-ouest de l'Angleterre, né le 22 février 1974, ne baignait pas dans l'ambiance musicale, malgré ses rencontres avec un violon, un piano (7 ans), une guitare électrique (14 ans). Le capitaine des forces britanniques au Kosovo (ex-Yougoslavie) prend alors conscience de sa passion pour la musique et délaisse le fusil pour la guitare, et compose « No Bravery », témoignage de son vécu de guerre. Il quitte l'armée en 2002 et donne son premier concert à ... Lire la suite

Si James Blunt a temporairement suivi la tradition familiale d'une carrière militaire, il est vrai que l'enfant du comté de Wiltshire, au sud-ouest de l'Angleterre, né le 22 février 1974, ne baignait pas dans l'ambiance musicale, malgré ses rencontres avec un violon, un piano (7 ans), une guitare électrique (14 ans). Le capitaine des forces britanniques au Kosovo (ex-Yougoslavie) prend alors conscience de sa passion pour la musique et délaisse le fusil pour la guitare, et compose « No Bravery », témoignage de son vécu de guerre. Il quitte l'armée en 2002 et donne son premier concert à Londres.

Succès immédiat

A Los Angeles, c'est Linda Perry, chanteuse du groupe 4 Non Blondes, qui l'accueille en 2003 et le signe sur son label Custard Records - produisant au passage son premier titre. Il compose « Goodbye My Lover » et enregistre son premier album Back To Bedlam, produit par Tom Rothrock, au printemps 2004. Avec la voix de tête singulière et diaphane de James Blunt, Back to Bedlam (octobre 2004 en Angleterre) séduit un large public avec ses sonorités pop-rock très soft mêlées à un soupçon de groove. Mais la critique ne suit pas, démolissant les chansons « inoffensives » du compositeur et désignant l'album vendu à onze millions d'exemplaires à travers le monde comme le « pire de l'année ».

La chanson « You're Beautiful », quasiment n°1 partout, danse sur les ondes et décroche les honneurs d'un Ivor Novello Award et du titre de la chanson la plus vendue depuis 1998 ; elle est aussi devenue un incontournable des mariages à l'anglaise ; l'été 2005 offre à James Blunt un voyage au sommet des hit-parades britanniques et américains. Ses clips des chansons « High » et « Wisemen », empreints de significations symboliques, amusent ou interrogent par leurs aspects sombres.

Ecolo et pacifiste

Après avoir remporté le NRJ Music Award de la révélation internationale de l'année en 2006, James Blunt effectue sa première tournée mondiale de janvier à novembre, reprenant quelques classiques inattendus (Pixies, Supertramp, Crowded House) et, l'esprit toujours engagé, participe au mouvement anti-guerre fondé par Neil Young. Pendant cette longue tournée sort le CD/DVD live Chasing Time : The Bedlam Sessions enregistré en Irlande.

Le 7/7/2007, Blunt participe au show écologique Live Earth  au stade de Wembley, offrant « Wisemen » et en avant-première à son nouvel album « Same Mistake », ainsi qu'une reprise de Cat Stevens, auquel il est parfois comparé, « Wild World ».

Le très attendu All the Lost Souls, enregistré à Ibiza, sort le 17 septembre 2007. Il invite une nouvelle fois le public à des promenades mélancoliques et des messages humanitaires. A peine mieux reçu par la critique que son prédécesseur, il atteint sans problème la première place de nombreux classements, propulsé par la programmation de « 1973 » sur les ondes.

A la fin de l'année 2009, James Blunt est officiellement désigné comme le plus gros vendeur de disques de la décennie, grâce à ses succès à répétition depuis Back to Bedlam. En novembre 2010, l'Anglais romantique montre un visage plus énergique (et imberbe) à travers son nouvel album Some Kind of Trouble, précédé par le hit « Stay The Night ». James Blunt met un peu de country dans sa pop, donnant au disque un caractère plus roots et nature. Trois ans après ce nouveau succès, James Blunt se montre à la fois fantaisiste et romantique avec son quatrième album Moon Landing, qui peut compter sur l'appui du tube « Bonfire Heart » sorti en juillet 2013. Copyright 2014 Music Story Françoise Bachmann

Si James Blunt a temporairement suivi la tradition familiale d'une carrière militaire, il est vrai que l'enfant du comté de Wiltshire, au sud-ouest de l'Angleterre, né le 22 février 1974, ne baignait pas dans l'ambiance musicale, malgré ses rencontres avec un violon, un piano (7 ans), une guitare électrique (14 ans). Le capitaine des forces britanniques au Kosovo (ex-Yougoslavie) prend alors conscience de sa passion pour la musique et délaisse le fusil pour la guitare, et compose « No Bravery », témoignage de son vécu de guerre. Il quitte l'armée en 2002 et donne son premier concert à Londres.

Succès immédiat

A Los Angeles, c'est Linda Perry, chanteuse du groupe 4 Non Blondes, qui l'accueille en 2003 et le signe sur son label Custard Records - produisant au passage son premier titre. Il compose « Goodbye My Lover » et enregistre son premier album Back To Bedlam, produit par Tom Rothrock, au printemps 2004. Avec la voix de tête singulière et diaphane de James Blunt, Back to Bedlam (octobre 2004 en Angleterre) séduit un large public avec ses sonorités pop-rock très soft mêlées à un soupçon de groove. Mais la critique ne suit pas, démolissant les chansons « inoffensives » du compositeur et désignant l'album vendu à onze millions d'exemplaires à travers le monde comme le « pire de l'année ».

La chanson « You're Beautiful », quasiment n°1 partout, danse sur les ondes et décroche les honneurs d'un Ivor Novello Award et du titre de la chanson la plus vendue depuis 1998 ; elle est aussi devenue un incontournable des mariages à l'anglaise ; l'été 2005 offre à James Blunt un voyage au sommet des hit-parades britanniques et américains. Ses clips des chansons « High » et « Wisemen », empreints de significations symboliques, amusent ou interrogent par leurs aspects sombres.

Ecolo et pacifiste

Après avoir remporté le NRJ Music Award de la révélation internationale de l'année en 2006, James Blunt effectue sa première tournée mondiale de janvier à novembre, reprenant quelques classiques inattendus (Pixies, Supertramp, Crowded House) et, l'esprit toujours engagé, participe au mouvement anti-guerre fondé par Neil Young. Pendant cette longue tournée sort le CD/DVD live Chasing Time : The Bedlam Sessions enregistré en Irlande.

Le 7/7/2007, Blunt participe au show écologique Live Earth  au stade de Wembley, offrant « Wisemen » et en avant-première à son nouvel album « Same Mistake », ainsi qu'une reprise de Cat Stevens, auquel il est parfois comparé, « Wild World ».

Le très attendu All the Lost Souls, enregistré à Ibiza, sort le 17 septembre 2007. Il invite une nouvelle fois le public à des promenades mélancoliques et des messages humanitaires. A peine mieux reçu par la critique que son prédécesseur, il atteint sans problème la première place de nombreux classements, propulsé par la programmation de « 1973 » sur les ondes.

A la fin de l'année 2009, James Blunt est officiellement désigné comme le plus gros vendeur de disques de la décennie, grâce à ses succès à répétition depuis Back to Bedlam. En novembre 2010, l'Anglais romantique montre un visage plus énergique (et imberbe) à travers son nouvel album Some Kind of Trouble, précédé par le hit « Stay The Night ». James Blunt met un peu de country dans sa pop, donnant au disque un caractère plus roots et nature. Trois ans après ce nouveau succès, James Blunt se montre à la fois fantaisiste et romantique avec son quatrième album Moon Landing, qui peut compter sur l'appui du tube « Bonfire Heart » sorti en juillet 2013. Copyright 2014 Music Story Françoise Bachmann

Si James Blunt a temporairement suivi la tradition familiale d'une carrière militaire, il est vrai que l'enfant du comté de Wiltshire, au sud-ouest de l'Angleterre, né le 22 février 1974, ne baignait pas dans l'ambiance musicale, malgré ses rencontres avec un violon, un piano (7 ans), une guitare électrique (14 ans). Le capitaine des forces britanniques au Kosovo (ex-Yougoslavie) prend alors conscience de sa passion pour la musique et délaisse le fusil pour la guitare, et compose « No Bravery », témoignage de son vécu de guerre. Il quitte l'armée en 2002 et donne son premier concert à Londres.

Succès immédiat

A Los Angeles, c'est Linda Perry, chanteuse du groupe 4 Non Blondes, qui l'accueille en 2003 et le signe sur son label Custard Records - produisant au passage son premier titre. Il compose « Goodbye My Lover » et enregistre son premier album Back To Bedlam, produit par Tom Rothrock, au printemps 2004. Avec la voix de tête singulière et diaphane de James Blunt, Back to Bedlam (octobre 2004 en Angleterre) séduit un large public avec ses sonorités pop-rock très soft mêlées à un soupçon de groove. Mais la critique ne suit pas, démolissant les chansons « inoffensives » du compositeur et désignant l'album vendu à onze millions d'exemplaires à travers le monde comme le « pire de l'année ».

La chanson « You're Beautiful », quasiment n°1 partout, danse sur les ondes et décroche les honneurs d'un Ivor Novello Award et du titre de la chanson la plus vendue depuis 1998 ; elle est aussi devenue un incontournable des mariages à l'anglaise ; l'été 2005 offre à James Blunt un voyage au sommet des hit-parades britanniques et américains. Ses clips des chansons « High » et « Wisemen », empreints de significations symboliques, amusent ou interrogent par leurs aspects sombres.

Ecolo et pacifiste

Après avoir remporté le NRJ Music Award de la révélation internationale de l'année en 2006, James Blunt effectue sa première tournée mondiale de janvier à novembre, reprenant quelques classiques inattendus (Pixies, Supertramp, Crowded House) et, l'esprit toujours engagé, participe au mouvement anti-guerre fondé par Neil Young. Pendant cette longue tournée sort le CD/DVD live Chasing Time : The Bedlam Sessions enregistré en Irlande.

Le 7/7/2007, Blunt participe au show écologique Live Earth  au stade de Wembley, offrant « Wisemen » et en avant-première à son nouvel album « Same Mistake », ainsi qu'une reprise de Cat Stevens, auquel il est parfois comparé, « Wild World ».

Le très attendu All the Lost Souls, enregistré à Ibiza, sort le 17 septembre 2007. Il invite une nouvelle fois le public à des promenades mélancoliques et des messages humanitaires. A peine mieux reçu par la critique que son prédécesseur, il atteint sans problème la première place de nombreux classements, propulsé par la programmation de « 1973 » sur les ondes.

A la fin de l'année 2009, James Blunt est officiellement désigné comme le plus gros vendeur de disques de la décennie, grâce à ses succès à répétition depuis Back to Bedlam. En novembre 2010, l'Anglais romantique montre un visage plus énergique (et imberbe) à travers son nouvel album Some Kind of Trouble, précédé par le hit « Stay The Night ». James Blunt met un peu de country dans sa pop, donnant au disque un caractère plus roots et nature. Trois ans après ce nouveau succès, James Blunt se montre à la fois fantaisiste et romantique avec son quatrième album Moon Landing, qui peut compter sur l'appui du tube « Bonfire Heart » sorti en juillet 2013. Copyright 2014 Music Story Françoise Bachmann


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page