Japan

Les clients ont également acheté des articles de

Talking Heads
Kraftwerk
Led Zeppelin
David Sylvian
The Buggles
Gary Numan
Yes
The Passions

Top albums (Voir les 42)


Voir les 42 albums de Japan

Japan : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 223
Titre Album  

Image de Japan
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Le groupe Japan formé à Londres en 1974 comprend cinq musiciens fortement influencés par le glam rock des Roxy Music et David Bowie : David Sylvian (auteur-compositeur, chanteur), Mick Karn (né Anthony Michaelides ; bassiste) et son frère Steve Jansen (batteur), Richard Barbieri (claviériste) et Rob Dean (guitariste).

Le quintette repéré lors d'un concours qu'il remporte signe avec le label allemand Hansa et sort l'année suivante ses deux premiers albums Adolescent Sex et Obscure Alternatives (1978). Japan se démarque fortement de la musique et de l'esthétique punk en proposant des morceaux ... Lire la suite

Le groupe Japan formé à Londres en 1974 comprend cinq musiciens fortement influencés par le glam rock des Roxy Music et David Bowie : David Sylvian (auteur-compositeur, chanteur), Mick Karn (né Anthony Michaelides ; bassiste) et son frère Steve Jansen (batteur), Richard Barbieri (claviériste) et Rob Dean (guitariste).

Le quintette repéré lors d'un concours qu'il remporte signe avec le label allemand Hansa et sort l'année suivante ses deux premiers albums Adolescent Sex et Obscure Alternatives (1978). Japan se démarque fortement de la musique et de l'esthétique punk en proposant des morceaux et un look sophistiqués, mis en valeur par le timbre de David Sylvian, émule de Bryan Ferry.

Le succès du groupe se lève au Japon avant de conquérir la Grande-Bretagne à la sortie de Quiet Life (1979), opérant un virage plus pop et synthétique. Signé sur Virgin, Japan élargit son audience avec l'album Gentlemen Take Polaroids (1980), nourri d'influences variées allant du krautrock à l'ambient. Le quatuor collabore avec Ryuichi Sakamoto (« Taking Islands in Africa ») tandis que le guitariste Rob Dean abandonne la partie pour former Illustrated Man.

Le disque suivant, Tin Drum (1981) à l'esthétique asiatique voit le groupe remporter un grand succès critique en étant désigné comme l'une des pièces maîtresses du courant new wave. Le single « Ghosts » (mars 1982) est n°5 des charts anglais tandis qu'à l'été, la reprise du « I Second That Emotion » de Smokey Robinson, déjà sortie au Japon, se classe n°9.

Ces réussites n'empêchent pas Japan de se dissoudre après un ultime concert à Nagoya (Japon) le 16 décembre 1982. L'album live Oil on Canvas, témoignage des derniers instants assorti d'un film, paraît en juin 1983. Victime de divergences musicales et humaines, Japan laisse place aux différentes carrières solo de ses membres : Mick Karn forme le bref Dali's Car avec Peter Murphy, chanteur de Bauhaus (The Waking Hour, 1984) tandis que David Sylvian démarre une carrière prolifique débutée par Brilliant Trees en 1984.

En 1989, David Sylvian, Mick Karn, Steve Jansen et Richard Barbieri refont équipe sous le nom de Rain Tree Crow. L'album homonyme bien accueilli par la critique sort en mars 1991, sans laisser de suite. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Le groupe Japan formé à Londres en 1974 comprend cinq musiciens fortement influencés par le glam rock des Roxy Music et David Bowie : David Sylvian (auteur-compositeur, chanteur), Mick Karn (né Anthony Michaelides ; bassiste) et son frère Steve Jansen (batteur), Richard Barbieri (claviériste) et Rob Dean (guitariste).

Le quintette repéré lors d'un concours qu'il remporte signe avec le label allemand Hansa et sort l'année suivante ses deux premiers albums Adolescent Sex et Obscure Alternatives (1978). Japan se démarque fortement de la musique et de l'esthétique punk en proposant des morceaux et un look sophistiqués, mis en valeur par le timbre de David Sylvian, émule de Bryan Ferry.

Le succès du groupe se lève au Japon avant de conquérir la Grande-Bretagne à la sortie de Quiet Life (1979), opérant un virage plus pop et synthétique. Signé sur Virgin, Japan élargit son audience avec l'album Gentlemen Take Polaroids (1980), nourri d'influences variées allant du krautrock à l'ambient. Le quatuor collabore avec Ryuichi Sakamoto (« Taking Islands in Africa ») tandis que le guitariste Rob Dean abandonne la partie pour former Illustrated Man.

Le disque suivant, Tin Drum (1981) à l'esthétique asiatique voit le groupe remporter un grand succès critique en étant désigné comme l'une des pièces maîtresses du courant new wave. Le single « Ghosts » (mars 1982) est n°5 des charts anglais tandis qu'à l'été, la reprise du « I Second That Emotion » de Smokey Robinson, déjà sortie au Japon, se classe n°9.

Ces réussites n'empêchent pas Japan de se dissoudre après un ultime concert à Nagoya (Japon) le 16 décembre 1982. L'album live Oil on Canvas, témoignage des derniers instants assorti d'un film, paraît en juin 1983. Victime de divergences musicales et humaines, Japan laisse place aux différentes carrières solo de ses membres : Mick Karn forme le bref Dali's Car avec Peter Murphy, chanteur de Bauhaus (The Waking Hour, 1984) tandis que David Sylvian démarre une carrière prolifique débutée par Brilliant Trees en 1984.

En 1989, David Sylvian, Mick Karn, Steve Jansen et Richard Barbieri refont équipe sous le nom de Rain Tree Crow. L'album homonyme bien accueilli par la critique sort en mars 1991, sans laisser de suite. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Le groupe Japan formé à Londres en 1974 comprend cinq musiciens fortement influencés par le glam rock des Roxy Music et David Bowie : David Sylvian (auteur-compositeur, chanteur), Mick Karn (né Anthony Michaelides ; bassiste) et son frère Steve Jansen (batteur), Richard Barbieri (claviériste) et Rob Dean (guitariste).

Le quintette repéré lors d'un concours qu'il remporte signe avec le label allemand Hansa et sort l'année suivante ses deux premiers albums Adolescent Sex et Obscure Alternatives (1978). Japan se démarque fortement de la musique et de l'esthétique punk en proposant des morceaux et un look sophistiqués, mis en valeur par le timbre de David Sylvian, émule de Bryan Ferry.

Le succès du groupe se lève au Japon avant de conquérir la Grande-Bretagne à la sortie de Quiet Life (1979), opérant un virage plus pop et synthétique. Signé sur Virgin, Japan élargit son audience avec l'album Gentlemen Take Polaroids (1980), nourri d'influences variées allant du krautrock à l'ambient. Le quatuor collabore avec Ryuichi Sakamoto (« Taking Islands in Africa ») tandis que le guitariste Rob Dean abandonne la partie pour former Illustrated Man.

Le disque suivant, Tin Drum (1981) à l'esthétique asiatique voit le groupe remporter un grand succès critique en étant désigné comme l'une des pièces maîtresses du courant new wave. Le single « Ghosts » (mars 1982) est n°5 des charts anglais tandis qu'à l'été, la reprise du « I Second That Emotion » de Smokey Robinson, déjà sortie au Japon, se classe n°9.

Ces réussites n'empêchent pas Japan de se dissoudre après un ultime concert à Nagoya (Japon) le 16 décembre 1982. L'album live Oil on Canvas, témoignage des derniers instants assorti d'un film, paraît en juin 1983. Victime de divergences musicales et humaines, Japan laisse place aux différentes carrières solo de ses membres : Mick Karn forme le bref Dali's Car avec Peter Murphy, chanteur de Bauhaus (The Waking Hour, 1984) tandis que David Sylvian démarre une carrière prolifique débutée par Brilliant Trees en 1984.

En 1989, David Sylvian, Mick Karn, Steve Jansen et Richard Barbieri refont équipe sous le nom de Rain Tree Crow. L'album homonyme bien accueilli par la critique sort en mars 1991, sans laisser de suite. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page