Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
Quantité :1
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par MMT-France
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Japanese Whispers


Prix : EUR 9,66 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
13 neufs à partir de EUR 5,78 11 d'occasion à partir de EUR 2,98
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Cure

Discographie

Image de l'album de The Cure

Photos

Image de The Cure

Biographie

Né le 21 avril 1959, le jeune guitariste Robert Smith forme Malice en 1976 à Crawley, dans le Sussex, avec ses copains d'école Lawrence « Lol » Tolhurst (batterie), Michael Dempsey (basse), Paul « Porl » Thompson (guitare), et un certain Peter O'Toole, parti en 1977.

Leader naturel du groupe, il en devient ... Plus de détails sur la Page Artiste The Cure

Visitez la Page Artiste The Cure
136 albums, 28 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Japanese Whispers + Boys Don't Cry
Prix pour les deux : EUR 31,32

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (16 juillet 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Fiction
  • ASIN : B000005S0B
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 45.102 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Let's go to bed
2. The dream
3. Just one kiss
4. The upstairs room
5. The walk
6. Speak my language
7. La ment
8. The lovecats

Descriptions du produit

Amazon.fr

Compilation de singles sortie immédiatement après Pornography, en 1982-1983, Japanese Whispers présente un tout autre aspect de Cure, alors réduit au duo Robert Smith/Lol Tolhurst. Aux ambiances lourdes et sombres succèdent de vraies chansons pop, comme "Let's Go To Bed" et le sautillant et jazzy "Love Cats", ou des morceaux de new wave synthétique et dansante pas très loin de New Order, à l'instar de "The Walk" et "The Upstairs Room". Sans aller jusqu'à sonner résolument guilleret, Robert Smith, au moins, ne semble plus porter le poids de toutes les angoisses de la terre sur ses épaules, sans que sa musique en souffre. Un peu de légèreté, de temps en temps, n'a jamais fait de mal à personne. --Thierry Chatain

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.2 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
3
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon clientèle sur 18 août 2014
Format: CD
Fin 1983, la maison de disque compile les 45tours électro pop enregistrés en guise de récréation (recréation ?) d'un Smith épuisé par sa période black qu'il désire stopper net. Mamamia, comme c'est mignon et délicat! A l'image des ces célèbres Anges à l'abrit d'une Terre bien triste. Mini lp, donc, 8 titres pour 28 minutes de bonheur. On peut les avoir séparément avec les compiles de singles, plus les b-sides dans "Join the dots". Mais il est bien plus plaisant de les avoir dans leur format d'origine si on aime cette période pour faire tourner en boucle ces douceurs.
Pour ma part, j'adore "Just one kiss", "Upstairs room" et "Lament" pour leur spleen inimitable, si climatique et si bien faits! Les singles aussi, originaux, et en particulier "Lovecats", le meilleur single fantaisiste créé par Bob, assisté d'un line-up occasionnel. Pourquoi s'en priver ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par He oui c'est moi! sur 6 février 2011
Format: CD
Fin 82, les CURE n'existent plus que sous perfusion! Robert Smith s'éloigne alors de son groupe pour venir en aide aux BANSHEES (dont il participera sur 1 ou 2 albums puis en tournée) qui venaient de se séparer de John McGeogh! Ces derniers lui offrent une véritable bouffée d'oxygène après cette (superbe) trilogie glaciale difficile nerveusement!
Mais tout en jouant avec la diva SIOUXSIE, le bon bob continuera à sortir quelques singles tranchants radicalement avec ses précédents travaux. C'est d'abord "Let's go to bed" (Nov.82) aux allures pop et guillerettes qui ouvrira les hostilités! A noter que le clip assez réussi fut la première des fructueuses collaborations entre Tim Pope et le groupe!
Ensuite en juin 83, le duo restant s'essaiera à la musique électro avec le titre entêtant et sympathique "The walk" qui montera jusqu'à la douzième place des charts britannique (leur premier top 20) se tirant la bourre avec le "Blue monday" de NEW ORDER paru à la même période!
Puis en Octobre 83, le groupe redevenu quatuor sortira un 45T trés jazzy "The lovecats" (#7 GB) au succès incontestable réconfortant Chris Parry dans son idée de maintenir THE CURE à tout prix.
C'est donc logiquement fin 83 que Fiction produira "Japanese whispers" qui se trouve n'être qu'en fait une rétrospective des singles et de leurs faces B recouvrant la période citée! Compilation forcemment un peu fourre-tout où seuls "Just one kiss" et "Lament" semblent encore appartenir à un passé pas si lointain!
N'étant pas un album à part entière et flirtant plutôt avec le côté commercial qu'autre chose, "Japanese whispers" aura eu le mérite de faire une correcte transition!
6/10*
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par "tomcorn" sur 7 novembre 2002
Format: CD
Il est dommage que Robert aie choisi de quitter les terres hivernales de son exceptionnel Pornography pour nous livrer ce patchwork musical,certes inspiré(The Walk,Let's go to bed)mais tellement loin de ce qu'il fait de mieux!Mais bon;Robert ne peut pas faire des chefs d'oeuvre tous les ans et un disque commercial une fois de temps en temps,ca n'a jamais fait de tort!Préférez quand meme Disintegration ou Pornography sauf si vous aimez la pop légère qui fait mal à personne!
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par tbiyoghe sur 9 août 2004
Format: CD
Après des albums aussi torturés que 'Seventeen Seconds', 'Faith' et 'Pornography', Robert Smith a décidé de gagner un peu d'argent et de nous faire danser par la même occasion. C'est réussi dans les deux cas.
En 1982/83, la New Wave était la musique branchée en Europe et The Cure le groupe culte sur lequel danser. De belles fêtes avec des corbeaux males et femelles, de l'apparat et du champagne, voici les ingrédients indispensables pour un jeune de cette époque dans la réussite de son weekend.
Les chansons de 'Japanese Whispers' comme 'The Walk' ou 'Let's Go To Bed' illustrent ces soirées new new. C'est ce qu'il faut retirer de cet album.
'Japanese Whispers' est le cliché du début des années 80, le moment de nostalgie des quadras des annnées 2000, celui qui leur rappelle leur jeunesse insouciante, leur rebellion douce, leurs premiers ébats.
C'est aussi, heureusement, la preuve que DANCE et NEW WAVE ne sont pas l'exclusivité des groupes markétés par les maisons de disque. Robert Smith et ses pairs se sont bien amusés à sortir tous ses titres. Les réunir dans un album fut une stratégie payante.
L'année suivante, en 1984, sortait 'The Top' retour à la musique dépressive.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?