ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Jeunesse sans dieu [Broché]

Odon von Horvath , Heinz Schwarzinger , Rémy Lambrechts
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
Prix : EUR 7,10 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 30 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 7,10  

Description de l'ouvrage

2 novembre 2006 Titres (Livre 30)
Un professeur de lycée se voit soudain confronté, dans sa classe, à l'idéologie nazie montante et décide de se ranger de ce côté-là, pour voir. Pour conserver son gagne-pain, aussi. L'un des élèves est tué au cours d'un camp pascal d'entraînement militaire... Un meurtre qui sera le révélateur implacable d'une société tout entière. Il ne trouve qu'une seule issue : accepter un poste dans une mission catholique en Afrique, aller chez les «nègres», lui que ses élèves surnomment justement «le nègre».

Ödön von Horvath est né en 1901 à Fiume. Il grandit à Budapest avant d'étudier la littérature à Munich. L'Eternel petit bourgeois, son premier roman, paraît en 1930. Mais c'est en 1931 qu'il rencontre son premier succès : Nuit italienne et Légendes de la forêt viennoise, ses deux pièces majeures, sont montées à Berlin et il reçoit le prix Kleist. Horvath quitte l'Allemagne en 1933 et se rend à Budapest afin de conserver sa nationalité hongroise. C'est à Amsterdam, en 1938, qu'il publie Jeunesse sans dieu, qui vise directement le régime nazi et sera très vite traduit en huit langues. Paraît ensuite Un fils de notre temps. Après l'entrée des troupes allemandes en Autriche, Horvath quitte Vienne pour Budapest, puis Prague et Paris. Il est tué en juin 1938 sur les Champs-Elysées pendant une tempête.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Jeunesse sans dieu + Un fils de notre temps + L'éternel petit-bourgeois
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de la préface de Heinz Schwarzinger :

ÖDÖN VON HORVATH D'URGENCE !

«Je n'ai pas de pays natal et bien entendu je n'en souffre aucunement. Je me réjouis au contraire de ce manque d'enracinement, car il me libère d'une sentimentalité inutile...»
«Le concept de patrie, falsifié par le natio­nalisme, m'est étranger. Ma patrie, c'est le peuple.»
En 1933, il ajoutera : «Notre pays, c'est l'esprit.»
Ainsi s'exprimait Ödön von Horvath, né en 1901, hongrois, de langue et de culture alle­mandes, mort à Paris en 1938.
Vivre en Allemagne, percevoir dès 1927 les périls qui menacent et se situer aux antipodes du nationalisme, écrire, cependant, bien loin des sentiers battus par l'idéologie dominante, nombre d'auteurs de langue allemande durent affronter ce paradoxe. Angoisse ou nostalgie, la France fait écho, aujourd'hui, à Roth, Zweig, Schnitzler, Hofmannsthal, Musil, Perutz, Kubin, Kraus, les observateurs du profond bouleversement d'une société, d'une civilisation, les héritiers de l'esprit cosmopolite du vieil empire qui, au plus fort de la tourmente, réinventa le théâtre populaire allemand. Sperr, Kroetz, Fassbinder, Turrini, Handke lui rendront hommage. Ce dernier l'opposera d'ailleurs à Brecht :
«Les pièces de Brecht proposent une simplicité et un ordre qui n'existent pas. Pour ma part, je préfère Ödön von Horvath et son désordre, et sa sentimentalité dépourvue de maniérisme. Les égarements de ses personnages me font peur : il pointe avec bien plus d'acuité la méchanceté, la détresse, le désarroi d'une certaine société. Et j'aime ses phrases folles, signes des sauts et des contradictions de la conscience. Il n'y a guère que chez Tchékhov ou Shakespeare que l'on en trouve de semblables.»
Cet effroi dont parle Handke, quel lecteur, quel spectateur actuels ne l'éprouveraient-ils pas ? Horvath démasque le nationalisme, le racisme au quotidien, la lâcheté, l'infamie d'une société désemparée par une crise sans précédent.
A découvrir d'urgence, aujourd'hui, pour tirer à temps les leçons de l'histoire.

Biographie de l'auteur

Ödön von Horvath est né en 1901 à Fiume. Il grandit à Budapest avant d'étudier la littérature à Munich. L'Eternel Petit-Bourgeois, son premier roman, paraît en 1930. Mais c'est en 1931 qu'il rencontre son premier succès : Nuit italienne et Légendes de la forêt viennoise, ses deux pièces majeures, sont montées à Berlin et il reçoit le prix Kleist. Horvath quitte l'Allemagne en 1933 et se rend à Budapest afin de conserver sa nationalité hongroise. C'est à Amsterdam, en 1938, qu'il publie Jeunesse sans dieu, qui vise directement le régime nazi et sera très vite traduit en huit langues. Paraît ensuite Un fils de notre temps. Après l'entrée des troupes allemandes en Autriche, Horvath quitte Vienne pour Budapest, puis Prague et Paris. Il est tué en juin 1938 sur les Champs-Elysées pendant une tempête.

Détails sur le produit

  • Broché: 203 pages
  • Editeur : Christian Bourgois Editeur (2 novembre 2006)
  • Collection : Titres
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2267018756
  • ISBN-13: 978-2267018752
  • Dimensions du produit: 17,6 x 10,8 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 164.139 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le nouveau credo d'une jeunesse sans repères 10 mars 2003
Par Un client
Format:Broché
Dans cet ouvrage remarquable, Horvath éclaire d'un point de vue intimiste la question de l'adhésion à une idéologie totalitaire en mettant en balance les antagonismes de la morale et de l'intérêt. Il nous livre également une réflexion sur l'ambiguïté de l'adolescence, capable de la plus grande naïveté comme de la plus grande perversité, le tout dans une langue sobre, concise et saisissante.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?