Joe Satriani

Les clients ont également acheté des articles de

G3
Steve Vai
Megadeth
Dream Theater
Ted Nugent
Johnny Winter
Paul Nelson
Yngwie Malmsteen

Joe Satriani : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 537
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Joe Satriani
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Très impressionné par l'oeuvre de Jimi Hendrix, Joe Satriani se met à la guitare au début des années 70, tout en s'attachant à suivre avec sérieux des études de théorie musicale.

Professeur de stars

En 1980, il rejoint les Squares, un groupe de power pop, tout en donnant des cours de guitare à de futures célébrités (Steve Vai, Kirk Hammett pré-Metallica ou Larry Lalonde pré-Primus). Après un mini album et un album (Not Of This Earth) enregistré à ses frais, il rejoint temporairement le Greg Kihn Band, avant de convaincre le label Relativity de lui donner sa chance en solo.

Surf de l'espace
... Lire la suite

Très impressionné par l'oeuvre de Jimi Hendrix, Joe Satriani se met à la guitare au début des années 70, tout en s'attachant à suivre avec sérieux des études de théorie musicale.

Professeur de stars

En 1980, il rejoint les Squares, un groupe de power pop, tout en donnant des cours de guitare à de futures célébrités (Steve Vai, Kirk Hammett pré-Metallica ou Larry Lalonde pré-Primus). Après un mini album et un album (Not Of This Earth) enregistré à ses frais, il rejoint temporairement le Greg Kihn Band, avant de convaincre le label Relativity de lui donner sa chance en solo.

Surf de l'espace

L'album résultant, Surfing With The Alien, de 1987, fait l'effet d'une bombe et entre dans le Top 30 américain... exploit rarissime pour un disque instrumental. Illico, Satriani apparaît comme le digne successeur de Eddie Van Halen, grâce notamment à une technique éblouissante mise au service de morceaux autant ébouriffants que délicats.

Cyber pataugeoire

Deux ans plus tard, après avoir accompagné Mick Jagger, Satriani publie son deuxième chef -d'oeuvre, Flying In A Blue Dream, et s'installe fermement sur le trône des guitar heroes, même si ses capacités vocales laissent à désirer. Dans les années suivantes, Satriani enrichit son style, avec du folklore oriental, des structures abracadabrantes, des écarts planants et une excursion pataude dans le cyber-rock avec Engines Of Creation.

Pourpre léger

Tenu en très haute estime par la grande famille des guitaristes, Joe Satriani évolue en solitaire au gré de ses humeurs, même s'il a pigé, en concert, pour Deep Purple, sans pourtant pousser ce noble flirt plus loin. Livrant régulièrement des albums toujours aussi démonstatifs, il sort en avril 2008 Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock  aux compositions plus digestes que son titre.

Joe Satriani se lance ensuite dans l'aventure Chickenfoot en compagnie de Sammy Hagar, Chad Smith (ex Nirvana) et Michael Anthony. Après cet épisode en super groupe, il publie l'album Live in Paris: I Just Wanna Rock en 2010. En octobre de la même année sort Black Swans and Wormhole Wizards, qui n'ajoute strictement rien à la légende du bonhomme. Joe Satriani poursuit dans sa recherche de la perfection d'un rock instrumental avec Unstoppable Momentum en 2013. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Très impressionné par l'oeuvre de Jimi Hendrix, Joe Satriani se met à la guitare au début des années 70, tout en s'attachant à suivre avec sérieux des études de théorie musicale.

Professeur de stars

En 1980, il rejoint les Squares, un groupe de power pop, tout en donnant des cours de guitare à de futures célébrités (Steve Vai, Kirk Hammett pré-Metallica ou Larry Lalonde pré-Primus). Après un mini album et un album (Not Of This Earth) enregistré à ses frais, il rejoint temporairement le Greg Kihn Band, avant de convaincre le label Relativity de lui donner sa chance en solo.

Surf de l'espace

L'album résultant, Surfing With The Alien, de 1987, fait l'effet d'une bombe et entre dans le Top 30 américain... exploit rarissime pour un disque instrumental. Illico, Satriani apparaît comme le digne successeur de Eddie Van Halen, grâce notamment à une technique éblouissante mise au service de morceaux autant ébouriffants que délicats.

Cyber pataugeoire

Deux ans plus tard, après avoir accompagné Mick Jagger, Satriani publie son deuxième chef -d'oeuvre, Flying In A Blue Dream, et s'installe fermement sur le trône des guitar heroes, même si ses capacités vocales laissent à désirer. Dans les années suivantes, Satriani enrichit son style, avec du folklore oriental, des structures abracadabrantes, des écarts planants et une excursion pataude dans le cyber-rock avec Engines Of Creation.

Pourpre léger

Tenu en très haute estime par la grande famille des guitaristes, Joe Satriani évolue en solitaire au gré de ses humeurs, même s'il a pigé, en concert, pour Deep Purple, sans pourtant pousser ce noble flirt plus loin. Livrant régulièrement des albums toujours aussi démonstatifs, il sort en avril 2008 Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock  aux compositions plus digestes que son titre.

Joe Satriani se lance ensuite dans l'aventure Chickenfoot en compagnie de Sammy Hagar, Chad Smith (ex Nirvana) et Michael Anthony. Après cet épisode en super groupe, il publie l'album Live in Paris: I Just Wanna Rock en 2010. En octobre de la même année sort Black Swans and Wormhole Wizards, qui n'ajoute strictement rien à la légende du bonhomme. Joe Satriani poursuit dans sa recherche de la perfection d'un rock instrumental avec Unstoppable Momentum en 2013. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Très impressionné par l'oeuvre de Jimi Hendrix, Joe Satriani se met à la guitare au début des années 70, tout en s'attachant à suivre avec sérieux des études de théorie musicale.

Professeur de stars

En 1980, il rejoint les Squares, un groupe de power pop, tout en donnant des cours de guitare à de futures célébrités (Steve Vai, Kirk Hammett pré-Metallica ou Larry Lalonde pré-Primus). Après un mini album et un album (Not Of This Earth) enregistré à ses frais, il rejoint temporairement le Greg Kihn Band, avant de convaincre le label Relativity de lui donner sa chance en solo.

Surf de l'espace

L'album résultant, Surfing With The Alien, de 1987, fait l'effet d'une bombe et entre dans le Top 30 américain... exploit rarissime pour un disque instrumental. Illico, Satriani apparaît comme le digne successeur de Eddie Van Halen, grâce notamment à une technique éblouissante mise au service de morceaux autant ébouriffants que délicats.

Cyber pataugeoire

Deux ans plus tard, après avoir accompagné Mick Jagger, Satriani publie son deuxième chef -d'oeuvre, Flying In A Blue Dream, et s'installe fermement sur le trône des guitar heroes, même si ses capacités vocales laissent à désirer. Dans les années suivantes, Satriani enrichit son style, avec du folklore oriental, des structures abracadabrantes, des écarts planants et une excursion pataude dans le cyber-rock avec Engines Of Creation.

Pourpre léger

Tenu en très haute estime par la grande famille des guitaristes, Joe Satriani évolue en solitaire au gré de ses humeurs, même s'il a pigé, en concert, pour Deep Purple, sans pourtant pousser ce noble flirt plus loin. Livrant régulièrement des albums toujours aussi démonstatifs, il sort en avril 2008 Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock  aux compositions plus digestes que son titre.

Joe Satriani se lance ensuite dans l'aventure Chickenfoot en compagnie de Sammy Hagar, Chad Smith (ex Nirvana) et Michael Anthony. Après cet épisode en super groupe, il publie l'album Live in Paris: I Just Wanna Rock en 2010. En octobre de la même année sort Black Swans and Wormhole Wizards, qui n'ajoute strictement rien à la légende du bonhomme. Joe Satriani poursuit dans sa recherche de la perfection d'un rock instrumental avec Unstoppable Momentum en 2013. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page