EUR 8,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Johnny s'en va-t-en guerr... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Johnny s'en va-t-en guerre Poche – 4 février 2004


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,70
EUR 8,70 EUR 7,93
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,50

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Johnny s'en va-t-en guerre + Johnny Got His Gun - Johnny s'en va-t-en guerre
Prix pour les deux : EUR 19,55

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Chef-d'œuvre de la littérature antimilitariste, ce roman a pour héros un soldat américain de la guerre de 1914-1918 atrocement mutilé par une explosion. Devenu ce mort vivant dont l'âme s'agrippe à un corps qui n'est plus, il incarne, avec une puissance narrative stupéfiante, l'horreur vécue de toute guerre. Publié au début de la Seconde Guerre mondiale, ce livre mythique était lu dans les meetings pacifistes pendant la guerre du Viêt-nam. Encore et toujours d'actualité, il constitue sans doute la plus violente, la plus crue des dénonciations de la guerre

Biographie de l'auteur

Né en 1905, homme de conviction, homme de gauche, Dalton Trumbo, scénariste du Spartacus de Stanley Kubrick, fut l'un des "Dix d'Hollywood" qui refusèrent de témoigner dans les années 1950 devant la Commission des activités anti-américaines du sénateur McCarthy. Cela lui coûta un an de prison. Il porta lui-même à l'écran son Johnny Got his Gun en 1971, qui reçut au Festival de Cannes le grand prix spécial du Jury et le prix de la Critique internationale. Il mourut en 1976


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez Johnny s'en va-t-en guerre contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 250 pages
  • Editeur : Actes Sud (4 février 2004)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742746528
  • ISBN-13: 978-2742746521
  • Dimensions du produit: 17,2 x 10,2 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 46.054 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Benoist Frédéric sur 24 août 2009
Format: Poche
Fan de Metallica, j'ai découvert cette histoire via leur vidéoclip "One". (Pour la petite histoire, James Hetfield s'est directement inspiré de l'oeuvre pour les paroles). Puis j'ai vu le film que j'ai adoré pour son coté "trash mais non voyeur". En effet, n'esperez pas voir les blessures, l'acteur est recouvert d'un drap pendant les scènes d'hopital. Néanmoins c'est une histoire tour à tour poignante, drôle, touchante voire quelque fois même naïve. Donald Trumbo signe là une oeuvre magnifique, intemporelle (il suffit de transposer Joe à une autre époque : 2nde guerre, Vietnam ou plus récemment Afghanistan ou Irak pour ce rendre compte de l'horreur et de l'absurdité des conflits qui secouent le monde).
Je suggère même aux professeurs de le faire étudier à leurs élèves, pour finir, j'émettrais une réserve : la quasi absence de ponctuation qui fait des phrases extrêmement longues comme si l'auteur voulait raconter son histoire sans reprendre son souffle, d'une traite qui fait que l'action peut parfois être difficile à comprendre. Un chef d'oeuvre que tout bibliophile se doit d'avoir sur ses étagères (7 étoiles sur 5).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sonia sur 8 juillet 2006
Format: Poche
Ce livre ne peut jamais s'oublier.

je l'ai lu il y a très longtemps. je ne savais pas de quoi il s'agissait et j'ai découvert au fur et à mesure de la lecture ce jeune homme. et c'est ainsi qu'il faut le lire, à mon avis.

Très beau livre anti-militariste.

excellent dans les réflexions sur les hommes aussi.

Chef d'oeuvre.

A noter : le groupe Metallica a réalisé le clip "One" qui rend un très bel hommage à ce film. (que l'on aime ou non le hard rock)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par L. Pierre sur 31 mars 2009
Format: Poche
un livre deja ancien, paru avant le 2eme guerre mondiale, les desastres de la guerre sur un jeune homme qui ne vivra pas sa vie!
l'espoir de communiquer lui permet de survivre ., jusqu'au final ou tout espoir lui est oté....
le film tiré de l'ouvrage est peut-etre encore plus fort, ce qui parait difficile
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Ludwig Jean Sébastien TOP 50 COMMENTATEURS sur 18 octobre 2014
Format: Poche
En 1917, quand les Etats-Unis entrent en guerre, le jeune Joe Bonham, simple boulanger du Middle West, se retrouve embarqué dans le conflit, incité qu'il est par des va-t-en guerre qui lui racontent qu'il doit partir pour sauver la liberté et la démocratie. Malheureusement pour lui, il se retrouve atrocement mutilé par l'explosion d'un obus. Il doit être amputé des quatre membres. Il est complètement défiguré. Sourd, muet et aveugle, véritable mort vivant, il ne sait comment s'y prendre pour communiquer à nouveau avec ses semblables.
Plus conte philosophique et pamphlet virulent contre l'horreur de la guerre « Johnny s'en va en guerre » n'est en aucune façon un témoignage. Il fut écrit dans les années trente et parut en 1939. Il devint très vite un livre culte d'abord revendiqué par les isolationnistes de droite opposés à l'intervention américaine pendant la Seconde Guerre mondiale puis encensé par les pacifistes de gauche luttant contre la guerre du Viet-Nam. D'un style très parlé, quasi célinien, donnant l'impression d'un texte écrit au fil de la plume, plus hurlé qu'écrit, cet ouvrage mérite largement sa réputation de chef d'oeuvre de la littérature antimilitariste. Il laisse une très forte impression et réussit le tour de force d'arriver à faire partager tous les sentiments ressentis par cet homme réduit à l'état de légume à cause de la folie des hommes. On peut avoir quelque peine à entrer dans cette histoire qui part un peu dans tous les sens au début, mais très vite on se prend de pitié et de compassion et on ne peut plus lâcher plus ce bouquin atypique qui sonne comme un grand cri du cœur avec sa fin lyrique et pleine d'humanité. A lire absolument.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par desperada sur 21 août 2010
Format: Poche
Johnny ne parle plus, ne voit plus, n'entend plus, n'a plus de bras, plus de jambes. La faute à la guerre. Qu'est-ce qu'il reste alors?
Un livre mythique, culte pour toute une génération, impossible à oublier une fois refermé. On se félicite de l'avoir lu car on a croisé la route d'un écrivain hors norme. Et on regrette de l'avoir fait, car on n'en sort pas indemne.
Sans concession. Sans compassion. Sans fioritures. Sans effets de plume. Sans espoir.
Johnny s'en va-t-en guerre reste pour moi le roman de la désespérance totale, sans aucune lueur, même lointaine, pour croire encore en quoi que ce soit. Tout le talent de Trumbo réside dans sa détermination à éviter le misérabilisme et le sensationnel. Son écriture précise, descriptive, chirurgicale, la voix qu'il donne à cet homme sans voix servent un roman profondément humain. Inoubliable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?