Jonathan Wilson

Top albums


CD: €17.00  |  MP3: €9.79
CD: €13.99  |  MP3: €9.79
Vinyle: €27.90

Jonathan Wilson : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 45
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Jonathan Wilson
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

songsofjw

this new @vetiverse record is fucking amazing


Biographie

Jonathan Wilson naît en 1974 à Forest City, en Caroline du Nord. Sa famille est, d'une manière ou d'une autre, très portée sur le chant : son grand-père était pasteur et son père guitariste dans des groupes de rock locaux. De quoi favoriser un apprentissage musical accéléré...

L'aventure Muscadine

Il sait à peine marcher lorsqu'il plaque ses premiers accords sur la guitare paternelle. Il n'a que 12 ans lorsqu'il forme son premier groupe et fait son premier concert - le premier d'une longue liste ! Aussi passionné de John Coltrane que de Bob Dylan, Wilson fonde Muscadine en 1995 avec ... Lire la suite

Jonathan Wilson naît en 1974 à Forest City, en Caroline du Nord. Sa famille est, d'une manière ou d'une autre, très portée sur le chant : son grand-père était pasteur et son père guitariste dans des groupes de rock locaux. De quoi favoriser un apprentissage musical accéléré...

L'aventure Muscadine

Il sait à peine marcher lorsqu'il plaque ses premiers accords sur la guitare paternelle. Il n'a que 12 ans lorsqu'il forme son premier groupe et fait son premier concert - le premier d'une longue liste ! Aussi passionné de John Coltrane que de Bob Dylan, Wilson fonde Muscadine en 1995 avec Benji Hugues, lui aussi originaire de Caroline du Nord. Le groupe évolue d'abord à Charlotte avant de s'installer sur la côte Ouest, à Laurel Canyon, patrie de Crosby, Stills, Nash & Young. Ensemble, ils rencontrent un certain succès et publient trois albums : The Ballad of Hope Nichols, (1998) LP2 et un maxi, Live From Studio East (1998).

Un musicien accompli et recherché

Non content d'être un talentueux guitariste, Jonathan Wilson joue également de bien d'autres instruments maîtrisés depuis l'enfance et s'avère aussi être un excellent producteur. Ces qualités et la douceur de son caractère le font remarquer par d'autres artistes, dont certains également habitants de Lauren Canyon, qui lui demandent d'intervenir sur leurs disques. Parmi eux : Bonnie « Prince » Billy, J Tillman (des Fleet Foxes), Chris Robinson, Jonathan Rice, Vetiver, Erikah Badu, Jackson Browne et même Elvis Costello, sur son album Momofuku (2008). Pendant ce temps-là, il tourne beaucoup avec Muscadine, jusqu'à la fin des années 2000, où il décide de se consacrer à sa composition propre.

Gentle Spirit, brillant départ en solo

Jonathan Wilson publie d'abord un album plus ou moins officieux, Frankie Ray, en 2007, qui contribue à faire connaître ses talents de songwriter à l'échelle américaine - et surtout californienne. Toujours motivé par le partage de la musique, il reprend « Isn't it a Pity » de George Harrison avec Graham Nash et poursuit ses jams improvisés à Laurel Canyon avec ses amis musiciens, comme Jakob Dylan et des membres de Jayhawks, des Black Crowes, de Vetiver... Ces derniers participeront aussi à son premier album, Gentle Spirit, paru en septembre 2011 chez le label Bella Union, réputé pour son bon goût en terme de folk. Enregistré analogiquement, il témoigne de l'authenticité du talent de Jonathan Wilson, et bénéficie d'une presse dithyrambique jusqu'en Europe. Copyright 2014 Music Story Sophie Rosemont

Jonathan Wilson naît en 1974 à Forest City, en Caroline du Nord. Sa famille est, d'une manière ou d'une autre, très portée sur le chant : son grand-père était pasteur et son père guitariste dans des groupes de rock locaux. De quoi favoriser un apprentissage musical accéléré...

L'aventure Muscadine

Il sait à peine marcher lorsqu'il plaque ses premiers accords sur la guitare paternelle. Il n'a que 12 ans lorsqu'il forme son premier groupe et fait son premier concert - le premier d'une longue liste ! Aussi passionné de John Coltrane que de Bob Dylan, Wilson fonde Muscadine en 1995 avec Benji Hugues, lui aussi originaire de Caroline du Nord. Le groupe évolue d'abord à Charlotte avant de s'installer sur la côte Ouest, à Laurel Canyon, patrie de Crosby, Stills, Nash & Young. Ensemble, ils rencontrent un certain succès et publient trois albums : The Ballad of Hope Nichols, (1998) LP2 et un maxi, Live From Studio East (1998).

Un musicien accompli et recherché

Non content d'être un talentueux guitariste, Jonathan Wilson joue également de bien d'autres instruments maîtrisés depuis l'enfance et s'avère aussi être un excellent producteur. Ces qualités et la douceur de son caractère le font remarquer par d'autres artistes, dont certains également habitants de Lauren Canyon, qui lui demandent d'intervenir sur leurs disques. Parmi eux : Bonnie « Prince » Billy, J Tillman (des Fleet Foxes), Chris Robinson, Jonathan Rice, Vetiver, Erikah Badu, Jackson Browne et même Elvis Costello, sur son album Momofuku (2008). Pendant ce temps-là, il tourne beaucoup avec Muscadine, jusqu'à la fin des années 2000, où il décide de se consacrer à sa composition propre.

Gentle Spirit, brillant départ en solo

Jonathan Wilson publie d'abord un album plus ou moins officieux, Frankie Ray, en 2007, qui contribue à faire connaître ses talents de songwriter à l'échelle américaine - et surtout californienne. Toujours motivé par le partage de la musique, il reprend « Isn't it a Pity » de George Harrison avec Graham Nash et poursuit ses jams improvisés à Laurel Canyon avec ses amis musiciens, comme Jakob Dylan et des membres de Jayhawks, des Black Crowes, de Vetiver... Ces derniers participeront aussi à son premier album, Gentle Spirit, paru en septembre 2011 chez le label Bella Union, réputé pour son bon goût en terme de folk. Enregistré analogiquement, il témoigne de l'authenticité du talent de Jonathan Wilson, et bénéficie d'une presse dithyrambique jusqu'en Europe. Copyright 2014 Music Story Sophie Rosemont

Jonathan Wilson naît en 1974 à Forest City, en Caroline du Nord. Sa famille est, d'une manière ou d'une autre, très portée sur le chant : son grand-père était pasteur et son père guitariste dans des groupes de rock locaux. De quoi favoriser un apprentissage musical accéléré...

L'aventure Muscadine

Il sait à peine marcher lorsqu'il plaque ses premiers accords sur la guitare paternelle. Il n'a que 12 ans lorsqu'il forme son premier groupe et fait son premier concert - le premier d'une longue liste ! Aussi passionné de John Coltrane que de Bob Dylan, Wilson fonde Muscadine en 1995 avec Benji Hugues, lui aussi originaire de Caroline du Nord. Le groupe évolue d'abord à Charlotte avant de s'installer sur la côte Ouest, à Laurel Canyon, patrie de Crosby, Stills, Nash & Young. Ensemble, ils rencontrent un certain succès et publient trois albums : The Ballad of Hope Nichols, (1998) LP2 et un maxi, Live From Studio East (1998).

Un musicien accompli et recherché

Non content d'être un talentueux guitariste, Jonathan Wilson joue également de bien d'autres instruments maîtrisés depuis l'enfance et s'avère aussi être un excellent producteur. Ces qualités et la douceur de son caractère le font remarquer par d'autres artistes, dont certains également habitants de Lauren Canyon, qui lui demandent d'intervenir sur leurs disques. Parmi eux : Bonnie « Prince » Billy, J Tillman (des Fleet Foxes), Chris Robinson, Jonathan Rice, Vetiver, Erikah Badu, Jackson Browne et même Elvis Costello, sur son album Momofuku (2008). Pendant ce temps-là, il tourne beaucoup avec Muscadine, jusqu'à la fin des années 2000, où il décide de se consacrer à sa composition propre.

Gentle Spirit, brillant départ en solo

Jonathan Wilson publie d'abord un album plus ou moins officieux, Frankie Ray, en 2007, qui contribue à faire connaître ses talents de songwriter à l'échelle américaine - et surtout californienne. Toujours motivé par le partage de la musique, il reprend « Isn't it a Pity » de George Harrison avec Graham Nash et poursuit ses jams improvisés à Laurel Canyon avec ses amis musiciens, comme Jakob Dylan et des membres de Jayhawks, des Black Crowes, de Vetiver... Ces derniers participeront aussi à son premier album, Gentle Spirit, paru en septembre 2011 chez le label Bella Union, réputé pour son bon goût en terme de folk. Enregistré analogiquement, il témoigne de l'authenticité du talent de Jonathan Wilson, et bénéficie d'une presse dithyrambique jusqu'en Europe. Copyright 2014 Music Story Sophie Rosemont


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page