• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Journal 1939 1943 a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Journal 1939 1943 Broché – 21 août 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 27,00
EUR 27,00 EUR 19,10

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 27,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Gueorgui Efron (Murr) commence à tenir son Journal dès son arrivée en URSS. Les dernières notes datent d'août 1943, quelques mois avant sa mort. Ce document relate le destin d'un adolescent happé par la terreur stalinienne et les années de guerre. Ce sont aussi les derniers moments et la fin tragique de Marina Tsvetaeva.
Le Journal s'arrête le 25 août 1943. À cette époque il était encore à Tachkent où il avait été évacué. Sa vie d'orphelin y était difficile, ses seuls moyens d'existence lui venaient du Litfond, l'association d'entraide des écrivains soviétiques. Tandis que l'étau se resserre, on le voit évoluer et mûrir rapidement, se forger un caractère, résister courageusement aux épreuves.
C'est un témoignage bouleversant, à la fois sur une terrible période de l'histoire de la Russie mais aussi sur l'Europe en guerre. C'est une description minutieuse de la vie soviétique par un adolescent contraint de vivre dans un pays qu'il ne connaît que très peu, dans un régime dont il perçoit peu à peu les véritables rouages.
C'est également un des plus terribles récits de vie quotidienne pendant la Seconde Guerre mondiale ; soumis à des privations, obsédé par la faim, Murr agit en chroniqueur impitoyable de la désagrégation de son monde.

Biographie de l'auteur

Fils de la poétesse Marina Tsvetaeva, Gueorgui Efron, que l'on appelait Murr, est né en Tchécoslovaquie près de Prague, le 1er février 1925 et a grandi en France jusqu'à l'âge de quatorze ans. La vie que la famille mènera à Paris ou ses banlieues se révélera très précaire et dans les années 1930, Sergueï Efron et sa fille Ariadna deviennent de plus en plus prosoviétiques. En 1937 Ariadna retourna en URSS, suivie bientôt par son père, compromis dans l'affaire de l'agent Reiss. En 1939, après de longues hésitations, Marina et son fils Murr regagnèrent aussi l'URSS.
Mais le 27 août de la même année, Ariadna fut arrêtée ; puis ce fut le tour de Sergueï Efron, le 10 octobre. Désormais Murr et Marina restèrent seuls, contraints de déménager et de vivre des maigres revenus de Tsvetaeva.
Au début de la guerre, Marina Tsvetaeva et son fils furent évacués à Elabouga. Submergée par la misère, la solitude et l'incompréhension, Tsvetaeva se suicide le 31 août 1941. Envoyé au front, son fils fut tué au combat le 7 juillet 1944.


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?