Journal d'Hirondelle et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Journal d'Hirondelle Broché – 23 août 2006


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,70
EUR 4,99 EUR 0,01
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 3,97

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Journal d'Hirondelle + Robert des noms propres
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Robert des noms propres EUR 14,70

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Broché: 136 pages
  • Editeur : Editions Albin Michel (23 août 2006)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226173358
  • ISBN-13: 978-2226173355
  • Dimensions du produit: 20 x 13 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (46 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 256.019 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Photo © Sarah Moon

Amélie Nothomb est un écrivain belge de langue française. Elle est né le 13 août 1967 à Kobe, au Japon, où son père, le baron Patrick Nothomb, fut ambassadeur de Belgique. Belgique, qu'elle ne connaîtra qu'à 17 ans, pour y terminer ses études de philologie romane à l'Université libre de Bruxelles.

Depuis 1992, Amélie Nothomb publie aux éditions Albin Michel un roman par an.

Stupeur et tremblements, roman de son expérience professionnelle au Japon, sera récompensé en 1999 par Le Grand Prix du roman de l'Académie française.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

2.7 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Urban Boho on 26 septembre 2006
Format: Broché
Je viens de terminer ce livre.. Je n'avais pas lu les commentaires pour ne pas etre influencé..

Finalement je me rend compte que tout comme les autres lecteurs, j'ai trouvé ce livre très décevant.

Le fait qu'il soit vite lu n'est pas du tout un problème en soi, ce n'est pas cela qui jugera de sa qualité.

Par contre, je trouve l'histoire pas du tout intéressante. D'ailleurs on a du mal à vouloir finir le livre.

Ensuite lorsque l'on arrive à sa fin, on espère qu'il y aura des pages en plus pour ne pas rester sur un si pauvre "dénouement"... mais non..!

C'est le premier livre D'A. Nothomb qui me déçoit, pourtant je suis vraiment un fidèle admirateur.

Premier lecteur/lectrice d'Amélie, jetez vous sur ces "anciens" livres, mais surtout pas celui ci..
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gilles Roux on 20 septembre 2006
Format: Broché
Pas de rentrée littéraire sans un livre d'Amelie Nothomb. Chaque année ses livres sont de plus en plus écrémés; je veux dire sont écrits gros avec beaucoup de blanc et peu de pages. C'est du light.

Le journal d'hirondelle ne commence pas, ne finit pas. C'est une tranche de vie comme doivent les rêver des jeunes filles de 13 à 15 ans qui n'ont aucune expérience de la vie et de la réalité. Amélie Nothomb essaie de nous faire croire à un tueur à gage musulman des banlieux et sans qualification qui aurait, si vous prêtez attention à ses observations, la culture d'un universitaire séminariste. Si les quelques étalages de références historiques et littéraires pouvaient être plaisant dans la cosmétique de l'ennemi, ils sont ici dépourvus de sens comme le reste du livre.

Dommage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par N. Tryzna on 8 septembre 2006
Format: Broché
Je suis depuis de nombreuses années un fervent lecteur d'amélie Nothomb, et malheureusement, depuis quelques livres (antéchrista, acide sulfurique, journal d'hirondelle) je suis un peu déçu. Le style reste bon, mais l'histoire manque d'envergure, d'ampleur, on imagine sans peine la fin, j'ai hate de lire le prochain pour voir si les qualités des premiers resortent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jyaire VOIX VINE on 18 août 2010
Format: Broché
Ouf, j'ai eu peur de ne pas aimer.
Il faut dire que sur les premières pages, j'avais une impression de déjà lu. Je pense que je commence vraiment à trop connaitre Amélie Nothomb, et que je n'ai plus la surprise des débuts.

J'ai pourtant été étonné par plusieurs choses, entre autres le fait que le héros soit masculin, vu le titre, je ne m'attendais pas à ça (je n'avais lu aucun commentaire). Puis par une fin qu'on imagine autrement, vu le personnage... et qui, pourtant, sur 2 pages, prend un double-sens terriblement jouissif (est-ce le héros ou l'auteur qui parle ? Je vous laisserai juger...).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Guylaine De Fenoyl on 13 septembre 2006
Format: Broché
C'est quoi, ce livre ? Ca rime à quoi ?

Il n'y a pas un passage interessant, pas une ligne qui éveille quoi que ce soit... Pourtant, j'ai adoré Stupeur et tremblements, les catilinaires, Hygiène de l'assassin, Peplum et peut-être encore plus Biographie de la faim... Mais là, vraiment non ! Je n'ai jamais pu finir "Acide sulfurique" tellement ça m'ennuyait, et celui-là, c'est pire ! Il n'y a rien de rien dans ce livre ! Il serait peut-être temps qu'Amélie Nothomb arrête de vouloir sortir à tout prix un roman chaque mois de septembre et qu'elle retrouve son allant, son imagination, sa plume et son talent...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Loona M on 3 novembre 2006
Format: Broché
J'ai été une fervente lectrice d'Amélie Nothomb, bien avant qu'elle ne soit connue. J'aurais aimé continuer à la défendre. Mais là je crois que c'est la dernière fois que j'achète "son dernier livre". Cependant je ne crois pas qu'elle puisse ne pas être consciente de la baisse constante de la qualité de ses romans. C'est donc à l'éditeur que j'en veux, de ruiner la crédibilité d'un auteur auprès de ceux qui l'ont aimé. Il doit rester pourtant une sacrée quantité de bons romans dans les tiroirs d'A.N. Est-ce que les romans choisis pour être publiés sont choisis désormais par tirage au sort? Et sont-il lus même? Cette fois-ci il y a même des fautes de français dans le texte. Et la promotion de Radiohead qu'elle y fait est presque risible. Bref. Peut-être que la seule solution est d'arrêter d'acheter en masse ses romans: ce sera peut-être une décharge salvatrice.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par Etienne on 1 septembre 2006
Format: Broché
Ce roman pourrait tenir non pas en 136 pages mais en 100 à peine si l'éditeur n'avait pas usé de gros caractères et d'une mise en pages avec grands espaces. C'est dire si Amélie Nothomb s'essouffle. Et ce concentré nothombien n'est pas un concentré de son talent : un récit vide, des personnages creux, un style primaire, une chute parachutée de nulle part. C'est manquer de respect à ses lecteurs que de publier un récit aussi inachevé à tous points de vue.Je suis très déçu cette année encore et avais espéré, après la déconvenue d'Acide sulfurique, qu'A.N. ne récidiverait pas dans la médiocrité.Hélas, force m'est de constater que si.Un livre qui se lit aussi vite qu'il s'oublie, soit en moins d'une heure...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?