Amazon rachète votre
article EUR 1,62 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Journal de l'abbé Mugnier, 1879-1939 Poche – 30 octobre 2003


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 30 octobre 2003
"Veuillez réessayer"
EUR 19,99

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

De 1879 à 1939, l'abbé Mugnier a tenu un journal : soixante ans de vie sacerdotale et mondaine de celui qu'on a pu appeler le «confesseur des duchesses». Dans les salons parisiens les plus huppés, l'abbé Mugnier offrait pourtant l'aspect déconcertant d'un curé de campagne, avec ses gros souliers carrés et sa soutane élimée. Il s'était imposé par les qualités les moins faites pour réussir dans un tel univers : la modestie, la sensibilité et la fraîcheur d'âme. Mais il admirait cette société et aimait plus encore la littérature. Les grands écrivains français (... et les autres) se retrouvent dans ce journal. Ils sont tous là, mêlés aux gens du monde, aux hommes politiques. C'est le «temps retrouvé», le monde de Proust qu'évoque jour après jour ce journal, document irremplaçable, et merveilleux roman de mœurs.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,62
Vendez Journal de l'abbé Mugnier, 1879-1939 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,62, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 639 pages
  • Editeur : Mercure de France (30 octobre 2003)
  • Collection : Le temps retrouvé
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2715224729
  • ISBN-13: 978-2715224728
  • Dimensions du produit: 17,2 x 11 x 3,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 313.211 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par coliez sur 17 janvier 2011
Haute valeur humaniste et historique
Traduit le vécu au quoditien d'un témoin de la société parisienne de la fin XIX tant des milieux modestes que des hautes sphères littéraires et aristocratiques avec ici recueil de bons mots divers glanés au hasard des entretiens auprès de célébrités de ce temps là.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par emmanuel sur 4 novembre 2006
A lire absolument pour tous les amateurs de littérature vivante : si notre abbé se retrouve dans l'Eglise, il semble bien souvent que sa vocation lui pèse, tant par l'hypocrisie arriviste de l'institution ecclésiastique que parce que son sacerdoce va lui peser de plus en plus : comment en effet concilier une vie de confesseur indulgent (parce qu'humain) et surmené (parce qu'indulgent) pour les dames mondaines du tout Paris et "une passion dévorante", la littérature? Lecteur infatigable, l'abbé accepte un poste à Paris pour pouvoir côtoyer la République des lettres. De 1890 à sa mort dans les années 40, l'abbé rencontre tout le monde : de Suarès à Cocteau (dont la mère est peinte avec une truculence!), Valéry, Gide, Proust, Huysmans, tous sont des dîners auxquels Mugnier participe, se faisant un commensal curieux, disert et pertinent. Ajoutons qu'il ne se prive pas de commenter ses propres lectures et avec quelle acuité! Un régal.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?