ARRAY(0xac0f8e64)
 

Journey

 

Les clients ont également acheté des articles de

Boston
Rush
Bad Company
Foreigner
Kansas
Europe
.38 Special
Blue Öyster Cult

Top albums (Voir les 117)


Voir les 117 albums de Journey

Journey : top des titres MP3

 
Tous les titres
1 - 10 titres sur 917 titres
Trier par
Titre Album Durée Prix
Écouter1. Don't Stop Believin' (Album Version)Don't Stop Believin': The Best Of Journey 4:08EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter2. It Could Have Been You (Album Version) [Clean]Raised On Radio [Clean] 3:37EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter3. Happy To Give (Album Version) [Clean]Original Album Classics 3:48EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter4. Wheel In The SkyGreatest Hits 4:12EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter5. Separate Ways (Worlds Apart) (Album Version) [Clean]Journey's Greatest Hits [Clean] 5:25EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter6. The Eyes of a Woman (Album Version)The Essential Journey 3.0 4:33EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter7. Send Her My Love (Album Version)The Essential Journey 3:55EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter8. Kiss Me Softly [Clean]Arrival [Clean] 4:47EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter9. Separate WaysOne Way Ticket [Explicit] 5:25EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter10. Faithfully (Album Version)Don't Stop Believin': The Best Of Journey 4:25EUR 0,99  Acheter le titre 
1 - 10 titres sur 917 titres
« Précédent| Page: 12345...|Suivant »
Vendu par Amazon Media EU S.à r.l. En passant une commande, vous acceptez nos conditions d'utilisation.



Image de Journey

Biographie

Journey se forme en 1973 en Californie, autour du guitariste Neal Schon et du pianiste Gregg Rolie deux musiciens échappés de Santana. Ils sont accompagnés du bassiste Ross Valory, du guitariste George Tickner et du batteur Prairie Prince (il rejoint son ancien groupe, The Tubes, l'année suivante et est remplacé par Aynsley Dunbar). Musiciens aguerris, ils jouent devant des dizaines de milliers de spectateurs lors de leurs premiers concerts dans des festivals américains. A l'instar de leur premier album, Journey (1975), leur musique s'oriente vers le jazz-rock, et leurs prestations scéniques ... Lire la suite

Journey se forme en 1973 en Californie, autour du guitariste Neal Schon et du pianiste Gregg Rolie deux musiciens échappés de Santana. Ils sont accompagnés du bassiste Ross Valory, du guitariste George Tickner et du batteur Prairie Prince (il rejoint son ancien groupe, The Tubes, l'année suivante et est remplacé par Aynsley Dunbar). Musiciens aguerris, ils jouent devant des dizaines de milliers de spectateurs lors de leurs premiers concerts dans des festivals américains. A l'instar de leur premier album, Journey (1975), leur musique s'oriente vers le jazz-rock, et leurs prestations scéniques sont marquées par des soli de haut vol.

Perry en la demeure

Après le départ de Tickner, l'arrivée du chanteur Steve Perry change l'orientation musicale de Journey qui glisse vers un rock plus accessible. Les albums Infinity (1978), Evolution (1979) et le live Captured (1981) se vendent d'ailleurs à plusieurs millions d'exemplaires aux Etats-Unis. Le batteur ne l'entend pas de cette oreille et claque la porte pour s'engager auprès de Jefferson Starship.

Escape

Le départ du fondateur Rolie, marque nouvelle étape dans la transformation de Journey en groupe de rock Fm. Il est remplacé aux claviers par Jonathan Cain, et l'album Escape (1981) arrive en première place du top américain, grâce aux titres « Who's Crying Now », « Don't Stop Believin' » et « Open Arms ». Journey joue en équipe réduite (ne restent que Schon, Cain et le chanteur Perry) lorsque sort Raised On Radio, album qui atteint la quatrième place du classement américain avec le single, « Be Good To Yourself » en 1986.

Séparation provisoire

Puis Schon et Cain forment le groupe Bad English en 1988, alors que Perry se concentre sur sa carrière solo. Ils se retrouvent en 1996 sur l'album de la réconciliation, qui atteint la troisième place des charts, Trial By Fire. Le succès de chaque tournée de Journey prouve que leur popularité à domicile ne faiblit pas. Même après le départ définitif de Perry, remplacé par Steve Augeri sur la bande originale du film Armageddon (1998), sur laquelle le groupe apparaît.

Rock'n'roll et gloire

En 2005, le groupe se voit décerner son étoile hollywoodienne sur le fameux Walk of Fame, alors qu'il entame une tournée pour célébrer trente ans de carrière (tournée caractérisée par des concerts en deux parties, la première se focalisant sur la période antérieure à la sortie d'Escape). Le dernier album en date du groupe s'intitule Revelation et est sorti en 2008.

Copyright 2014 Music Story Anne Yven

Journey se forme en 1973 en Californie, autour du guitariste Neal Schon et du pianiste Gregg Rolie deux musiciens échappés de Santana. Ils sont accompagnés du bassiste Ross Valory, du guitariste George Tickner et du batteur Prairie Prince (il rejoint son ancien groupe, The Tubes, l'année suivante et est remplacé par Aynsley Dunbar). Musiciens aguerris, ils jouent devant des dizaines de milliers de spectateurs lors de leurs premiers concerts dans des festivals américains. A l'instar de leur premier album, Journey (1975), leur musique s'oriente vers le jazz-rock, et leurs prestations scéniques sont marquées par des soli de haut vol.

Perry en la demeure

Après le départ de Tickner, l'arrivée du chanteur Steve Perry change l'orientation musicale de Journey qui glisse vers un rock plus accessible. Les albums Infinity (1978), Evolution (1979) et le live Captured (1981) se vendent d'ailleurs à plusieurs millions d'exemplaires aux Etats-Unis. Le batteur ne l'entend pas de cette oreille et claque la porte pour s'engager auprès de Jefferson Starship.

Escape

Le départ du fondateur Rolie, marque nouvelle étape dans la transformation de Journey en groupe de rock Fm. Il est remplacé aux claviers par Jonathan Cain, et l'album Escape (1981) arrive en première place du top américain, grâce aux titres « Who's Crying Now », « Don't Stop Believin' » et « Open Arms ». Journey joue en équipe réduite (ne restent que Schon, Cain et le chanteur Perry) lorsque sort Raised On Radio, album qui atteint la quatrième place du classement américain avec le single, « Be Good To Yourself » en 1986.

Séparation provisoire

Puis Schon et Cain forment le groupe Bad English en 1988, alors que Perry se concentre sur sa carrière solo. Ils se retrouvent en 1996 sur l'album de la réconciliation, qui atteint la troisième place des charts, Trial By Fire. Le succès de chaque tournée de Journey prouve que leur popularité à domicile ne faiblit pas. Même après le départ définitif de Perry, remplacé par Steve Augeri sur la bande originale du film Armageddon (1998), sur laquelle le groupe apparaît.

Rock'n'roll et gloire

En 2005, le groupe se voit décerner son étoile hollywoodienne sur le fameux Walk of Fame, alors qu'il entame une tournée pour célébrer trente ans de carrière (tournée caractérisée par des concerts en deux parties, la première se focalisant sur la période antérieure à la sortie d'Escape). Le dernier album en date du groupe s'intitule Revelation et est sorti en 2008.

Copyright 2014 Music Story Anne Yven

Journey se forme en 1973 en Californie, autour du guitariste Neal Schon et du pianiste Gregg Rolie deux musiciens échappés de Santana. Ils sont accompagnés du bassiste Ross Valory, du guitariste George Tickner et du batteur Prairie Prince (il rejoint son ancien groupe, The Tubes, l'année suivante et est remplacé par Aynsley Dunbar). Musiciens aguerris, ils jouent devant des dizaines de milliers de spectateurs lors de leurs premiers concerts dans des festivals américains. A l'instar de leur premier album, Journey (1975), leur musique s'oriente vers le jazz-rock, et leurs prestations scéniques sont marquées par des soli de haut vol.

Perry en la demeure

Après le départ de Tickner, l'arrivée du chanteur Steve Perry change l'orientation musicale de Journey qui glisse vers un rock plus accessible. Les albums Infinity (1978), Evolution (1979) et le live Captured (1981) se vendent d'ailleurs à plusieurs millions d'exemplaires aux Etats-Unis. Le batteur ne l'entend pas de cette oreille et claque la porte pour s'engager auprès de Jefferson Starship.

Escape

Le départ du fondateur Rolie, marque nouvelle étape dans la transformation de Journey en groupe de rock Fm. Il est remplacé aux claviers par Jonathan Cain, et l'album Escape (1981) arrive en première place du top américain, grâce aux titres « Who's Crying Now », « Don't Stop Believin' » et « Open Arms ». Journey joue en équipe réduite (ne restent que Schon, Cain et le chanteur Perry) lorsque sort Raised On Radio, album qui atteint la quatrième place du classement américain avec le single, « Be Good To Yourself » en 1986.

Séparation provisoire

Puis Schon et Cain forment le groupe Bad English en 1988, alors que Perry se concentre sur sa carrière solo. Ils se retrouvent en 1996 sur l'album de la réconciliation, qui atteint la troisième place des charts, Trial By Fire. Le succès de chaque tournée de Journey prouve que leur popularité à domicile ne faiblit pas. Même après le départ définitif de Perry, remplacé par Steve Augeri sur la bande originale du film Armageddon (1998), sur laquelle le groupe apparaît.

Rock'n'roll et gloire

En 2005, le groupe se voit décerner son étoile hollywoodienne sur le fameux Walk of Fame, alors qu'il entame une tournée pour célébrer trente ans de carrière (tournée caractérisée par des concerts en deux parties, la première se focalisant sur la période antérieure à la sortie d'Escape). Le dernier album en date du groupe s'intitule Revelation et est sorti en 2008.

Copyright 2014 Music Story Anne Yven


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page