Joyeux Noël et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Joyeux Noël sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Joyeux Noël [Broché]

Alexandre Jardin
2.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 19,80
Prix : EUR 18,81 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,99 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 23 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 6,99  
Broché EUR 18,81  
Poche EUR 6,56  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

24 octobre 2012 Littérature Française

- Croyez-moi, il est possible de mener sa vie en disant tout. Une existence sans déni ? Sans angle mort ! s'écria la jeune femme.
- Vous n'avez donc aucun secret ?
- Si, des montagnes ! rétorqua-t-elle.
- Alors ?
- Mes secrets me construisent, mes angles morts me détruisent.
Puis elle ajouta avec jubilation : 
- A Noël, j'offrirai le plus beau des cadeux : ma vérité ! A ceux que j'aime, ma famille. C'est comme cela qu'il faut vivre ! Nous serons vieux plus tard.
- Joyeux Noël !


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Joyeux Noël + Des gens très bien + Chaque femme est un roman
Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Extrait du prologue

Jusqu'à quarante-six ans, j'ai mené la vie d'un autre. Celle d'un rieur sans joie qui s'accommodait fort bien de ses masques. J'avais décidé d'être heureux au lieu de l'être. Une partie de moi, incapable de jouir, ne vivait pas. Dissimulé dans la lumière du succès et coincé dans des chagrins insolubles, j'ignorais que l'on pût réellement être soi à l'année longue. Un bloc de vérité. Jamais je n'avais imaginé qu'il fût envisageable de vivre sans «angle mort», en assumant à tous risques ce que l'on est.
Puis vint le big bang, ma sortie de la dépression, la fin de mon racornissement.
En janvier 2011, la tête en feu, je cessai de faire le malin en publiant un petit livre intitulé Des gens très bien. Ce récit coupant fut ma chance. Il commença à me recommencer. Mon existence en fut décapée, remodelée, vivifiée. L'opération pourtant tenait à la fois du suicide littéraire, du sabordage identitaire et du saut dans le vide. Sans doute faut-il mourir un peu pour renaître à soi.
Dans ces pages irréversibles, je quittai l'île enchanteresse des Jardin pour aborder la terre ferme de la vérité. Une terre salée. Brûlant la légende, je regardai enfin avec la bonne focale un secret de famille exposé dans les livres de mon père pour qu'on ne le vît pas. Mon grand-père paternel, juché au sommet du pouvoir collaborateur de Vichy, avait participé au pire. C'est ainsi. Le jour de la rafle du Vél' d'Hiv', le 16 juillet 1942, Jean Jardin assuma une politique à laquelle il resta fidèle jusqu'à sa fin. En osant ce texte curatif presque impossible à métaboliser par les miens, je consentis à regarder en face l'angle mort des Jardin. Par cette purge littéraire, je me désolidarisai d'une tribu frappée de cécité depuis plus d'un demi-siècle. Avec l'espoir de lessiver notre mémoire et l'ADN transmis à mes cinq enfants.
A l'âge où s'éteignit mon père, je cessai soudain de vivre «à côté» de moi, dans un simulacre de gaieté. Grâce à cette publication, je fis une plongée au coeur des secrets de mes contemporains. Ce que je n'avais pas prévu. Ce fut une naissance : douloureuse, magnifique. Par courrier, dans la rue ou les cafés, on cessa subitement de s'adresser au personnage que j'avais joué jusque-là pour me parler vraiment. En engageant dans ces rencontres une bouleversante confiance. Comme si j'avais été le psy gratuit de la nation, une oreille tendue vers tous les silences.
D'innombrables personnes, remuées par mon désarroi et peut-être stimulées par ma transgression aussi publique que privée, se mirent à me livrer la réalité de leur clan. Une déferlante d'aveux. Toutes sortes d'âmes inapaisées m'ouvrirent leurs placards emplis de sidérations : descendants de la grande peuplade des collabos «honorables», anciens policiers rafleurs portant rosette à la boutonnière, petits-fils de conducteurs de train à bestiaux barricadés dans le «j'ai-rien-vu», soldats fissurés par leur guerre d'Algérie, ex-enfants cachés, Juifs à qui Ton avait longtemps masqué cette qualité. Courir le risque d'être vrai permet aux autres de l'être à leur tour. La bonde était ouverte. L'espace d'une demi-année, je fus plongé dans une authenticité qui me donna le goût de vivre autrement : sans filtre. Dans cette joie simple et difficile à la fois qui jaillit lorsque les masques tombent. Au plein soleil de la sincérité. A leur insu, ces gens désensablaient la source de vie qui est en moi. Dans la foulée, je rayai de mon carnet d'adresses toute une clique de faux-culs brevetés et resserrai mes liens avec les autres.

Revue de presse

Il est temps de vivre sans angles morts, de secouer ce pays endormi par le conformisme et le mensonge. Cela suppose de renoncer à la prudence (qui ankylose), à la sécurité (qui abrutit), au mensonge (qui aveugle). Il s'agit moins de se saouler d'aveux (qui peut résister longtemps à la transparence absolue sur les préférences, y compris sexuelles, de tel ou telle ?) que de renoncer à la logique toxique des secrets : le gardien des secrets devient vite prisonnier de ses secrets. Un romancier est une grenade dégoupillée, et Alexandre Jardin assume avec panache ce statut...
Alexandre Jardin joue le jeu et publie sa feuille d'impôt, son squelette radiographié et autres fantaisies qui sont bien plus lucides que ce que l'on prend pour la réalité. C'est bientôt Noël : passez à table ! (François Busnel - L'Express, octobre 2012)

Détails sur le produit

  • Broché: 304 pages
  • Editeur : Grasset (24 octobre 2012)
  • Collection : Littérature Française
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246790204
  • ISBN-13: 978-2246790204
  • Dimensions du produit: 20,4 x 13,2 x 3,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 90.332 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Quand toute une famille lave son linge sale 13 mars 2014
Par TORNADE COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
Format:Poche
7 ans auparavant... et 7 ans après :

Tout le clan de la famille Diskredapl est rassemblé dans le cimetière de l'île de Norma, en Bretagne, pour rendre un dernier hommage au vieux Félicien, grand-père de la tribu, banquier d'affaires fortuné et chanceux. Son corps n'a pas été retrouvé et gît au fond de l'océan.
Personne n'a vraiment l'air affecté par cette mort, mais tous assistent à l'éloge funèbre, certains prennent la parole...

Secrets de famille, morts passées et à venir, on-dit et non-dit, vérités dissimulées, délations... seront-ils tous capables, quelques jours avant Noël, d'affronter tous ces secrets, ces aveux tardifs, ces langues qui se délient et ces silences qui laissent la place à certaines révélations ?

Une idée de départ très originale bien qu'un peu macabre, une surprise de taille alors pourquoi 3,5 étoiles :
en guise "d'amuse-bouche", comme le dit l'auteur lui-même, nous assistons à la présentation des différents membres de la famille Diskredapl (7 pages), s'en suit un prologue d'une dizaine de pages et enfin, débute l'histoire. Une lecture irrégulière mais qui vaut le coup tout de même.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A LIRE 26 février 2013
Par MICHELIN
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
J AI AIME CE LIVRE A LA FOIS DIFFICILE ET SIMPLE A LIRE JE LE RECOMMANDE POUR CEUX QUI VEULENT PASSER UN BON MOMENT
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du très bon, et du moins bon 30 novembre 2012
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Une fois n'est pas coutume, commençons par ce qui déconcerte - pour ne pas dire ce qui déplaît.
1. La FIN du livre, surtout, avec ses graphiques, ses photos, etc. ce n'est pas de la littérature mais le bazar de la Farfouille !
2. Difficile d'entrer dans le livre, avec cette présentation des personnages aux noms imprononçables.
Le positif, maintenant.
Le "corpus" du livre, le vrai "roman", est écrit dans un style magistral, les surprises sont nombreuses - l'entrée de l'auteur dans l'histoire n'est pas la moins bonne.
Passée l'introduction, la clarté du style permet de lire ce livre d'une traite.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3.0 étoiles sur 5 Pour oublier le temps présent 3 mars 2014
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
Ecriture, histoire et personnages complètement décalés, à lire à petites doses. Il est indispensable de se reporter plusieurs fois à l'arbre généalogique.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Entre réalité… et fiction..? 14 janvier 2014
Par liam
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
Entre réalité et roman… on hésite…
Mais quelle importance..?

Ici on découvre la peur de chacun et ses innombrables stratégies pour cacher ses actes les moins avouables et leurs conséquences..
La famille et les habitants de l'île finissent par reconnaître et embrasser leur réalité brute, voir brutale...
Dans quel but ? Juste un grand déballage?

"M'alléger" semble dire le dernier né de la famille… autiste.. qui lorsque la parole s'est enfin libérée chez ses ainés, peut, à son tour prononcer ses premiers mots..
Nous alléger.. car le mot tut, tue parfois, et bien plus souvent, engendre de nombreux maux..
Un exemple éloquent de constellation familiale, à l'échelle d'une mini société insulaire...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2.0 étoiles sur 5 Très moyen 5 janvier 2014
Par ALMOA 57
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Alexandre Jardin est un bon "vendeur", après son passage à la grande librairie j'ai eu envie d'acheter ce livre.
Mais je suis déçu. Le sujet des secrets de famille, vivre sans angle mort me parait intéressant ; mais là c'est trop "attendu".

Les dernières pages de gauche vs de droite pour l'anecdote.

Enfin bref; c'est trop cher pour ce livre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un peu déçue 2 décembre 2012
Par Michele
Format:Format Kindle|Achat authentifié par Amazon
Je pensais que A. Jardin s'était enfin débarassé de son infantilisme, malheureusement non, il est toujours aussi agaçant... Dommage, l'idée de départ était séduisante.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Kerbrat TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Je ne pourrai le résumer je n'ai pas pu le finir et même la fin ne m'a pas donné envie de le reprendre, malgré que je sois allé bien au-delà de la page 45 où devrait débuter le roman.

Il y a quelques règles qui commencent pour moi à définir la littérature quelque soit son genre. Ainsi quand un auteur fait référence à son roman précédent dans le roman actuel vous pouvez être à peu près sûr que l'actuel ne sera pas bon. A cette règle font exception les auteurs excellents, Zola ou Guenessia pour plus actuel. Alexandre Jardin n'en fait pas partie et s'il était un auteur avec qui on pouvait passer un excellent moment de détente, ce livre en dehors d'un titre marketing est tout simplement illisible. Après 45 pages où l'on revient sur le livre précédent ce roman devrait commencer sauf qu'il est dans une outrance telle qu'il en devient caricatural, mais une caricature pas fondée sur une réalité ne peut exister. C'est donc un roman qui n'existe pas sauf effectivement grâce au nom et à l'entregent d'Alexandre Jardin. Surtout ne l'ofrez pas à Noel car le lecteur avec cet ouvrage passera tout sauf un Joyeux Noel, tiens si en fait offrez le à quelqu'un qui vous ennuie totalement.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Parfait
au clair de la lune mon ami pierrot, prête moi ta plume pour écrire un mot, ma chandelle est morte je n'ai plus de feu, ouvre moi ta porte pour l'amour de dieu.
Publié il y a 6 mois par GONDAL
5.0 étoiles sur 5 Bon livre !!
Produit sympathique pour le prix !!
Trés bien fait, on en à pour son prix !!
Content de l'aquisition dans l'ensemble !!
Publié il y a 9 mois par BOUN
1.0 étoiles sur 5 Livre à éviter
Livre décevant, tout est creux, mou et débile.
Pourtant le thème serait passionnant. Lire la suite
Publié il y a 13 mois par guberti
1.0 étoiles sur 5 Et bonne année grand-mère !
Ce "roman" m'a été offert comme il se doit pour Noël dernier...Je viens de le terminer: c'est dire l'intérêt qu'il a suscité ! Lire la suite
Publié il y a 13 mois par CB VAR
1.0 étoiles sur 5 déprimant !
ce livre ne mérite aucun commentaire tant il est nul - à ne pas mettre entre toutes les mains sauf si on veut se suicider après...
Publié il y a 14 mois par A. Gregoire
2.0 étoiles sur 5 Très moyen ...
Pour un auteur qui se refuse de vivre dans le "moyen", voilà un livre qui, pour le coup est, je trouve, bien bien "moyen" ... Lire la suite
Publié il y a 14 mois par cecile
2.0 étoiles sur 5 nouveau style un peu étrange
j'ai lu ce livre et il est vraiment diffèrent des autres titres de cet auteur. j'ai trouvé l'histoire un peu cynique
Publié il y a 15 mois par Eliane Kalsch
5.0 étoiles sur 5 génial
très bon livre, très bien écrit, et jubilatoire. Alexandre Jardin a écrit un livre qui va droit au coeur en montrant à quel point il est... Lire la suite
Publié il y a 15 mois par virginie
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xafbd5ccc)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?