Appli Amazon


Plus d'options
KE*A*H** (Psalm 69)
 
Agrandissez cette image
 

KE*A*H** (Psalm 69)

10 juillet 1992 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:30
30
2
5:10
30
3
3:04
30
4
4:11
30
5
4:52
30
6
8:21
30
7
5:29
30
8
4:56
30
9
3:05
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 10 juillet 1992
  • Date de sortie: 10 juillet 1992
  • Label: Rhino
  • Copyright: 1992 Sire Records Company for the U.S. and WEA International Inc. for the world outside of the U.S.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 44:38
  • Genres:
  • ASIN: B0024MQF3S
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 28.519 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE le 22 mars 2011
Format: CD
psalm 69 est l'apogée artistique de ministry: les deux albums précédents sont très bons, the land of rape and honey (sans guitares!) propose une musique très typée 80's mais très bien foutue (hypnotisant hizbollah et excellent golden dawn entr'autres) tandis que the mind is a terrible thing to taste (ouf!) est en quelque sorte l'excellent prototype de la tuerie que sera psalm 69 (burning inside sera même retenue pour l'émission metal express de m6).
voilà pour la généalogie de cet album formidable qui voit ministry atteindre le sommet de son art, son style étant arrivé à maturité. le metal indus de ministry incorpore par moments des riffs que n'aurait pas renié slayer,
les rythmes rbotiques font mouche, les accélérations de tempo et les arrangements scotchent littéralement l'auditeur. les titres qui sortentdu lot son new world order, just one fix et jesus built my hotrod, mais les plus obscurs psalm 69 et scarecrow se révèlent être aussi de grands moments.
après avoir pondu un tel album, il est impossible de faire mieux sans se répéter,c'est pourquoi ministry changera sa formule sur les albums qui ont suivi dans les 90's (filth pig et dark side of the spoon) sans rencontrer le même succès.
ministry ne reviendra au niveau d'excellence de psalm 69 qu'avec les disques moins expérimentaux et plus metal de la période des années 2000, rio grande blood en tête.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par "neskargot" le 15 février 2002
Format: CD
Si cet album est souvent cité en référence dans la carrière de Ministry, mais aussi en tant que référence indus, ce n'est pas par hazard.
C'est que ce dérangé de Jurgensen semble avoir prit un malin plaisir à passer les sons dans sa moulinette industrio-métallique !
Il en ressort à la fois les étincelles d'une musique pesante, froide et inquiétante, typiquement indus (le flippant "Grace", l'hypnotique "Scarecrow") et des brûlots qui vous foutront une jouissive poussée d'adrénaline (le célébrissime "Just one fix", "Corrosion").
Mais Al a une moulinette dotée de moults accessoires, et peux aussi faire du "n'importe quoi" de grande volée (sisi, c'est possible !) que l'on appréciera au second degré avec un sourire conquis ("Jesus built my hotrod", "Psalm 69").
Ah, quand je vous disais que l'album est un classique !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par D. Philippe le 8 mars 2007
Format: CD
ATTENTION!!! Ce disque peut changer votre vie ou plutôt vous faire ressentir la musique autrement.Je dis "musique" même s'il s'agit ici de chaos bruitiste mais là n'est pas l'essentiel.Lorsque vous aurez terminé l'audition de ce brûlot (à côté les SEX PISTOLS ME FONT MARRER, si si!!!)vous ne pourrez plus avoir le même avis sur le reste de la production musicale et c'est là que le bât blesse!Cette galette est tellement impressionante (sons massifs, cris inhumains...)que tout le reste parait fade, mou du genou..bref tout est remis en cause.A ma connaissance, je n'ai jamais écouté de disque plus perturbateur que celui-ci.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 12 mars 2010
Format: CD
Ministry, c'est deux américains cramés totaux, Paul Barker (basse, claviers et programmations) et surtout Al Jourgensen (chant ( ? ), guitares et claviers), leader et tête pensante du « groupe », aidés au fil des titres par quelques comparses ou invités occasionnels.
Jourgensen est à peu près un clone dégénéré de Lemmy Motorhead, tant au niveau du look que de l'hygiène de vie ... Venu du punk rock le plus brutal, très marqué par l'électronique violente des belges Front 242, il a au fil de sa discographie inclus de plus en plus d'éléments issus de la techno, du rock industriel, du metal extrême pour ce qui concerne les guitares... Ce disque paru au début des 90's partage avec le 4ème Led Zeppelin un titre imprononçable fait de symboles curieux, et est communément nommé « Psalm 69 ».
On plonge d'entrée dans le vif du sujet avec « N.W.O », fracas de boîtes à rythmes martiales, énorme riff de guitare répété ad lib, sirènes de police, voix mégaphonée et absence totale de mélodie... Le suivant, « Just one fix », paraît du coup beaucoup mieux construit, ce qui est un comble pour une sorte d'ode métallique à la destruction ou l'autodestruction la plus radicale et démontre que Ministry n'en a strictement rien à cirer du politiquement correct, c'est « Bring the noise » et fu*k tout le reste ... Alors ça peut donner du boucan désorganisé (« TV II »), une sorte de death metal tout en méchanceté sonique et agression bruyante...
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique