EUR 51,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Kafka : Oeuvres compl&egr... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Kafka : Oeuvres complètes, tome 1 Cuir/luxe – 26 novembre 1976


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Cuir/luxe
"Veuillez réessayer"
EUR 51,00
EUR 48,96 EUR 26,00

Notre boutique La Pléiade

Notre boutique La Pléiade
Retrouvez des éditions de référence des plus grandes œuvres du patrimoine littéraire et philosophique français et étranger, imprimées sur papier bible et reliées sous couverture pleine peau dorée à l'or fin, dans notre boutique dédiée.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Kafka : Oeuvres complètes, tome 1 + Kafka : Oeuvres complètes, tome 2 + Kafka : Oeuvres complètes, tome 3
Prix pour les trois: EUR 161,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Franz Kafka, né à Prague le 3 juillet 1883 d'une famille juive, a fait ses études au lycée allemand de Prague de 1893 à 1901, puis à l'Université allemande. En 1907 il entre dans une compagnie d'assurances. Son expérience professionnelle jouera un rôle capital dans la vision du monde social que son œuvre reflète avec la plus extrême précision. En 1912 il rencontre Felice Bauer, avec qui il se fiance deux fois et rompt définitivement en 1917. C'est l'année où sa tuberculose pulmonaire est diagnostiquée. En 1923, au cours de vacances au bord de la Baltique, il fait la connaissance de Dora Dymant et s'installe avec elle à Berlin. Atteint de laryngite tuberculeuse, il est transporté, après deux séjours dans des hôpitaux de Vienne, au sanatorium de Kierling, où il meurt le 3 juin 1924.


Détails sur le produit

  • Cuir/luxe: 1408 pages
  • Editeur : Gallimard (26 novembre 1976)
  • Collection : Bibliothèque de la Pléiade
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070107930
  • ISBN-13: 978-2070107933
  • Dimensions du produit: 17,9 x 11,6 x 3,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 132.145 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean for Joel TOP 500 COMMENTATEURS le 30 octobre 2010
Format: Cuir/luxe Achat vérifié
publié dans ce volume par ordre chronologique ce qui nous permet de saisir l'évolution de l'auteur, de l'épure de son style, de "L'Amérique (l'oublié)" son roman le plus picaresque dans une Amérique fantasmée avec des échos de cauchemars, on suit les tribulations de Karl Rossmann exilé pour avoir mis enceinte -un peu contre son gré- la bonne de sa famille bourgeoise, qui va de glissements en glissements se retrouver embrigader dans une sorte de cirque concentrationnaire -temporalité explosée, réactions injustes et absurdes...-, Karl Rossmann, jeune homme fier, fin, honnête et naïf est la victime d'éléments inconnus, ce qui va en s'amplifiant dans "Le Procès" où Joseph k. fondé de pouvoir d'une banque est mis en accusation en beau matin sans raison -d'ailleurs il n'apprendra jamais de quoi il est accusé même si finalement il acceptera sa culpabilité- et qui va tout au long du roman chercher à contrer cette justice inique en errant dans une Prague pluvieuse et médiocre (qui m'a fait souvent pensé aux villes mortes peintes par Egon Schiele) en approchant des personnages qui apparaissent et disparaissent par son seul fait... et son dernier roman "Le château" le plus épuré à mon goût où K. un arpenteur misanthrope et antipathique arrive dans un village dépendant du château qui l'a fait mander, ce château est inaccessible non seulement pour K. mais pour tous les villageois, une sorte d'entité surhumaine divisée en des strates administratives infinies qui voit tout et qui décide de tout axiomatiquement...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gwen COMMENTATEUR N° 11ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 9 octobre 2009
Format: Cuir/luxe
Kafka n'est pas un écrivain comme les autres. Ecrire, pour lui, n'était ni un passe-temps, ni un art, encore moins un métier. C'était une compulsion. Il écrivait tout bonnement parce qu'il DEVAIT écrire. Les mots lui tenaient lieu d'oxygène, l'encre de sang. Du reste, il est bien connu qu'il n'eut jamais le souci d'être publié et demanda, juste avant de mourir, à 41 ans, de la tuberculose, que l'on brûlât tous ses manuscrits. Ce que son ami Max Brod, heureusement, se garda bien de faire! Personnellement, ce que j'aime dans son oeuvre, c'est qu'elle est onirique, profonde et cocasse à la fois. Elle ne vous impose aucun message, n'énonce aucune vérité. On peut la prendre au pied de la lettre ou au second degré, n'y voir que du divertissement ou au contraire y lire des choses éminemment sérieuses. C'est une oeuvre ouverte à une infinité d'interprétations, riche de tous les fantasmes que nous pouvons projeter en elle, et d'une écriture si moderne qu'on a peine à croire qu'elle date déjà de presque un siècle. Le Château, Le Procès ou La Métamorphose ne sont en vérité d'aucun temps, d'aucun lieu.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Christophe RENARD le 31 décembre 2010
Format: Cuir/luxe
A quiconque s'intéresse à Franz Kafka, la traduction d'Alexandre Vialatte est excellente.
Une édition présentée et annotée par Claude David expert dans le domaine.
Un régal.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 27 mai 2002
Format: Cuir/luxe
On retrouve dans ce tome 1 de la pléiade deux des plus grands romans de Kafka que sont "Le Procès" et "Le Château" plus une oeuvre moins connue mais originale qu'est "L'amérique" dommage qu'il y manque "La métamorphose", le bonheur serait total.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?