undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Kaija Saariaho : L'amour ... a été ajouté à votre Panier
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Kaija Saariaho : L'amour de loin
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Kaija Saariaho : L'amour de loin


Prix : EUR 22,56 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
15 neufs à partir de EUR 10,61 5 d'occasion à partir de EUR 14,00
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Kaija Saariaho : L'amour de loin + L'Amour de loin
Prix pour les deux : EUR 26,16

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit


Contenu additionnel

Interviews (VOST) :
- Peter Sellars
- Kaija Saariaho
- Esa-Pekka Salonen

Descriptions du produit

Descriptions du produit

NOTICE: Polish Release, cover may contain Polish text/markings. The disk DOES NOT have French audio and subtitles.

Synopsis

Cet opéra de la finlandaise Kaija Saariaho sur un livret de l'écrivain libanais Amin Maalouf, nous emmène sur la Méditerranée du XIIe siècle, enter Orient et Occident, entre fantasme et réalité...

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cetalir TOP 50 COMMENTATEURS le 2 avril 2012
Ceux qui suivent mes commentaires connaissent mon admiration pour la compositrice Kaija Saarihao et, en particulier, sa production instrumentale et vocale à partir de la seconde moitié des années quatre-vingt-dix. Adepte de la musique spectrale, formée à l'IRCAM, installée et vivant à Paris pendant de longues années, K. Saariaho s'est enrichie des subtiles nuances de la musique française et a su faire évoluer son style vers une musique riche en mélodies et basée sur des timbres merveilleux et uniques.

"L'Amour de Loin" est son premier opéra alors qu'elle déclarait au début des années quatre-vingt-dix que, jamais, elle n'en écrirait. Ce qui l'a influencée est la découverte d'une production de Saint-François d'Assise de Messiaen et la rencontre avec le texte d'Amin Maalouf, merveilleux de poésie. L'opéra fut composé en dix-huit mois mais procède d'une recherche créatrice de plus de dix ans (cf "Lohn"Kaija Saariaho - Private Gardens ou "Oltra Mar" Oltra mar (Across the Sea): I. Depart (Departure). On y retrouve beaucoup de l'esprit d'un Pelléas et Mélisande dans la prosodie et le thème, ainsi que l'ambiance générale.

Créé en 2000 à Salzbourg, le spectacle fut repris en 2004 à Helsinki et fit l'objet de ce DVD en premier enregistrement mondial. Et la magie opère, immédiatement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 1 mai 2008
Partie de la radicalité spectrale pour aller vers une nouvelle douceur, Kaija Saariaho écrit une des musiques les plus séduisantes de notre époque (à l'image de ce nom qui est le sien), musique de la matière (condensations-sublimations), du rêve et de l'affect, évocatrice d'un Ailleurs impalpable. Cette qualité d'écriture se retrouve dans son premier opéra, L'amour de loin. En revanche, je ne pense pas pour ma part que le livret d'Amin Maalouf, qui narre l'histoire d'un troubadour qui traverse la mer pour approcher la dame de ses pensées, soit exactement celui qu'on aurait pu souhaiter. Par endroit, le chant retrouve une certaine naïveté propre au drame lyrique français, qui fait de la compositrice l'héritière de Debussy, le nouveau rejoignant le familier. Maeterlinck a un peu vieilli, tout comme le symbolisme. Quoi qu'il en soit, je ne voudrais dissuader personne d'aller y voir si ce n'est pas déjà fait: on a là, avec ses volutes sonores enivrantes, une œuvre significative d'une des créatrices authentiques de notre époque, qui plus est bien chantée, et bien dirigée par son complice de toujours, Esa-Pekka Salonen.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Melimelomane TOP 500 COMMENTATEURS le 22 septembre 2014
Achat vérifié
L’auteur du livret, l’écrivain Amin Maalouf s’inspire de l’histoire de Jaufré Rudel, troubadour aquitain du 12ème siècle surnommé le prince de Blaye, ville dont il fut le Seigneur. Il semblerait que lors de sa participation à la 2ème croisade, il fit la rencontre de Hodienne de Tripoli dont il tomba amoureux. Elle fut l’inspiratrice de nombreux poèmes. La légende raconte qu’il entreprit le voyage pour voir sa belle et mourut dans ses bras.
Sur cette trame Amin Maalouf va construire un livret d’une rare poésie où comme il le met dans la bouche du troubadour « chaque rime doit passer l’épreuve du feu, je me déshabille vingt fois, trente fois, avant de trouver le mot juste qui de toute éternité était là, suspendu dans le ciel à attendre sa place »
Trois personnages : Jaufré, le troubadour et prince de Blaye, Cléménce, la comtesse de Tripoli et le Pèlerin, sorte de passeur antique, qui tel Hermès, le messager des Dieux, va tisser la destinée qui relie ces deux vies, au-delà des mers, entre Gironde et Tripoli. Un lien funèbre qui lui fera dire à la fin de l’ouvrage: « D’une rive à l’autre, d’une confidence à l’autre, je croyais tisser les fils blancs d’une robe de mariée. A mon insu je tissais l’étoffe d’un linceul. »

Kaija Saariaho déclarait en 1984 qu’elle n’écrirait jamais d’opéra. « L’amour de loin » semble prouver le contraire.
Opéra ? Je dirais que cette œuvre comme le « Saint François » d’Olivier Messiaen est un ovni lyrique qui se situe entre l’opéra et le mystère médiéval.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par madroc le 2 août 2012
J'ai peu de choses à ajouter à l'excellente critique publiée ci-dessus de Cetalir.
Cet opéra magnifique m'a donné beaucoup d'émotions, surtout après avoir lu le livre de A.Maalouf.
La mise en scène de P.Sellars est comme toujours elliptique et pleine de sens, un vrai bonheur !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?