Kaiser Chiefs

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 20)


Voir les 20 albums de Kaiser Chiefs

Kaiser Chiefs : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 213
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Kaiser Chiefs
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Nés en 1977 à Leeds, la plupart des membres de Kaiser Chiefs se connaissent depuis l'enfance : Nick Hodgson (batterie et chant), Simon Rix (basse) et Nick « Peanut » Baines (claviers) font un jour la connaissance du chanteur et DJ Ricky Wilson alors qu'il exerce ses talents dans un groupe-hommage aux Rolling Stones et qu'il s'apprête à devenir professeur d'arts plastiques.

Bien qu'ils aient déjà joué dans plusieurs groupes locaux, Wilson refuse d'abord de les rejoindre, parce qu'ils n'ont pas de chansons à eux. Ils ne tardent pas à recruter le guitariste gaucher Andrew « Whitey » White et ... Lire la suite

Nés en 1977 à Leeds, la plupart des membres de Kaiser Chiefs se connaissent depuis l'enfance : Nick Hodgson (batterie et chant), Simon Rix (basse) et Nick « Peanut » Baines (claviers) font un jour la connaissance du chanteur et DJ Ricky Wilson alors qu'il exerce ses talents dans un groupe-hommage aux Rolling Stones et qu'il s'apprête à devenir professeur d'arts plastiques.

Bien qu'ils aient déjà joué dans plusieurs groupes locaux, Wilson refuse d'abord de les rejoindre, parce qu'ils n'ont pas de chansons à eux. Ils ne tardent pas à recruter le guitariste gaucher Andrew « Whitey » White et peuvent se lancer dans l'écriture de morceaux, qui sera surtout assurée par Hodgson, qui joue aussi de la guitare. Leurs goûts mélangent le rock « classique », l'indépendant, le punk des années 70 et la musique de quelques groupes plus récents comme Nirvana ou Blur.

Le quintette réalise ses premières maquettes dans la chambre de Nick Hodgson quand, en 1997, ils fondent le groupe Runston Parva, nom qu'ils abrègent quelque temps plus tard en Parva : bien qu'ayant obtenu sous cet avatar un contrat discographique, les musiciens passent inaperçus et décident de repartir de zéro, abandonnant en route toutes leurs chansons.

Quelque temps plus tard, ils reprennent du service sous le nom de Rocky Four, mais sans plus de réussite. C'est durant l'été 2003 qu'ils se rebaptisent Kaiser Chiefs : fans de l'équipe de football de Leeds United et du joueur sud-africain Lucas Rabete, ils se sont souvenus du nom d'un des anciens clubs de celui-ci, le Kaizer Chiefs.

En 2004, deux singles, « Oh, My God » et « I Predict A Riot », le premier publié sur le label indé DrownedinSound et le second sur B-Unique, obtiennent des résultats encourageants. En mars 2005, leur premier album, Employment, produit par Stephen Street, habituellement collaborateur de Blur, apparaît dans les bacs ; il est vite salué par le New Musical Express, qui invite le groupe à participer à son prestigieux NME Tour, véritable tremplin pour les jeunes groupes.

Porté par le succès en single de « Everyday I Love You Less And Less » (n° 10), puis par les scores de la réédition de « Oh, My God » (n° 6) et de celle de « I Predict A Riot » (n° 9), Employment, sorti chez Universal, devient troisième des ventes : il sera même deuxième presque un an après, obtenant le double platine et se vendant à trois millions de copies.

Très appréciés en concert, les Kaiser Chiefs triomphent aux festivals de Leeds (leur rêve de toujours), de Reading et de Glastonbury et en juillet 2005, ils ouvrent l'édition américaine du Live 8 à Philadelphie. A l'édition 2006 des Brit Awards, en dépit de la concurrence, ils raflent trois des récompenses principales : « Meilleur groupe anglais », « Meilleure formation rock » et « Meilleure prestation scénique ».

En février 2007, ils publient le très attendu Yours Truly, Angry Mob, toujours produit par Stephen Street, qui se classe en tête des charts et génère même un single n°1, « Ruby ».

Après une nouvelle tournée triomphale passant par les festivals d'été, Kaiser Chiefs s'attelle à son troisième album. Sorti en octobre 2008, Off With Their Heads est accompagné du single « Don't Miss a Beat ». Signe d'un léger fléchissement celui-ci est loin d'atteindre les sommets précédents. Quoiqu'il en soit, Kaiser Chiefs reproduit le schéma d'une nouvelle tournée suivie d'un nouvel album studio. Ce quatrième opus intitulé The Future Is Medieval est doté d'une conception plus originale puisque le groupe demande aux internautes de sélectionner dix titres parmi les vingt proposés pour constituer le tracklisting final. The Future Is Medieval sort dans la foulée en juin 2011.

La méthode ne doit pas être bonne car ce quatrième album est aussi le plus faible succès de Kaiser Chiefs à ce stade de sa carrière. En 2012, Nick Hodgson quitte le groupe dont il est un membre fondateur, il est remplacé en 2013 par Vijay Mistry. C'est avec cette nouvelle configuration que Kaiser Chiefs sort Education, Education, Education & War en mars 2014. Copyright 2014 Music Story Frédéric Régent

Nés en 1977 à Leeds, la plupart des membres de Kaiser Chiefs se connaissent depuis l'enfance : Nick Hodgson (batterie et chant), Simon Rix (basse) et Nick « Peanut » Baines (claviers) font un jour la connaissance du chanteur et DJ Ricky Wilson alors qu'il exerce ses talents dans un groupe-hommage aux Rolling Stones et qu'il s'apprête à devenir professeur d'arts plastiques.

Bien qu'ils aient déjà joué dans plusieurs groupes locaux, Wilson refuse d'abord de les rejoindre, parce qu'ils n'ont pas de chansons à eux. Ils ne tardent pas à recruter le guitariste gaucher Andrew « Whitey » White et peuvent se lancer dans l'écriture de morceaux, qui sera surtout assurée par Hodgson, qui joue aussi de la guitare. Leurs goûts mélangent le rock « classique », l'indépendant, le punk des années 70 et la musique de quelques groupes plus récents comme Nirvana ou Blur.

Le quintette réalise ses premières maquettes dans la chambre de Nick Hodgson quand, en 1997, ils fondent le groupe Runston Parva, nom qu'ils abrègent quelque temps plus tard en Parva : bien qu'ayant obtenu sous cet avatar un contrat discographique, les musiciens passent inaperçus et décident de repartir de zéro, abandonnant en route toutes leurs chansons.

Quelque temps plus tard, ils reprennent du service sous le nom de Rocky Four, mais sans plus de réussite. C'est durant l'été 2003 qu'ils se rebaptisent Kaiser Chiefs : fans de l'équipe de football de Leeds United et du joueur sud-africain Lucas Rabete, ils se sont souvenus du nom d'un des anciens clubs de celui-ci, le Kaizer Chiefs.

En 2004, deux singles, « Oh, My God » et « I Predict A Riot », le premier publié sur le label indé DrownedinSound et le second sur B-Unique, obtiennent des résultats encourageants. En mars 2005, leur premier album, Employment, produit par Stephen Street, habituellement collaborateur de Blur, apparaît dans les bacs ; il est vite salué par le New Musical Express, qui invite le groupe à participer à son prestigieux NME Tour, véritable tremplin pour les jeunes groupes.

Porté par le succès en single de « Everyday I Love You Less And Less » (n° 10), puis par les scores de la réédition de « Oh, My God » (n° 6) et de celle de « I Predict A Riot » (n° 9), Employment, sorti chez Universal, devient troisième des ventes : il sera même deuxième presque un an après, obtenant le double platine et se vendant à trois millions de copies.

Très appréciés en concert, les Kaiser Chiefs triomphent aux festivals de Leeds (leur rêve de toujours), de Reading et de Glastonbury et en juillet 2005, ils ouvrent l'édition américaine du Live 8 à Philadelphie. A l'édition 2006 des Brit Awards, en dépit de la concurrence, ils raflent trois des récompenses principales : « Meilleur groupe anglais », « Meilleure formation rock » et « Meilleure prestation scénique ».

En février 2007, ils publient le très attendu Yours Truly, Angry Mob, toujours produit par Stephen Street, qui se classe en tête des charts et génère même un single n°1, « Ruby ».

Après une nouvelle tournée triomphale passant par les festivals d'été, Kaiser Chiefs s'attelle à son troisième album. Sorti en octobre 2008, Off With Their Heads est accompagné du single « Don't Miss a Beat ». Signe d'un léger fléchissement celui-ci est loin d'atteindre les sommets précédents. Quoiqu'il en soit, Kaiser Chiefs reproduit le schéma d'une nouvelle tournée suivie d'un nouvel album studio. Ce quatrième opus intitulé The Future Is Medieval est doté d'une conception plus originale puisque le groupe demande aux internautes de sélectionner dix titres parmi les vingt proposés pour constituer le tracklisting final. The Future Is Medieval sort dans la foulée en juin 2011.

La méthode ne doit pas être bonne car ce quatrième album est aussi le plus faible succès de Kaiser Chiefs à ce stade de sa carrière. En 2012, Nick Hodgson quitte le groupe dont il est un membre fondateur, il est remplacé en 2013 par Vijay Mistry. C'est avec cette nouvelle configuration que Kaiser Chiefs sort Education, Education, Education & War en mars 2014. Copyright 2014 Music Story Frédéric Régent

Nés en 1977 à Leeds, la plupart des membres de Kaiser Chiefs se connaissent depuis l'enfance : Nick Hodgson (batterie et chant), Simon Rix (basse) et Nick « Peanut » Baines (claviers) font un jour la connaissance du chanteur et DJ Ricky Wilson alors qu'il exerce ses talents dans un groupe-hommage aux Rolling Stones et qu'il s'apprête à devenir professeur d'arts plastiques.

Bien qu'ils aient déjà joué dans plusieurs groupes locaux, Wilson refuse d'abord de les rejoindre, parce qu'ils n'ont pas de chansons à eux. Ils ne tardent pas à recruter le guitariste gaucher Andrew « Whitey » White et peuvent se lancer dans l'écriture de morceaux, qui sera surtout assurée par Hodgson, qui joue aussi de la guitare. Leurs goûts mélangent le rock « classique », l'indépendant, le punk des années 70 et la musique de quelques groupes plus récents comme Nirvana ou Blur.

Le quintette réalise ses premières maquettes dans la chambre de Nick Hodgson quand, en 1997, ils fondent le groupe Runston Parva, nom qu'ils abrègent quelque temps plus tard en Parva : bien qu'ayant obtenu sous cet avatar un contrat discographique, les musiciens passent inaperçus et décident de repartir de zéro, abandonnant en route toutes leurs chansons.

Quelque temps plus tard, ils reprennent du service sous le nom de Rocky Four, mais sans plus de réussite. C'est durant l'été 2003 qu'ils se rebaptisent Kaiser Chiefs : fans de l'équipe de football de Leeds United et du joueur sud-africain Lucas Rabete, ils se sont souvenus du nom d'un des anciens clubs de celui-ci, le Kaizer Chiefs.

En 2004, deux singles, « Oh, My God » et « I Predict A Riot », le premier publié sur le label indé DrownedinSound et le second sur B-Unique, obtiennent des résultats encourageants. En mars 2005, leur premier album, Employment, produit par Stephen Street, habituellement collaborateur de Blur, apparaît dans les bacs ; il est vite salué par le New Musical Express, qui invite le groupe à participer à son prestigieux NME Tour, véritable tremplin pour les jeunes groupes.

Porté par le succès en single de « Everyday I Love You Less And Less » (n° 10), puis par les scores de la réédition de « Oh, My God » (n° 6) et de celle de « I Predict A Riot » (n° 9), Employment, sorti chez Universal, devient troisième des ventes : il sera même deuxième presque un an après, obtenant le double platine et se vendant à trois millions de copies.

Très appréciés en concert, les Kaiser Chiefs triomphent aux festivals de Leeds (leur rêve de toujours), de Reading et de Glastonbury et en juillet 2005, ils ouvrent l'édition américaine du Live 8 à Philadelphie. A l'édition 2006 des Brit Awards, en dépit de la concurrence, ils raflent trois des récompenses principales : « Meilleur groupe anglais », « Meilleure formation rock » et « Meilleure prestation scénique ».

En février 2007, ils publient le très attendu Yours Truly, Angry Mob, toujours produit par Stephen Street, qui se classe en tête des charts et génère même un single n°1, « Ruby ».

Après une nouvelle tournée triomphale passant par les festivals d'été, Kaiser Chiefs s'attelle à son troisième album. Sorti en octobre 2008, Off With Their Heads est accompagné du single « Don't Miss a Beat ». Signe d'un léger fléchissement celui-ci est loin d'atteindre les sommets précédents. Quoiqu'il en soit, Kaiser Chiefs reproduit le schéma d'une nouvelle tournée suivie d'un nouvel album studio. Ce quatrième opus intitulé The Future Is Medieval est doté d'une conception plus originale puisque le groupe demande aux internautes de sélectionner dix titres parmi les vingt proposés pour constituer le tracklisting final. The Future Is Medieval sort dans la foulée en juin 2011.

La méthode ne doit pas être bonne car ce quatrième album est aussi le plus faible succès de Kaiser Chiefs à ce stade de sa carrière. En 2012, Nick Hodgson quitte le groupe dont il est un membre fondateur, il est remplacé en 2013 par Vijay Mistry. C'est avec cette nouvelle configuration que Kaiser Chiefs sort Education, Education, Education & War en mars 2014. Copyright 2014 Music Story Frédéric Régent


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page