undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
 

Kenny Dorham


Top albums (Voir les 80)


Voir les 80 albums de Kenny Dorham

Kenny Dorham : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 2235
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Kenny Dorham
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Par l'intermédiaire de sa sœur aînée, Kenny Dorham découvre le boogie-woogie et le jazz de la Nouvelle-Orléans à l'époque où il prend ses premiers cours de piano. Séduit par le son de Louis Armstrong, il choisit de s'initier à la trompette et, après un solide enseignement théorique, il obtient des contrats dans des grands orchestres dès le début des années 40. Installé à New York, il passe par les formations de Dizzy Gillespie, Billy Eckstine, Lionel Hampton et Mercer Ellington avant de jouer avec Bud Powell et Sonny Stitt, et d'être engagé par Charlie Parker avec qui il se produit jusqu'au ... Lire la suite

Par l'intermédiaire de sa sœur aînée, Kenny Dorham découvre le boogie-woogie et le jazz de la Nouvelle-Orléans à l'époque où il prend ses premiers cours de piano. Séduit par le son de Louis Armstrong, il choisit de s'initier à la trompette et, après un solide enseignement théorique, il obtient des contrats dans des grands orchestres dès le début des années 40. Installé à New York, il passe par les formations de Dizzy Gillespie, Billy Eckstine, Lionel Hampton et Mercer Ellington avant de jouer avec Bud Powell et Sonny Stitt, et d'être engagé par Charlie Parker avec qui il se produit jusqu'au début des années 50. Après avoir contribué à l'émergence du be-bop, Kenny Dorham est désormais considéré comme l'un des trompettistes les plus importants de sa génération aux côtés de Dizzy Gillespie, Fats Navarro, Miles Davis et Clifford Brown. Il entre ensuite dans deux des formations les plus caractéristiques du courant hard bop des années 50. Avec Art Blakey, il participe aux Jazz Messengers et après la mort de Clifford Brown, il fait un passage dans le quintette de Max Roach. Entre temps, Kenny Dorham a débuté sa carrière de leader, dirigeant notamment The Jazz Prophets. Tempos rapides, ballades, rencontres avec la musique sud-américaine, Kenny Dorham est un trompettiste complet et sans aucun doute l'un des piliers les plus solides du jazz des années 40 et 50. Au travers de sa sonorité unique, par l'esprit de ses compositions et au fil de ses rencontres avec tous les plus grands leaders de l'époque, le jazz joué par Kenny Dorham est incontestablement un des reflets de ce que la musique noire américaine a créé de plus authentique entre l'ère du swing et l'avènement du free jazz. Au cours des années 60, en dehors de ses articles pour la revue Downbeat, il voyage plusieurs fois en Europe et enregistre occasionnellement, notamment avec Cedar Walton. Mais, souffrant, il ne fait plus que de rares apparitions jusqu'à son décès en 1972.Music Story Copyright 2014 Music Story

Par l'intermédiaire de sa sœur aînée, Kenny Dorham découvre le boogie-woogie et le jazz de la Nouvelle-Orléans à l'époque où il prend ses premiers cours de piano. Séduit par le son de Louis Armstrong, il choisit de s'initier à la trompette et, après un solide enseignement théorique, il obtient des contrats dans des grands orchestres dès le début des années 40. Installé à New York, il passe par les formations de Dizzy Gillespie, Billy Eckstine, Lionel Hampton et Mercer Ellington avant de jouer avec Bud Powell et Sonny Stitt, et d'être engagé par Charlie Parker avec qui il se produit jusqu'au début des années 50. Après avoir contribué à l'émergence du be-bop, Kenny Dorham est désormais considéré comme l'un des trompettistes les plus importants de sa génération aux côtés de Dizzy Gillespie, Fats Navarro, Miles Davis et Clifford Brown. Il entre ensuite dans deux des formations les plus caractéristiques du courant hard bop des années 50. Avec Art Blakey, il participe aux Jazz Messengers et après la mort de Clifford Brown, il fait un passage dans le quintette de Max Roach. Entre temps, Kenny Dorham a débuté sa carrière de leader, dirigeant notamment The Jazz Prophets. Tempos rapides, ballades, rencontres avec la musique sud-américaine, Kenny Dorham est un trompettiste complet et sans aucun doute l'un des piliers les plus solides du jazz des années 40 et 50. Au travers de sa sonorité unique, par l'esprit de ses compositions et au fil de ses rencontres avec tous les plus grands leaders de l'époque, le jazz joué par Kenny Dorham est incontestablement un des reflets de ce que la musique noire américaine a créé de plus authentique entre l'ère du swing et l'avènement du free jazz. Au cours des années 60, en dehors de ses articles pour la revue Downbeat, il voyage plusieurs fois en Europe et enregistre occasionnellement, notamment avec Cedar Walton. Mais, souffrant, il ne fait plus que de rares apparitions jusqu'à son décès en 1972.Music Story Copyright 2014 Music Story

Par l'intermédiaire de sa sœur aînée, Kenny Dorham découvre le boogie-woogie et le jazz de la Nouvelle-Orléans à l'époque où il prend ses premiers cours de piano. Séduit par le son de Louis Armstrong, il choisit de s'initier à la trompette et, après un solide enseignement théorique, il obtient des contrats dans des grands orchestres dès le début des années 40. Installé à New York, il passe par les formations de Dizzy Gillespie, Billy Eckstine, Lionel Hampton et Mercer Ellington avant de jouer avec Bud Powell et Sonny Stitt, et d'être engagé par Charlie Parker avec qui il se produit jusqu'au début des années 50. Après avoir contribué à l'émergence du be-bop, Kenny Dorham est désormais considéré comme l'un des trompettistes les plus importants de sa génération aux côtés de Dizzy Gillespie, Fats Navarro, Miles Davis et Clifford Brown. Il entre ensuite dans deux des formations les plus caractéristiques du courant hard bop des années 50. Avec Art Blakey, il participe aux Jazz Messengers et après la mort de Clifford Brown, il fait un passage dans le quintette de Max Roach. Entre temps, Kenny Dorham a débuté sa carrière de leader, dirigeant notamment The Jazz Prophets. Tempos rapides, ballades, rencontres avec la musique sud-américaine, Kenny Dorham est un trompettiste complet et sans aucun doute l'un des piliers les plus solides du jazz des années 40 et 50. Au travers de sa sonorité unique, par l'esprit de ses compositions et au fil de ses rencontres avec tous les plus grands leaders de l'époque, le jazz joué par Kenny Dorham est incontestablement un des reflets de ce que la musique noire américaine a créé de plus authentique entre l'ère du swing et l'avènement du free jazz. Au cours des années 60, en dehors de ses articles pour la revue Downbeat, il voyage plusieurs fois en Europe et enregistre occasionnellement, notamment avec Cedar Walton. Mais, souffrant, il ne fait plus que de rares apparitions jusqu'à son décès en 1972.Music Story Copyright 2014 Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.