undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
EUR 7,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ki-itchi Vol.6 a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 0,72 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Ki-itchi Vol.6 Broché – 25 janvier 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,99
EUR 7,99

Top Nouveautés Manga Top Nouveautés Manga


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Ki-itchi Vol.6 + Ki-itchi !!, Tome 5 : + Ki-itchi Vol.7
Prix pour les trois: EUR 23,97

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Avant même d'ouvrir le volume, c'est la couverture de ce sixième tome qui frappe : pour la première fois, Ki-itchi rit. Il rit de bon coeur, à gorge déployée, et pourtant ne vous y trompez pas : rien d'heureux dans ce tome, le rire de Ki-itchi étant son seul exutoire face aux horreurs de ce volume, des horreurs plus forte que jamais, et qui semblent ne posséder aucune alternative.

Dans sa nouvelle classe, Ki-itchi, soutenu par Kai, a fini par imposer son caractère dans le but d'effacer les injustices se présentant face à lui, à commencer par les brimades sur la personne de Misato. Pourtant, alors qu'il pensait que le plus dur était passé, une vérité bien plus terrible va lui exploser à la figure en même temps qu'à celle du lecteur, lorsque la jeune fille, qui lui accorde maintenant toute sa confiance, lui confesse le plus horrible des secrets...

Avec ce volume, Hideki Arai centre la totalité de son récit sur un sujet aussi choquant que révoltant. Et si la narration devient ici moins éclatée, plus linéaire, peut-être un peu moins surprenante, elle permet à l'auteur d'aborder de parfaite manière l'horreur de la prostitution d'enfants, via des répliques bien huilées sur fond de dessins sans concession, choquants, mais évitant tout mauvais goût (à ce titre, la fin du chapitre 49, celui qui ouvre ce tome, est sans doute l'un des passages les plus terribles et puissants que l'on ait pu croiser, tous mangas confondus). Arai nous envoie à la figure une nouvelle facette des horreurs de la société, que Ki-itchi va à nouveau tenter de contrer, en compagnie de Kai et de ses conseils.

Une chose frappe : Ki-Itchi a évolué. Pas du côté de son sens inné de la justice, toujours présent envers et contre tout, mais plutôt dans sa façon d'appréhender les autres. Ainsi, celui qui ne voulait pas se mêler aux autres laisse désormais Kai l'approcher. Quant aux malheurs de Misato, il essaie volontiers de les éliminer, mais sans s'enfoncer dans son habituel caractère extrême : tentatives de dialogue avec le père, discussion avec la police pour tenter de régler les choses sans que Misato n'ait à en souffrir encore plus... la façon qu'a Ki-itchi d'aborder les problèmes est plus nuancée qu'avant. Même si son caractère, lui, reste intact. Ki-itchi n'aime pas les faiblesses de Misato, s'énerve toujours en les voyant - ce qui ne manquera pas de créer quelques scènes émotionnellement fortes, qui ont également le mérite d'afficher chez le lecteurs un profond malaise face à l'amour que la fille porte malgré tout à son paternel - mais ne perd jamais de vue son sens inné de la justice.

Dans ce monde de tarés, Ki-itchi suit sa route, évolue, et tente désormais de faire évoluer les autres. Le gamin qui a vu s'abattre devant lui tant de malheurs est devenu quelqu'un de juste, toujours caractériel mais juste, et sur lequel les victimes peuvent désormais s'appuyer. Du haut de ses dix ans, le gamin paraît fiable, capable de faire bouger les choses, mais rien n'est gagné, les mensonges du monde des adultes - aussi bien les bourreaux que ceux n'ayant pas la force de se dresser contre les injustices - continuant de pleuvoir comme autant d'images nauséabondes de notre société.

Difficile de ressortir indemne de ce volume, où Hideki Arai nous envoie plus que jamais à la figure les horreurs de ce monde, et nos faiblesses qui en découlent.


Koiwai

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur

Arai Hideki est né en 1963 à Yokohama au Japon. Après ses études à l´Université Meiji, il travaille pendant un an dans une société d´articles de bureau tout en se consacrant à sa passion pour le dessin. Son manga est sélectionné au concours de l´éditeur Kodansha, à l´affût de nouvelles histoires. Très vite, ses ouvrages se démarquent par l´acidité de leurs propos. La Lumière d´août, L´Agrume, The World is mine, Sugar sont autant de prises de position particulièrement radicales.
Dans cette continuité, Hideki Arai nous livre, à travers sa série Ki-Itchi (aux éditions Akata-Delcourt), son interprétation sarcastique d´une société humaine qui se déshumanise. (source akata.fr)





Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?