Votre bibliothèque
  Panier MP3
Kick Out The Jams (Live)

Kick Out The Jams (Live)

12 novembre 1991

EUR 7,92 (TVA incluse le cas échéant)

Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Ou
Acheter le CD EUR 6,99 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
  • Ecouter les extraits Title - Artist (sample)
1
30
4:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
30
2:52
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
30
4:29
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
30
5:41
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
30
2:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
30
6:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
30
5:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
30
8:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 12 novembre 1991
  • Date de sortie: 12 novembre 1991
  • Label: Rhino
  • Copyright: 1999 Elektra Entertainment for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 40:01
  • Genres:
  • ASIN: B0024MQJ4S
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 33.867 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

35 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-Pierre sur 29 mars 2004
Format: CD
Coup d'état les 30 et 31 octobre 68, les révolutionnaires ont pris le pouvoir à Détroit, ils ont envahis la salle du Grande Ballroom et comme c'est souvent le cas, cela commence par un speech politique du nouveau parti en place les White panthers, une idéologie dont le maître à penser est John Sainclair leur colonel Parker. Sans doute la plus célébre introduction à un concert de rock, un programme composé de 8 propositions et idées des plus subversives, à l'image des MC 5, couvrez bien vos oreilles, attachez vos ceintures ça va péter.
L'énergie brute issue de la Soul, R'n B et Blues avec un zeste de psychédelic les doigts coincés dans la prise électrique ( 110 volts c'est pas mortel mais ça décoiffe).
Un son excellent (CD japonais) les guitares de Wayne Kramer et Fred Smith (canal gauche et droit) définitivement en avant, saturées au maximums mais parfaitement audibles par rappoet au chant et rythmique (centre), un petit bémol pour la batterie mixée un peu trop en retrait. Un sentiment de rage qui anime les MC5 tout le concert, des morceaux devenus des hymnes à la rébelion comme "Kick out the jam" au même titre que "Born to be wild" des Steppenwolf, du blues survitaminé "Motorcity is burning" des covers "Rambling rose" et "I want you" des Troggs, resemblant beaucoup à "wild thing" du même groupe, interprétation plus intense que celle de Jimi Hendrix l'année précédente à Monterey. Une fin de show trés psyché (délire électrique), un seul regret 40 minutes c'est vraiment trop court.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par philistin sur 23 mars 2008
Format: CD
Impossible d'imaginer que ce live a été enregistré en 1968. Très en avance sur l'époque, d'une violence infiniment supérieure à tout ce que se fera jusqu'à l'album Raw Power des Stooge ( les petits frères du Mc5). Les punks se souviendront aussi de ce groupe,qu'on dit quelque fois proto-punk, mais les deux guitaristes sont d'une virtuosité qu'on ne retrouve dans aucun groupe punk. Le chanteur est enragé et a des moyens respectables. Ecoutez-le et vous comprendrez pourquoi c'était le groupe préféré de Mick Jager.
Un des très rares live qui ne soit pas surfait. Là il se passe vraiment quelque chose. Les 2 albums studio qui suivront, quelles que soient leur qualité, ne retrouveront pas cette rage. Un trip.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc B. TOP 500 COMMENTATEURS sur 25 août 2006
Format: CD
Le commentaire de Jean Pierre est excellent, et il serait inutile de le reprendre, pour décrire ce CD live des MC5. je souhaitais seulement apporter deux ou trois avis en plus. D'abord, la surprise d'entendre, dès 1968, un boucan pareil, un tel déchaînement d'énergie et de violence. Les conseils avisés du grand gourou John Sinclair y sont pour beaucoup, lui qui avait tout compris du marketing, avant même que ce mot existe ! Les White Panthers, étaient tout de même une vaste plaisanterie, une provocation destinée à faire venir le public. Les musiciens du groupe, eux, assomés par la dope, se laissaient mener sans trop rien dire... Malcom Mc Laren, reprendra ce filon avec les Sex Pistols, quelques années après...Je n'ai pas la version japonaise, mais simplement française, du disque. Et le son est tout de même très moyen. Cela gâche un peu les choses, notamment sur le "Starship", magma sonore très influencé par les délires de Jim Morrison, un des pères spirituels du mouvement punk rock de la côte Est. Ce disque reste en tout cas un témoignage incontournable de ce qui se tramait dans ces années là du coté de Détroit, et qui allait changer radicalement la scène musicale dans les années à venir.

MA REPONSE A SIRIUS 1917 :
Il ne me semble pas avoir dit du mal de ce disque, ni réduit son influence et celle de MC5 sur dans l'histoire du rock' n' roll. Il faut parfois se méfier des grandes légendes qui entourent les groupes de rock. La réalité est souvent plus terre à terre.
Lire la suite ›
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS sur 7 novembre 2014
Format: CD Achat vérifié
Tout cela appartient définitivement à une autre époque. Managé par John Sinclair qui avait imaginé la révolution avec ses White Panthers, MC5 a la bonne idée de proposer son premier album, d'une durée studio standard de 40 minutes, en live. Car comment mieux capter ce groupe que sur scène, là où la vérité se joue ? Tous les musiciens sont au taquet, électricité ravageuse, furie sonique, de bruit et de fureur, KO métallique, et charrient sang et sueur pour propager leurs hymnes révolutionnaires, à contre-courant total des hippies de l'époque. Rob Tyner n'est pas un chanteur aux capacités phénoménales mais il faut l'entendre s'égosiller ainsi tout du long, habitant chaque note, les recrachant avec puissance et colère. Bref, l'envie d'en découdre. Tout simplement, on ne connait guère de disque plus puissant, plus méchamment électrique, que ce "Kick Out The Jams" rageur et viscéral, stade terminal du rock quelque part, préfigurant le punk tout en puisant dans le free jazz, couvrant, en quelque sorte et en somme, tout le spectre des possibles de la musique du diable, pour accoucher d'un monstre organique, le manifeste de la high energy, un classique dont peu ont réussi à ne serait-ce que s'approcher un brin de la fureur sourde et salvatrice. Unique en vérité et véhément comme pas permis: un tourbillon d'életricité ininterrompu.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique