EUR 5,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

King Kong Théorie Poche – 3 octobre 2007


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 5,10
EUR 4,84 EUR 2,00

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

King Kong Théorie + Bye Bye Blondie + Mordre au travers
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Bye Bye Blondie EUR 6,10
  • Mordre au travers EUR 2,00


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Poche: 151 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (3 octobre 2007)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253122114
  • ISBN-13: 978-2253122111
  • Dimensions du produit: 17,4 x 10,8 x 1,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (36 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.043 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Locusta* on 18 novembre 2008
Format: Poche
Premier écrit de Virginie Despentes qui ne soit ni un roman ni un article dont le sujet est un féminisme qui n'exclut pas les hommes. Non parce que leur participation serait indispensable mais parcequ'ils sont eux- aussi victimes de la discrimination faite aux femmes.

Virginie Despentes n'a pas inventé le concept mais elle a le mérite d'en faire une démonstration à partir de son vécu et de ce qu'elle est. L'ensemble est non seulement intelligible et sensé mais touchant.

On pourra arguer que Camilla Paglia et d'autres se sont penchées sur le sujet des décennies avant elle mais leurs écrits sont sans doute moins largement diffusés en France que ce livre de Virginie Despentes qui en est une excellente digestion et introduction. L'important étant que cette "théorie" fasse son chemin en dehors des réseaux universitaires dans un langage direct.

Les 3 pages concernant la bibliographie qui l'ont guidée/inspirée montrent bien qu'elle ne s'attribue en rien cette "théorie", et invitent au contraire à poursuivre les investigations.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Miss_Plumette on 19 avril 2008
Format: Poche
Le premier livre de V. Despentes qui ne soit pas une fiction, mais nous livre une part d'autobiographie de l'auteur et surtout une réflexion sur la place de la femme dans la société et le fait que le combat féministe est très loin d'être gagné. Je n'adhère pas intégralement au point de vue de l'auteur, mais une fois encore le "style Despentes" m'a scotchée. Quelle puissance dans l'écriture, impossible de décrocher, on lit le livre d'une traite.
Et puis c'est surtout un livre qui a le mérite de faire réfléchir... et qui contient malheureusement une grande part de vérité, même si ça n'est pas de celles qui font plaisir à entendre.
Alors Bravo et surtout Merci à VD, pour ce livre et tous les autres.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Boawaks on 3 mars 2008
Format: Poche
Moi j'y crois. Parce que j'ai besoin d'y croire. Oui comme elle le dit en introduction, ce livre vient et prétend parler au nom des femmes réelles, celles qui vivent la galère tous les jours donc bien sûr toute langue de bois, toute comédie et toute bienséance est récurée pour laisser la place à l'instinct de survie et evidemment à la naïveté. Ca fait peine à voir mais malheureusement la réalité est comme ça. On en a pour son compte, trottoir, dope, les mecs, le boulot, ça renifle le caniveau mais ce livre m'a beaucoup aidé à comprendre notre monde en perdition. VD étale des sujets sur lesquels il est quasi impossible de dialoguer avec quelqu'un, ami, collègue, rencontre, famille n'en parlons pas... En lisant ce livre j'ai eu l'impression d'écouter une de ses personnes que l'on rencontre quatre ou cinq fois dans sa vie, dans une teuf ou par hasard et qui vous fait avancer d'une ou deux cases en partageant et en ouvrant son âme. Et c'est là qu'apparait la principale qualité de VD: sa générosité. Que l'on soit un mec ou une nana, impossible de ne pas repartir plus riche après la lecture de ce livre, dont on ne regrette qu'une chose: qu'il ne soit pas plus épais...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par esprit baroque on 3 avril 2013
Format: Poche
Difficile de juger impartialement ce livre : Virginie Despentes émet un tel cri de rage (plutôt justifié) contre la société machiste, qu'elle y case un peu toute son fiel... Et parfois c'est plus ou moins justifié. En somme, je dirais que souvent ses théorie post-féministes pro-sex mon convaincue, et d'autres, plus excessives (notamment une partie de celles relatives au viol) m'ont laissée plus dubitative et énervée. Néanmoins, je ne vois pas comment un tel personnage aurait traité le thème autrement, et le livre a le mérite d'avoir fait parler de la condition féminine actuelle sous un autre angle qu'à l'ordinaire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Roro TOP 500 COMMENTATEURS on 7 février 2012
Format: Broché
"Le sexe faible a toujours été une plaisanterie". Disons-le , Virginie Despentes ne mâche pas ses mots . Elle jure comme une charretier. Mais , ce que l'on admet d'un charretier , on ne le tolère pas d'une charretière. Cet "essai" sur la condition des femmes , à une époque où il est à nouveau de bon ton ( surtout dans les pays riches, et lorsqu'on est bien casées ...), de revenir à un élégant et studieux anti-féminisme ( dont Mme Badinter serait la chantre ) .Tout aurait été dit ou fait ( quelle blague !), ou du moins , en bonne voie de l'être ( comme il est facile de dire que la condition des noirs américains est nettement meilleure , puisqu'il y en a même qui réussissent :affaire classée ). La femme doit , de ce fait , retourner sagement à sa juste place : douceur , pose , coquinerie affriolante , écervelée ( ou hystérique , c'est selon ), soumission , fourneau et silence. A l'acquiesement tacite (" au fond , on s'en est bien sorties , non ?").
Comme le vital Toilettes pour Femmes, ce livre à gants de boxe, efficace , et bourré d'énergie, est bénéfique . Il secoue les consciences prêtes à reposer sur leurs lauriers . Virginie nous le dit franchement, puisque c'est toujours d'actualité ( et que le nier serait une sacrée farce ): ras le bol du sexisme , du viol , des grosses brutes , gros bourrins , gros vicelards , des profiteurs. Marre des mixers , des couches culottes , du maquillage , des bas résilles ...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?