• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 4,65 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 29 images

King's Game tome 1 Broché – 15 mai 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00
EUR 15,00 EUR 8,17

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

King's Game tome 1 + KING'S GAME EXTREME T03 + King's Game Extreme T02
Prix pour les trois: EUR 30,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Nobuaki KANAZAWA est un auteur phénomène au Japon. L'auteur emblématique d'une tendance nouvelle : le roman sur téléphone portable. Non content d'être lu par des millions de fans, toutes les semaines, créant l'engouement à chaque parution d'un chapitre, sur leur téléphone, il a placé le smartphone – une des grandes révolutions technologiques, mais aussi de société, de ces dernières années – au centre même de son intrigue. Avec un héros dont le nom est aussi celui de l'auteur lui-même, et qui tient en main l'objet dont beaucoup d'entre nous dépendent aujourd'hui, Nobuaki KANAZAWA joue à fond la carte de la mise en abîme. Ce maître du suspense en est déjà à son septième roman.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 4,65
Vendez King's Game tome 1 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 4,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 373 pages
  • Editeur : LUMEN (15 mai 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2371020052
  • ISBN-13: 978-2371020054
  • Dimensions du produit: 22,6 x 3,4 x 14,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 71.059 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Nobuaki KANAZAWA est né en 1982 dans la préfecture de Hiroshima. Après l'université, il commence à écrire des romans par passion tout en travaillant dans l'informatique.
Sa première œuvre, King's Game, a connu un succès retentissant et a fait de lui un auteur phénomène au Japon. Non seulement il a fait du portable un des ressorts principaux - presque le personnage central - de ses thrillers, mais il a fait partie des auteurs découverts par le biais d'Internet et des nouvelles technologies. Ce maître du suspense en est déjà à son septième roman.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par lire-une-passion TOP 1000 COMMENTATEURS sur 24 mai 2014
Format: Broché
[...]

Quand j'ai commencé cette lecture, je ne partais pas hyper positive. Et pourtant, j'étais très ravie de le recevoir et excitée de le commencer. Mais les premières chroniques sont tombées, et ma joie de le commencer avec... Et pourtant, à la lecture, eh bien je l'ai totalement dévoré ! L'ambiance glauque, angoissante et meurtrière m'a énormément plu, même si évidemment il y a quelques points négatifs (mais quel livre est parfait?).

Lors d'un jour banal de cours, une classe va vivre plusieurs jours consécutifs dans la pire horreur. En effet, suite à un seul texto, leur vie va être chamboulée. Un texto, un ordre a exécuté dans les 24h qui suivent, sinon la personne meurt. Voici la règle du jeu, qui s'appelle « le jeu du roi ». Si au début, les élèves prendront cela à la légère comme tout être rationnel et en rient, très vite ils se rendront compte que la réalité en est tout autre. Dès les premières morts, ils commenceront à comprendre qu'ils sont tous en danger de mort et une sorte de course contre la montre sera enclenchée.

Il est vrai que l'ambiance est bien angoissante et du coup nous rend accro à la lecture. Car oui, on aimerait savoir qui se cache derrière son téléphone et ce pseudonyme pour choisir la mort d'une personne comme un jeu et sans remord. Car oui, c'est bien cela : l'inconnu ne ressent rien, sinon il ne tuerait pas pour le plaisir, cela paraît logique. Mais qui est-elle ? Que veut-elle ? Pourquoi fait-elle tout ceci ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Broché Achat vérifié
C'était bien mais j'ai été un peu déçu... Les évènements s'enchaînent si vite qu'on a pas le temps d'avoir vraiment peur. L'adrénaline a du mal à monter. Ça ne devient palpitant qu'un peu avant la fin, lorsque le héros arrive dans le village abandonné où a eu lieu le premier jeu du Roi.
J'avais tout de même hâte de savoir qui est le Roi et comment il s'y est pris pour tuer les gens...
Malheureusement le dénouement m'a laissé sur ma faim car c'est une histoire au final "irrationnelle" , de l'ordre du fantastique, et le genre d'histoire où il n'y a pas vraiment de fin. La façon dont les gens sont morts reste inexpliquée (genre un corps qui se démembre tout seul par magie; la tête qui se découpe toute seule sous l'effet d'une force invisible...)
Bof, bof quoi.
J'aurai mieux aimé qu'il y ai un "vrai criminel" humain, et que le héros puisse vraiment l'arrêter...
Au lieu de quoi, on comprend que quoi qu'il fasse, l'histoire va se répéter...
De plus, les personnages ont des noms japonais assez compliqués et on a du mal à se souvenir de qui est qui car il y a très peu de descriptions physiques pour nous aider à les identifier.
Il y a quand même la liste des élèves au début du livre à laquelle on peut se référer, avec leurs noms et leur genre (parce qu'on a aussi du mal à savoir si les prénoms sont masculins ou féminins, lol).
Malgré tout ces aspects négatifs, l'auteur nous fait quand même réfléchir sur la nature humaine: jusqu'où peut-on aller pour sauver sa peau?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Céline Meg (Megworld) TOP 500 COMMENTATEURS sur 3 juin 2014
Format: Broché
Fan de mangas d'horror/survival, j'avais repéré "King's Game" depuis longtemps. Quand les Editions Lumen ont annoncé la sortie du roman du même nom (écrit avant les mangas), j'ai préféré attendre pour le découvrir en premier. Je remercie Emily et les éditions Lumen pour cette lecture addictive et troublante. C'était la première fois que je lisais un roman japonais mais curieusement, j'ai retrouvé tout ce qui me plaisait dans les mangas. La construction du récit est semblable, tout comme le rythme incroyablement soutenu !

"King's Game" démarre sur les chapeaux de roues. L'auteur qui a donné son nom au personnage principal va à l'essentiel, sans perdre de temps. Nous savons que l'histoire se déroule au Japon, à Hiroshima, dans un lycée tout ce qu'il y a de plus normal. Nobuaki Kanazawa ne nous donne pas de détail inutile, il place rapidement le décor puis lance l'intrigue avec le King's Game. Ce "Jeu du Roi" est très pratiqué dans la classe du héros, Nobuaki. Lorsque les SMS commencent à arriver, les trente-deux élèves ne prennent pas les menaces au sérieux. Dans les premiers messages, le Roi exige que deux élèves s'embrassent puis se lèchent les pieds et ils obéissent. Pourtant, quand les premiers jeunes commencent à refuser les ordres du Roi puis mourir, les autres vont tout de suite se rendre à l'évidence : Le King's Game est un jeu mortel où il n'y a aucun échappatoire.
La construction du roman ressemble à celle des mangas et du film Battle Royale.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?