Kobra et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Kobra a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Kobra Broché – 2 octobre 2014


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,00
EUR 12,90 EUR 8,89
CD-Rom
"Veuillez réessayer"
EUR 23,90

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 22,00 Livraison à EUR 0,01. En stock. Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Kobra + Une main encombrante
Prix pour les deux : EUR 39,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Paul Anthony Morris, mystérieux client britannique de la guest-house d'un domaine viticole de Fransshoek, a disparu, et ses trois gardes ont été tués. Seul indice : des douilles de cartouches gravées d'une tête de cobra. Dès le début de son enquête, Benny Griessel se heurte à la réticence du consulat et de sa hiérarchie. Au Cap, le jeune Tyrone Kleinbooi dérobe sous l'œil d'une caméra de surveillance le sac d'une touriste dans la marina du port. Alors qu'ils s'apprêtent à l'interroger, les agents de sécurité sont abattus méthodiquement par un tueur cagoulé qui laisse sur place des douilles gravées d'une tête de cobra. Tyrone réussit à s'échapper en emportant son butin, mais quand, peu après, sa sœur Nadia est kidnappée, Benny le soupçonne d'être en possession d'un élément crucial. Le tueur semble être un professionnel surnommé Kobra, mais pour qui travaillerait-il ? Et Paul Anthony Morris se révèle être un brillant mathématicien, inventeur d'un logiciel permettant de repérer, dans les transactions financières mondiales, le parcours de l'argent sale issu du crime organisé et du terrorisme. Qui a commandité son enlèvement?

Biographie de l'auteur

Né en 1958 à Paarl, en Afrique du Sud, Deon Meyer a grandi dans une ville minière de la Province du Nord-Ouest. D'abord journaliste, puis rédacteur publicitaire et stratège en positionnement Internet, il est aujourd'hui l'auteur unanimement reconnu de best-sellers traduits dans 27 pays. En 1986-87, il a été coach de l'équipe de rugby de l'université de Freetown et est un grand amateur de motos. Il a écrit deux scénarios de films, dont un qu'il réalisé : Die Laaste Tango -The Last Tango - (juillet 2013). Il vit à Stellenbosch.


Détails sur le produit

  • Broché: 438 pages
  • Editeur : Seuil (2 octobre 2014)
  • Collection : Policiers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021155005
  • ISBN-13: 978-2021155006
  • Dimensions du produit: 22,5 x 3 x 14,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.790 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 octobre 2014
Format: Broché
Kobra est l'un des meilleurs Meyer. Le romancier sud-africain écrit des polars mais il nous donne aussi des nouvelles de son pays tant ses livres possèdent des intrigues imprégnées de réalisme social et Dieu sait si la situation y est complexe et ne saurait être résumée à la violence, certes endémique, ni à l'animosité raciale qui perdure bien après la fin de l'apartheid dans cette nation arc-en-ciel riche en couleurs. L'une des grande forces de Kobra, mais cela pourrait être dit de tous les romans de Deon Meyer, est cette façon d'ouvrir les hostilités brutalement avec des récits éclatés lesquels finiront par converger en un final haletant comme un étau qui se resserre inexorablement. S'il l'auteur nous parle toujours de l'Afrique du Sud, il montre à quel point la mondialisation, y compris celle du crime, modifie la vie de ses habitants en profondeur. Une globalisation dont l'aspect financier est sans nul doute le plus effrayant se jouant des frontières et surtout de toute morale. Trois policiers, aux origines ethniques différentes, sont au commande d'une enquête dont les ramifications internationales les dépassent quelque peu, d'où leurs ennuis avec les services de renseignement sud-africains, tandis qu'un jeune pickpocket se trouve mêlé malgré lui à cette affaire d'envergure. La caractérisation très précise des personnages est aussi l'un des talents de Meyer qui ne recherche pas le suspense à tout prix, s'octroie quelques pauses et s'autorise des réflexions plutôt pessimiste sur l'avenir de son pays. La dernière partie du livre, une course-poursuite au Cap, très visuelle et trépidante, achève de nous convaincre. D'une grande richesse, Kobra est l'un de tout meilleurs Meyer.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par RAS TOP 500 COMMENTATEURS le 24 octobre 2014
Format: Broché
Deon Meyer est un écrivain de romans policiers très doué, il sait à merveille nous tenir en haleine avec ses intrigues. Celle-ci est particulièrement haletante. Il restitue aussi bien l'ambiance de la jeune démocratie sud-africaine, avec ses espoirs et aussi ses déceptions. Par exemple, la corruption et l'inefficacité des politiciens et de l'administration, en particulier de la police. Il faut d'ailleurs savoir qu'il situe ses aventures dans Le Cape et environs, la région la mieux gérée de l'Afrique du Sud, donc c'est tout dire. Ses personnages sont bien ciselés et attachants, y compris le jeune pickpocket. Mais, quand l'auteur s'aventure comme ici dans le domaine de la géopolitique et de la haute finance, ça devient juste pénible. On peut lui conseiller de consulter quelques personnes qui s'y connaissent un peu et ne pas se fier qu'aux racontars des journaux. Passe encore que le président sud-africain envoie ses services secrets pour contrer l'enquête qui risque de le démasquer, il y a eu effectivement des agissements similaires de sa part. Mais par contre, ce professeur d'université anglais qui fabrique tout seul un programme d'ordinateur pour filtrer dans les millions de transactions financières celles qui relèvent du blanchiment d'argent, de la corruption et du terrorisme, complètement invraisemblable. Comme si ces transactions avaient forcément des signes distinctifs qui les distinguent des autres. Et puis cette fin paresseuse. On a trouvé un grand méchant indifférencié, aucune narration un peu crédible ou élaborée. D'accord, c'est un roman, mais qui a la prétention d'en dire plus sur la société mondialisée. Alors, mon cher Meyer, il faut être un peu plus informé de la complexité des choses.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par neko TOP 1000 COMMENTATEURS le 11 octobre 2014
Format: Broché
Deon Meyer écrit le même roman depuis des années et utilise la même structure mais loin de lasser le lecteur il l’entraîne toujours à sa suite car il sait raconter des histoires et a su renouveler ses personnages et les situations décrites en s’adaptant à l’Afrique du Sud d’aujourd’hui. Ici, l’histoire s’installe doucement pour s’emballer avec une chasse à l’homme décrite dans un style nerveux qui laisse peu de répit et de place à l’ennui.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barbalala VOIX VINE le 17 mars 2015
Format: Broché
J’ai trouvé ce polar très inégal.
En premier lieu, il est beaucoup trop lent à démarrer. Mis à part les morts des premières pages, il ne se passe strictement rien pendant les 140 premières pages, qui ne sont qu’une préparation confuse et ennuyeuse de l’intrigue. Les personnages sont difficiles à différencier, parce que l’auteur utilise à tour de rôle leurs prénoms ou leurs noms, sans vraiment les décrire. Le vocabulaire en afrikaans, dont il faut chercher la traduction dans les pages finales, n’aide pas non plus à se plonger dans l’intrigue.
La course poursuite qui démarre par la suite est remarquablement construite et pleine de rebondissements. L’auteur raccourcit ses chapitres, ce qui rend le rythme de plus en plus haletant. Pour cette partie, on peut saluer la technique de l’auteur et sa parfaite maîtrise du suspense.
Malheureusement la fin est désastreuse à mon avis, pour des raisons qu’il est difficile d’expliquer sans révéler le dénouement. Disons que le sujet est un peu bateau et la conclusion complètement bâclée. La morale sous-jacente est très naïve et donne à ce roman un côté grand public assez navrant.
Enfin, je n’ai pas trouvé que les descriptions du Cap soient très parlantes, mais qu’au contraire, ce livre pourrait se dérouler absolument n’importe où, les vagues références à l’apartheid et à la corruption restant très superficielles.
D’une manière générale, j’ai eu l’impression que l’auteur, qui fait preuve d’une grande maîtrise du suspense, aurait pu mieux faire en évitant de s’attaquer à un thème trop vaste pour lui et en soignant un minimum le dénouement de son histoire pour que le lecteur n’ait pas l’impression d’avoir perdu son temps.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?