Kouyaté-Neerman

Top albums


CD: €14.00  |  MP3: €7.99
CD: €10.99  |  MP3: €9.99

Kouyaté-Neerman : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 12
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

L'association entre David Neerman et Lansiné Kouyaté existe depuis 2003. Le premier, vibraphoniste issu de la scène jazz et avant-garde, a accompagné la chanteuse Youn Sun Nah, Anthony Joseph ... Lire la suite

L'association entre David Neerman et Lansiné Kouyaté existe depuis 2003. Le premier, vibraphoniste issu de la scène jazz et avant-garde, a accompagné la chanteuse Youn Sun Nah, Anthony Joseph & the Spasm Band et fait partie du Collectif Slang. Le second, maître malien du balafon, se pose à la fois en garant d'une tradition perpétuée de père en fils et musicien précurseur. Enfant prodige de l'instrument, il est découvert par Salif Keita à l'âge de dix ans et joue aussi bien avec Baaba Maal et Mory Kanté que Joe Zawinul, Positive Black Soul ou Omar Sosa.

Après les présentations, le duo commence à se produire sur les scènes parisiennes. Le vibraphone de Neerman et le balafon de Kouyaté entament un dialogue entre cousins éloignés qui ne manque pas de surprendre les amateurs de jazz et d'associations insolites. De cette rencontre naît l'album Kangaba sorti en 2008 par le label No Format (Universal). Le contrebassiste Ira Coleman, le batteur Laurent Robin et la chanteuse Mamani Keita participent à ce premier volet discographique issu du choc entre deux cultures.

Après une nouvelle tournée, les deux musiciens défricheurs se retrouvent pour la suite Skyscrapers & Deities parue en 2011. Mélange de tradition et de modernisme pointu, il invite le joueur de kora Ballaké Sissoko, le leader Anthony Joseph et le batteur David Aknin à une collision sonore explosive encensée par la critique. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

L'association entre David Neerman et Lansiné Kouyaté existe depuis 2003. Le premier, vibraphoniste issu de la scène jazz et avant-garde, a accompagné la chanteuse Youn Sun Nah, Anthony Joseph & the Spasm Band et fait partie du Collectif Slang. Le second, maître malien du balafon, se pose à la fois en garant d'une tradition perpétuée de père en fils et musicien précurseur. Enfant prodige de l'instrument, il est découvert par Salif Keita à l'âge de dix ans et joue aussi bien avec Baaba Maal et Mory Kanté que Joe Zawinul, Positive Black Soul ou Omar Sosa.

Après les présentations, le duo commence à se produire sur les scènes parisiennes. Le vibraphone de Neerman et le balafon de Kouyaté entament un dialogue entre cousins éloignés qui ne manque pas de surprendre les amateurs de jazz et d'associations insolites. De cette rencontre naît l'album Kangaba sorti en 2008 par le label No Format (Universal). Le contrebassiste Ira Coleman, le batteur Laurent Robin et la chanteuse Mamani Keita participent à ce premier volet discographique issu du choc entre deux cultures.

Après une nouvelle tournée, les deux musiciens défricheurs se retrouvent pour la suite Skyscrapers & Deities parue en 2011. Mélange de tradition et de modernisme pointu, il invite le joueur de kora Ballaké Sissoko, le leader Anthony Joseph et le batteur David Aknin à une collision sonore explosive encensée par la critique. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

L'association entre David Neerman et Lansiné Kouyaté existe depuis 2003. Le premier, vibraphoniste issu de la scène jazz et avant-garde, a accompagné la chanteuse Youn Sun Nah, Anthony Joseph & the Spasm Band et fait partie du Collectif Slang. Le second, maître malien du balafon, se pose à la fois en garant d'une tradition perpétuée de père en fils et musicien précurseur. Enfant prodige de l'instrument, il est découvert par Salif Keita à l'âge de dix ans et joue aussi bien avec Baaba Maal et Mory Kanté que Joe Zawinul, Positive Black Soul ou Omar Sosa.

Après les présentations, le duo commence à se produire sur les scènes parisiennes. Le vibraphone de Neerman et le balafon de Kouyaté entament un dialogue entre cousins éloignés qui ne manque pas de surprendre les amateurs de jazz et d'associations insolites. De cette rencontre naît l'album Kangaba sorti en 2008 par le label No Format (Universal). Le contrebassiste Ira Coleman, le batteur Laurent Robin et la chanteuse Mamani Keita participent à ce premier volet discographique issu du choc entre deux cultures.

Après une nouvelle tournée, les deux musiciens défricheurs se retrouvent pour la suite Skyscrapers & Deities parue en 2011. Mélange de tradition et de modernisme pointu, il invite le joueur de kora Ballaké Sissoko, le leader Anthony Joseph et le batteur David Aknin à une collision sonore explosive encensée par la critique. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page