Kreator

Les clients ont également acheté des articles de

Testament
Overkill
Exodus
Death
Sodom
Annihilator
Motörhead
Sepultura

Top albums (Voir les 39)


Voir les 39 albums de Kreator

Kreator : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 297
Titre Album  

Image de Kreator


Biographie

Kreator se forme à Essen (Rhin-du-Nord-Westphalie) autour du noyau Mille Petrozza (guitare, chant) Rob Fioretti (basse), et Jürgen "Ventor" Reil (batterie), sous le nom de Tyrant puis Tormentor. Devenu Kreator, le groupe sort en 1985 Endless Pain enregistré en seulement dix jours. Pour la tournée qui suit Kreator s'adjoint les services de Michael Wulf de Sodom. Kreator s'impose comme un inspirateur majeur du thrash metal avec son deuxième album Pleasure to Kill.

La suite est du même tonneau avec une série de trois albums fantastiques, Terrible Certainty (1987), Extreme Aggression (1989), et ... Lire la suite

Kreator se forme à Essen (Rhin-du-Nord-Westphalie) autour du noyau Mille Petrozza (guitare, chant) Rob Fioretti (basse), et Jürgen "Ventor" Reil (batterie), sous le nom de Tyrant puis Tormentor. Devenu Kreator, le groupe sort en 1985 Endless Pain enregistré en seulement dix jours. Pour la tournée qui suit Kreator s'adjoint les services de Michael Wulf de Sodom. Kreator s'impose comme un inspirateur majeur du thrash metal avec son deuxième album Pleasure to Kill.

La suite est du même tonneau avec une série de trois albums fantastiques, Terrible Certainty (1987), Extreme Aggression (1989), et Coma of Souls (1990). Kreator est alors très populaire auprès des aficionados du genre et devient une vraie référence du thrash metal. Devant la baisse d'audience du thrash metal qui pointe ensuite, Kreator choisit la voie de l'expérimentation plutôt qu'un virage commercial. Des éléments de death metal et d'industriel viennent alors perturber la belle organisation de Kreator.

Les années quatre-vingt-dix sont d'autant plus perturbés que Rob Fioretti quitte le groupe en 1994, et que Jürgen "Ventor" Reil fait une escapade de 1994 à 1996. Changement de style et mouvements de personnel donnent lieu à une série d'albums décevants. Renewal (1992), Cause for Conflict (1995), Outcast (1997), et Endorama en 1999 laissent largement les fans sur leur faim et voient Kreator s'enfoncer dans l'anonymat. Le changement de décennie et l'arrivée du guitariste finlandais Sami Yli-Sirniö, régénèrent heureusement Kreator.

C'est un vrai retour par la grande porte du thrash metal qu'effectue Kreator avec Violent Revolution. Pour marquer encore plus le coup, Violent Revolution obtient le meilleur classement du groupe dans les charts allemands (n° 38).  Ce n'est en fait qu'un début, Enemy of God en 2005 faisant aussi bien artistiquement et encore mieux commercialement, en étant classé Autriche, Belgique, France, et Suède. Poursuivant sa reconquête, Kreator sort en 2009 Hordes of Chaos qui lui vaut son premier classement au Etats-Unis. Kreator signe en 2010 avec Nuclear Blast, avant d'entamer une tournée américaine puis européenne pour célébrer les vingt-cinq ans d'un groupe en pleine forme. Phantom Antichrist est disponible à sa sortie en juin 2012 avec suivant les éditions un DVD ou un CD en bonus, ainsi que différents gadgets. Avec ou sans ces artefacts, Phantom Antichrist se classe numéro cinq en Allemagne. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Kreator se forme à Essen (Rhin-du-Nord-Westphalie) autour du noyau Mille Petrozza (guitare, chant) Rob Fioretti (basse), et Jürgen "Ventor" Reil (batterie), sous le nom de Tyrant puis Tormentor. Devenu Kreator, le groupe sort en 1985 Endless Pain enregistré en seulement dix jours. Pour la tournée qui suit Kreator s'adjoint les services de Michael Wulf de Sodom. Kreator s'impose comme un inspirateur majeur du thrash metal avec son deuxième album Pleasure to Kill.

La suite est du même tonneau avec une série de trois albums fantastiques, Terrible Certainty (1987), Extreme Aggression (1989), et Coma of Souls (1990). Kreator est alors très populaire auprès des aficionados du genre et devient une vraie référence du thrash metal. Devant la baisse d'audience du thrash metal qui pointe ensuite, Kreator choisit la voie de l'expérimentation plutôt qu'un virage commercial. Des éléments de death metal et d'industriel viennent alors perturber la belle organisation de Kreator.

Les années quatre-vingt-dix sont d'autant plus perturbés que Rob Fioretti quitte le groupe en 1994, et que Jürgen "Ventor" Reil fait une escapade de 1994 à 1996. Changement de style et mouvements de personnel donnent lieu à une série d'albums décevants. Renewal (1992), Cause for Conflict (1995), Outcast (1997), et Endorama en 1999 laissent largement les fans sur leur faim et voient Kreator s'enfoncer dans l'anonymat. Le changement de décennie et l'arrivée du guitariste finlandais Sami Yli-Sirniö, régénèrent heureusement Kreator.

C'est un vrai retour par la grande porte du thrash metal qu'effectue Kreator avec Violent Revolution. Pour marquer encore plus le coup, Violent Revolution obtient le meilleur classement du groupe dans les charts allemands (n° 38).  Ce n'est en fait qu'un début, Enemy of God en 2005 faisant aussi bien artistiquement et encore mieux commercialement, en étant classé Autriche, Belgique, France, et Suède. Poursuivant sa reconquête, Kreator sort en 2009 Hordes of Chaos qui lui vaut son premier classement au Etats-Unis. Kreator signe en 2010 avec Nuclear Blast, avant d'entamer une tournée américaine puis européenne pour célébrer les vingt-cinq ans d'un groupe en pleine forme. Phantom Antichrist est disponible à sa sortie en juin 2012 avec suivant les éditions un DVD ou un CD en bonus, ainsi que différents gadgets. Avec ou sans ces artefacts, Phantom Antichrist se classe numéro cinq en Allemagne. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Kreator se forme à Essen (Rhin-du-Nord-Westphalie) autour du noyau Mille Petrozza (guitare, chant) Rob Fioretti (basse), et Jürgen "Ventor" Reil (batterie), sous le nom de Tyrant puis Tormentor. Devenu Kreator, le groupe sort en 1985 Endless Pain enregistré en seulement dix jours. Pour la tournée qui suit Kreator s'adjoint les services de Michael Wulf de Sodom. Kreator s'impose comme un inspirateur majeur du thrash metal avec son deuxième album Pleasure to Kill.

La suite est du même tonneau avec une série de trois albums fantastiques, Terrible Certainty (1987), Extreme Aggression (1989), et Coma of Souls (1990). Kreator est alors très populaire auprès des aficionados du genre et devient une vraie référence du thrash metal. Devant la baisse d'audience du thrash metal qui pointe ensuite, Kreator choisit la voie de l'expérimentation plutôt qu'un virage commercial. Des éléments de death metal et d'industriel viennent alors perturber la belle organisation de Kreator.

Les années quatre-vingt-dix sont d'autant plus perturbés que Rob Fioretti quitte le groupe en 1994, et que Jürgen "Ventor" Reil fait une escapade de 1994 à 1996. Changement de style et mouvements de personnel donnent lieu à une série d'albums décevants. Renewal (1992), Cause for Conflict (1995), Outcast (1997), et Endorama en 1999 laissent largement les fans sur leur faim et voient Kreator s'enfoncer dans l'anonymat. Le changement de décennie et l'arrivée du guitariste finlandais Sami Yli-Sirniö, régénèrent heureusement Kreator.

C'est un vrai retour par la grande porte du thrash metal qu'effectue Kreator avec Violent Revolution. Pour marquer encore plus le coup, Violent Revolution obtient le meilleur classement du groupe dans les charts allemands (n° 38).  Ce n'est en fait qu'un début, Enemy of God en 2005 faisant aussi bien artistiquement et encore mieux commercialement, en étant classé Autriche, Belgique, France, et Suède. Poursuivant sa reconquête, Kreator sort en 2009 Hordes of Chaos qui lui vaut son premier classement au Etats-Unis. Kreator signe en 2010 avec Nuclear Blast, avant d'entamer une tournée américaine puis européenne pour célébrer les vingt-cinq ans d'un groupe en pleine forme. Phantom Antichrist est disponible à sa sortie en juin 2012 avec suivant les éditions un DVD ou un CD en bonus, ainsi que différents gadgets. Avec ou sans ces artefacts, Phantom Antichrist se classe numéro cinq en Allemagne. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page