Kristian Bezuidenhout


Kristian Bezuidenhout : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 107
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Kristian Bezuidenhout
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

keyboardkris

Just back from an amazing tour of Japan for Allegro Music and Kazuhiko Ogawa. Can't wait for next year's tour. Deepest thanks to Ogawa-San!


Biographie

Kristian Bezuidenhout naît en Afrique du Sud en 1979 et grandit en Australie avant de partir étudier le piano moderne avec une pédagogue et soliste de renom, Rebecca Penneys, à la Eastman School of Music de New York où il fait désormais figure de professeur invité. Déjà émerveillé par le travail sur la musique baroque mené par le chef John Eliot Gardiner, le jeune musicien se tourne vers les claviers anciens en travaillant auprès d'Arthur Haas pour le clavecin et Malcolm Bilson pour le pianoforte. Il parfait son expérience en assurant les parties de basse continue aux côtés de Paul O'Dette ... Lire la suite

Kristian Bezuidenhout naît en Afrique du Sud en 1979 et grandit en Australie avant de partir étudier le piano moderne avec une pédagogue et soliste de renom, Rebecca Penneys, à la Eastman School of Music de New York où il fait désormais figure de professeur invité. Déjà émerveillé par le travail sur la musique baroque mené par le chef John Eliot Gardiner, le jeune musicien se tourne vers les claviers anciens en travaillant auprès d'Arthur Haas pour le clavecin et Malcolm Bilson pour le pianoforte. Il parfait son expérience en assurant les parties de basse continue aux côtés de Paul O'Dette ainsi que pour des productions d'opéras.

En 2001, le jeune pianofortiste est couronné d'un premier prix et du prix du public au Concours international de Bruges. En 2007, il recevra les prix Erwin Bodsky et du Deutschlandfunk. Kristian Bezuidenhout mène une carrière de soliste et se produit notamment avec le Concerto Köln, l'Orchestre de chambre d'Europe, l'Orchestre du XVIIème Siècle ou le Freiburger Barockorchester, ensemble pour lequel il nourrissait une grande admiration depuis son adolescence. Accueilli sur les scènes du Carnegie Hall de New York, des Philharmonies de Cologne et de Berlin ou du Concertgebouw d'Amsterdam, il accumule les prestations lors de grands festivals baroques, notamment à Bruges, Utrecht, Venise, Barcelone et Saint-Pétersbourg ou aux festivals de piano Chopin de Varsovie et de La Roque d'Anthéron.

Partenaire apprécié en musique de chambre, Kristian Bezuidenhout joue avec les violonistes Viktoria Mullova, Daniel Hope ou Isabelle Faust, les violoncellistes Jean-Guihen Queyraset, Pieter Wispelwey, le flûtiste Frans Brüggen ou le claveciniste Christopher Hogwood. Il affectionne également le répertoire du lied en accompagnant la chanteuse Carolyn Sampson. C'est d'ailleurs avec le ténor Jan Kobow qu'il réalise ses deux premiers enregistrements pour le label Atma Classique, consacrés au compositeur Franz Schubert : DieSchöne Müllerin, D. 795 (2005) et Schwanengesang (2007).

Aux côtés de la violoniste Petra Müllejans, Kristian Bezuidenhout enregistre son premier disque pour le label Harmonia Mundi autour des Sonates pour pianoforte et violon (03/2009) de Wolfgang Amadeus Mozart, K. 379 et K. 454 avant d'accompagner le ténor Mark Padmore dans un disque Robert Schumann consacré aux Dichterliebeop. 48, Liederkreis op. 24 (11/2010). Deux oeuvres de jeunesse du compositeur Felix Mendelssohn Bartholdy sont à l'honneur d'un troisième disque sorti en août 2010, réalisé avec le violoniste Gottfried von der Goltz à la tête du Freiburger Barockorchester dans le Double concerto pour piano & violon en ré mineur MWV04 et le Concerto pour piano en la mineur MWV02.

Avec le disque Sonates pour pianoforte Vol. 1 (03/2010) incluant les Sonates K. 533 et K. 570, la Fantaisie K. 475 et les Variations K. 455, Kristian Bezuidenhout entame un cycle de trois disques consacré à la musique pour clavier de Mozart. Keyboard Music, Vol. 2 (01/2011) propose les Sonates K. 330, K. 457 et K. 540 et les Rondos K. 485 et K. 511 tandis que Keyboard Music, Vol. 3 (01/2012) aborde les sonates K. 332 et K. 333, les Variations K. 613 et la Fantaisie en ut mineur K. 396. Kristian Bezuidenhout s'attaque aux Piano Concertos K. 453 & K. 482 (11/2012) de Mozart pour un tout premier disque en soliste. Accompagné par le Freiburger Barockorchester placé sous la direction de Petra Müllejans, le pianofortiste choisit à cette occasion de jouer sur une copie d'un instrument de 1805 signé par le facteur viennois Anton Walter. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Kristian Bezuidenhout naît en Afrique du Sud en 1979 et grandit en Australie avant de partir étudier le piano moderne avec une pédagogue et soliste de renom, Rebecca Penneys, à la Eastman School of Music de New York où il fait désormais figure de professeur invité. Déjà émerveillé par le travail sur la musique baroque mené par le chef John Eliot Gardiner, le jeune musicien se tourne vers les claviers anciens en travaillant auprès d'Arthur Haas pour le clavecin et Malcolm Bilson pour le pianoforte. Il parfait son expérience en assurant les parties de basse continue aux côtés de Paul O'Dette ainsi que pour des productions d'opéras.

En 2001, le jeune pianofortiste est couronné d'un premier prix et du prix du public au Concours international de Bruges. En 2007, il recevra les prix Erwin Bodsky et du Deutschlandfunk. Kristian Bezuidenhout mène une carrière de soliste et se produit notamment avec le Concerto Köln, l'Orchestre de chambre d'Europe, l'Orchestre du XVIIème Siècle ou le Freiburger Barockorchester, ensemble pour lequel il nourrissait une grande admiration depuis son adolescence. Accueilli sur les scènes du Carnegie Hall de New York, des Philharmonies de Cologne et de Berlin ou du Concertgebouw d'Amsterdam, il accumule les prestations lors de grands festivals baroques, notamment à Bruges, Utrecht, Venise, Barcelone et Saint-Pétersbourg ou aux festivals de piano Chopin de Varsovie et de La Roque d'Anthéron.

Partenaire apprécié en musique de chambre, Kristian Bezuidenhout joue avec les violonistes Viktoria Mullova, Daniel Hope ou Isabelle Faust, les violoncellistes Jean-Guihen Queyraset, Pieter Wispelwey, le flûtiste Frans Brüggen ou le claveciniste Christopher Hogwood. Il affectionne également le répertoire du lied en accompagnant la chanteuse Carolyn Sampson. C'est d'ailleurs avec le ténor Jan Kobow qu'il réalise ses deux premiers enregistrements pour le label Atma Classique, consacrés au compositeur Franz Schubert : DieSchöne Müllerin, D. 795 (2005) et Schwanengesang (2007).

Aux côtés de la violoniste Petra Müllejans, Kristian Bezuidenhout enregistre son premier disque pour le label Harmonia Mundi autour des Sonates pour pianoforte et violon (03/2009) de Wolfgang Amadeus Mozart, K. 379 et K. 454 avant d'accompagner le ténor Mark Padmore dans un disque Robert Schumann consacré aux Dichterliebeop. 48, Liederkreis op. 24 (11/2010). Deux oeuvres de jeunesse du compositeur Felix Mendelssohn Bartholdy sont à l'honneur d'un troisième disque sorti en août 2010, réalisé avec le violoniste Gottfried von der Goltz à la tête du Freiburger Barockorchester dans le Double concerto pour piano & violon en ré mineur MWV04 et le Concerto pour piano en la mineur MWV02.

Avec le disque Sonates pour pianoforte Vol. 1 (03/2010) incluant les Sonates K. 533 et K. 570, la Fantaisie K. 475 et les Variations K. 455, Kristian Bezuidenhout entame un cycle de trois disques consacré à la musique pour clavier de Mozart. Keyboard Music, Vol. 2 (01/2011) propose les Sonates K. 330, K. 457 et K. 540 et les Rondos K. 485 et K. 511 tandis que Keyboard Music, Vol. 3 (01/2012) aborde les sonates K. 332 et K. 333, les Variations K. 613 et la Fantaisie en ut mineur K. 396. Kristian Bezuidenhout s'attaque aux Piano Concertos K. 453 & K. 482 (11/2012) de Mozart pour un tout premier disque en soliste. Accompagné par le Freiburger Barockorchester placé sous la direction de Petra Müllejans, le pianofortiste choisit à cette occasion de jouer sur une copie d'un instrument de 1805 signé par le facteur viennois Anton Walter. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Kristian Bezuidenhout naît en Afrique du Sud en 1979 et grandit en Australie avant de partir étudier le piano moderne avec une pédagogue et soliste de renom, Rebecca Penneys, à la Eastman School of Music de New York où il fait désormais figure de professeur invité. Déjà émerveillé par le travail sur la musique baroque mené par le chef John Eliot Gardiner, le jeune musicien se tourne vers les claviers anciens en travaillant auprès d'Arthur Haas pour le clavecin et Malcolm Bilson pour le pianoforte. Il parfait son expérience en assurant les parties de basse continue aux côtés de Paul O'Dette ainsi que pour des productions d'opéras.

En 2001, le jeune pianofortiste est couronné d'un premier prix et du prix du public au Concours international de Bruges. En 2007, il recevra les prix Erwin Bodsky et du Deutschlandfunk. Kristian Bezuidenhout mène une carrière de soliste et se produit notamment avec le Concerto Köln, l'Orchestre de chambre d'Europe, l'Orchestre du XVIIème Siècle ou le Freiburger Barockorchester, ensemble pour lequel il nourrissait une grande admiration depuis son adolescence. Accueilli sur les scènes du Carnegie Hall de New York, des Philharmonies de Cologne et de Berlin ou du Concertgebouw d'Amsterdam, il accumule les prestations lors de grands festivals baroques, notamment à Bruges, Utrecht, Venise, Barcelone et Saint-Pétersbourg ou aux festivals de piano Chopin de Varsovie et de La Roque d'Anthéron.

Partenaire apprécié en musique de chambre, Kristian Bezuidenhout joue avec les violonistes Viktoria Mullova, Daniel Hope ou Isabelle Faust, les violoncellistes Jean-Guihen Queyraset, Pieter Wispelwey, le flûtiste Frans Brüggen ou le claveciniste Christopher Hogwood. Il affectionne également le répertoire du lied en accompagnant la chanteuse Carolyn Sampson. C'est d'ailleurs avec le ténor Jan Kobow qu'il réalise ses deux premiers enregistrements pour le label Atma Classique, consacrés au compositeur Franz Schubert : DieSchöne Müllerin, D. 795 (2005) et Schwanengesang (2007).

Aux côtés de la violoniste Petra Müllejans, Kristian Bezuidenhout enregistre son premier disque pour le label Harmonia Mundi autour des Sonates pour pianoforte et violon (03/2009) de Wolfgang Amadeus Mozart, K. 379 et K. 454 avant d'accompagner le ténor Mark Padmore dans un disque Robert Schumann consacré aux Dichterliebeop. 48, Liederkreis op. 24 (11/2010). Deux oeuvres de jeunesse du compositeur Felix Mendelssohn Bartholdy sont à l'honneur d'un troisième disque sorti en août 2010, réalisé avec le violoniste Gottfried von der Goltz à la tête du Freiburger Barockorchester dans le Double concerto pour piano & violon en ré mineur MWV04 et le Concerto pour piano en la mineur MWV02.

Avec le disque Sonates pour pianoforte Vol. 1 (03/2010) incluant les Sonates K. 533 et K. 570, la Fantaisie K. 475 et les Variations K. 455, Kristian Bezuidenhout entame un cycle de trois disques consacré à la musique pour clavier de Mozart. Keyboard Music, Vol. 2 (01/2011) propose les Sonates K. 330, K. 457 et K. 540 et les Rondos K. 485 et K. 511 tandis que Keyboard Music, Vol. 3 (01/2012) aborde les sonates K. 332 et K. 333, les Variations K. 613 et la Fantaisie en ut mineur K. 396. Kristian Bezuidenhout s'attaque aux Piano Concertos K. 453 & K. 482 (11/2012) de Mozart pour un tout premier disque en soliste. Accompagné par le Freiburger Barockorchester placé sous la direction de Petra Müllejans, le pianofortiste choisit à cette occasion de jouer sur une copie d'un instrument de 1805 signé par le facteur viennois Anton Walter. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page