undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
L'âge de la multitude : Entreprendre et gouverner après l... et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Amazon rachète votre
article EUR 3,93 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'âge de la multitude: Entreprendre et gouverner après la révolution numérique Broché – 16 mai 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"

Il y a une édition plus récente de cet article:


Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Ce livre est né d'un étonnement : pourquoi, vingt-cinq ans après le début de la révolution numérique, est-il encore si difficile aux États, aux grandes entreprises et aux autres institutions de s'adapter à cette nouvelle donne ?
Il s'efforce de répondre à une question : comment aider les organisations à réussir leur révolution numérique ?
Il pose une hypothèse centrale : la principale dimension de la révolution numérique est la puissance désormais à l'oeuvre à l'extérieur des organisations, la puissance des individus éduqués, outillés, connectés, la puissance de ce que nous appelons la multitude. Parce qu'elle leur est extérieure, cette puissance échappe aux organisations. Parce qu'elles doivent apprendre à capter cette puissance, les organisations vont devoir apprendre à concevoir de nouvelles stratégies et à en assumer les conséquences radicales.
Le grand public s'est approprié les technologies numériques avec une rapidité sans équivalent dans l'histoire. Il avait fallu quatre-vingt ans pour que 50 % de la population française ait une automobile ; soixante-dix ans pour le téléphone ; cinquante ans pour l'électricité. Il n'aura pas fallu vingt ans pour Internet. Et pour mesurer l'ampleur de cette appropriation, il suffit d'essayer un instant de nous souvenir comment nous faisions avant : avant le Web (inventé en 1989), le premier navigateur (Mosaic, 1993), Google (1998), Face-book (2004), les smartphones (2007) ou les liseuses (2007) ?
Parallèlement à ce bouleversement de nos existences, qu'est-ce qui a changé ? Comment ont évolué les grandes entreprises, les universités, les règles du jeu politique, les stratégies de communication, les écoles, les hôpitaux ? Toutes ces organisations recrutent depuis vingt ans des collaborateurs familiers de ces nouveaux usages. Mais, à l'exception de secteurs qui - comme la musique - ont été violemment redéfinis par la révolution numérique, rien n'a changé. Pourquoi ces organisations ont-elles tant de difficultés à s'adapter elles-mêmes aux nouveaux usages ? Se méfieraient-elles d'un mouvement qui s'est déployé sans elles, parfois contre elles ? Le vivent-elles seulement comme une menace ? Ou bien y a-t-il au coeur de leur identité quelque principe central qui les rend aujourd'hui subtilement décalées ?
Pour comprendre ce changement, il faut d'abord analyser ceux qui en sont les moteurs : les entrepreneurs, ces créateurs qui ont fondé l'économie numérique. Innovateurs radicaux, porteurs de nouvelles visions stratégiques, ils se sont emparés des technologies, du réseau et des nouvelles aspirations sociales pour fonder, si ce n'est une nouvelle économie, tout du moins une nouvelle manière d'entreprendre, que nous appellerons - faute de mieux - l'économie numérique (partie 1).
L'impact de ces entrepreneurs ne serait pas compréhensible sans analyser la transformation en cours pour ce qu'elle est : une transformation globale, d'ampleur historique, à l'instar de la révolution industrielle, une révolution numérique. Les innovateurs à succès s'appuient sur des évolutions techniques, économiques et sociales en accélération pour proposer des synthèses originales, créatives. Ils se développent dans un monde où les coûts de la technologie ne cessent de diminuer, où l'innovation s'accélère : un monde hyperfluide. C'est un monde dans lequel les individus disposent d'une puissance de création, de communication et de coordination sans précédent et forment une communauté créative, reliée et mobile, la multitude (partie 2).

Revue de presse

Nouvelle révolution ? Quatrième secteur ? Bulle spéculative ? L'économie numérique balance entre ces différentes définitions. Deux entrepreneurs de cette branche, Henri Verdier (notamment président du pôle de compétitivité Cap Digital) et Nicolas Colin (membre du même pôle), renouvellent les discours sur ce sujet, du moins en France, adoptant, pour se faire entendre, le ton mi-provocateur mi-prophétique bien connu outre-Manche chez des gourous des nouvelles technologies comme Chris Anderson, Tim O'Reilly ou Nicholas Carr...
L'ensemble dépoussière les analyses de l'économie numérique... (David Larousserie - Le Monde du 5 juillet 2012)



Détails sur le produit

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Armand Colin (16 mai 2012)
  • Collection : Hors collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2200277830
  • ISBN-13: 978-2200277833
  • Dimensions du produit: 23,5 x 2 x 15,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 144.188 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Index | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
9
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 12 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Olivier Sichel le 23 mai 2012
Format: Broché Achat vérifié
Henri Verdier et Nicolas Colin,acteurs immergés depuis longtemps dans l'économie numérique nous donnent une vraie réflexion pleine de hauteur sur la révolution en cours. Du rôle clef du capital risque aux implications pour les Etats dans la nouvelle gouvernance de l'internet, l'age de la multitude balaye les grands sujets de la mutation en cours : l'irruption des entrepreneurs de l'internet dans le monde economique,la dimension stratégique des plate-formes ou la chaine de financement de l'innovation. La mise en perspective est faite avec talent et avec des références justes et parlantes. Une référence qui deviendra un classique sur ce monde si important et pourtant encore si mal appréhendé par la pensée économique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Je queffelec le 19 juin 2012
Format: Broché Achat vérifié
La plupart des livres managérial ou d'analyse sur la révolution numérique nous viennent, comme cette dernière, en grande partie d'outre atlantique avec leur lots de platitude et de grille d'analyse pour la plupart grossièrement libérale.
L'age de la multitude est un joyau qui va rester comme une référence particulière en France.
Le profil atypique des auteurs n'est pas étranger à la réussite de l'ouvrage: un mélange de formation académique de haut niveau entre l'ENA, Sup Telecom et Normale Sup, complété comme serviteur de l'état avec l'inspection des finances pour l'un et la présidence du pôle de compétitivité numérique de l'Ile de France , Cap digital, pour l'autre et une expérience d'entrepreneurs et de chefs d'entreprise pour les 2. Tour ceci contribue à une synthèse remarquable et un point de vue unique sur la révolution numérique en cours à laquelle les auteurs proposent leur solide grille de lecture à la fois philosophique, intellectuelle, entrepreneuriale et citoyenne. La combinaison de la force de la multitude avec la création de plateforme de diffusion des colosses du numériques (Google, Twitter, Facebook,..) apporte un nouvelle donne dans l'art de manager une entreprise ou un pays et toutes les incidences n y compris fiscales, y sont analysé en profondeur.
Ce livre est à lire part tous les grands décideurs dont les organisations vont être tôt ou tard confrontré aux forces subversives de l'age de la multitude.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par David Fayon le 5 septembre 2012
Format: Broché
Nous vivons un changement de paradigme crucial pour notre société avec le numérique qui est transverse à l’ensemble des secteurs économiques. Les majors sont aujourd’hui Apple et Microsoft, maîtres dans l’intégration verticale, mais aussi Google, Amazon, Facebook et beaucoup d’autres. Toutefois des constantes se dégagent ce qui explique les entreprises à succès majoritairement dans la Silicon Valley : modernité, capacité à croître très rapidement, ouverture, disruption et volonté de changer le monde, ritualisation, captation de la valeur créée par les utilisateurs. C’est ce dernier point qui est approfondi par la suite.

Trois facteurs expliquent également ce phénomène : la baisse continue des coûts de la technologie selon la loi de Moore mais pas seulement, le processus permanent d’innovation, l’intelligence ou la créativité qui se trouve majoritairement à l’extérieur des organisations. Le modèle itératif ou de la version bêta permanente où l’on procède par essai/correction avant généralisation grâce au feed-back des internautes est une clé précieuse du succès. L’expérience utilisateur est cruciale dans le processus avec le design et la simplicité de l’interface de toute application qui sont des paramètres cruciaux.

Toute plateforme est issue d’une application. Une plateforme bat toujours une application car elle capte les contributions issues de la multitude sur un périmètre bien plus étendu. Un des enjeux pour une application est donc de devenir un jour plateforme.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par frenatchl le 14 juillet 2012
Format: Broché Achat vérifié
J'ai apprécié ce livre clair et pertinent, qui décode les fondamentaux de l'économie numérique et ses ruptures franches avec l'économie industrielle du XXème siècle. Les auteurs y expliquent très bien comment Google, Amazon ou Facebook ont pu prendre très rapidement une place prépondérante en tirant profit de "l'externalité positive" que représente la "multitude" (vous et moi, vos actions et vos données).
Ils exposent plus généralement les règles fondamentales à suivre par tout entrepreneur du numérique, et notamment le fait de se positionner aussi vite que possible comme une plate-forme de services utilisable par le plus grand nombre (humain ou machine), bref, de se penser comme une API.
La réflexion s'étend enfin au champ du service public, de la fiscalité et de la politique. On se rend compte à quel point nos structures publiques et gouvernementales sont encore ancrées dans l'ancienne économie. D'énormes changements doivent être mis en oeuvre, à l'échelle de la planète pour que l'activité économique et sociale s'adapte à cette innovation permanente qu'introduit le numérique dans notre vie quotidienne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?