L'écologie en bas de chez moi et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 15,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'écologie en bas de chez moi Broché – 3 février 2011


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,70
EUR 6,00 EUR 0,01

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

Les voisins, il faut les aimer. Les voisins sont toujours bienveillants, valeureux et civiques. Et je ne dis rien de leur beauté - cette force intérieure qui rayonne, ce sens du tact, cette poésie ! Mieux qu'une voyante, ils savent ce dont on a besoin. Mieux qu'un docteur, ils soignent nos égoïsmes. Ils sont vigilance. Ils sont probité.
Voici qu'un soir de mai 2009, en rentrant dans l'immeuble où j'habite, j'aperçois une drôle de petite réclame sur le tableau des informations, ce carré de liège où l'on annonce les coupures d'eau, les pendaisons de crémaillère, les gants perdus et les adolescents disponibles pour le baby-sitting, le coin sympa du voisin sympa, la fenêtre de tir de la sociabilité obligatoire.
Écrit à la main, en capitales, on y lit ceci : «Ne manquez pas ! Le 5 juin, projection du film Home de Yann Arthus-Bertrand, sur France 2. Nous avons tous une responsabilité à l'égard de la planète. Ensemble, nous pouvons faire la différence.» En bas est agrafée une pastille bleue : la photo de la Terre vue de très loin, que des mains prosélytes ont grossièrement découpée aux ciseaux, probablement dans un magazine télé. Comprenez : l'heure est grave, la Terre elle-même a paraphé l'appel, scellé de son logo universel la bulle papale, mis un point final à l'ordre de mobilisation.
Aucune signature humaine, en revanche. On ne signe pas un tract. J'en suis réduit aux hypothèses. Est-ce l'oeuvre de la dame du 3, escalier C, celle qui m'avait espionné lorsque j'ai eu la mauvaise idée d'abandonner sur le trottoir un emballage encombrant ?... Est-ce le généraliste crétin ?... Ces citoyens modèles, aux boîtes aux lettres protégées d'un rageur «Stop aux publicités, SVP !», sont les premiers à faire la réclame de leurs combats, commerces, hémorroïdes.

Revue de presse

Comme son titre le suggère, L'écologie en bas de chez moi risque fort de mettre, voyons, Mme Duflot d'humeur chagrine. Mais aussi, fair-play oblige, de la faire éclater de rire tant ce récit, brûlot contre le "prurit" vert (sic), s'avère un bonheur pour les zygomatiques. Et qu'importe que l'on soit un admirateur de Claude Allègre ou un militant actif de la Ligue pour la protection des oiseaux : tout grand pamphlet se doit d'être excessif, d'une mauvaise foi absolue et, si possible, très drôle. Et quand on a déjà lu quelques romans corrosifs d'Iegor Gran (souvenez-vous de O.N.G. !, satire de l'humanitaire qui lui valut le Grand Prix de l'humour noir 2003), il n'est guère étonnant de trouver une provocation dès l'incipit de L'écologie en bas de chez moi : "Nous avons un très grand besoin des intellectuels." Une phrase signée Nicolas Hulot. (Baptiste Liger - Lire, février 2011)

A mi-chemin du pamphlet (Iegor Gran a commencé sa croisade par un coup de gueule dans «Libé»), de la chronique domestique (son ami Vincent lui fait la guerre) et du reportage (sa visite au salon Planète durable est digne du meilleur Desproges), le livre de Iegor Gran n'est même pas imprimé sur du papier recyclé. Pas jetable, donc, mais durable. Et savoureusement irresponsable. (Jérôme Garcin - Le Nouvel Observateur du 10 février 2011)

Cette Ecologie en bas de chez moi distribue des moments particulièrement savoureux comme le chapitre consacré à l'écrivain d'autofiction, auteur «responsable» puisqu'il trie ses déchets quand «l'imagination pousse à la surconsommation». Imposant l'absurde et le grotesque, Iegor Gran est un provocateur, il fait grincer des dents, secoue les idées reçues, refuse l'opportunisme. C'est le plan de carrière de ce Kafka rigolard né au pays de Gogol. (Christine Ferniot - Télérama du 16 février 2011)

Les livres de Gran mordillent la conscience à la saignée de l'emphase, et que le ballon crève comme un pet au salon. Cette fois, il délaisse la forme roman pour celle de l'autofiction. L'autofiction, c'est quoi ? De l'écologie : «Car quand l'écrivain fabrique ses livres avec des bribes de sa vie insignifiante, il recycle. Semblable à la dame du 3e, escalier C, il attrape l'emballage de ses jours, le compresse, le découpe en morceaux et le fait entrer dans la poubelle de son oeuvre. Parfois il a besoin de forcer un peu pour fermer le couvercle.» L'écologie en bas de chez moi est l'aventure de Iegor Gran au pays des hommes verts. (Philippe Lançon - Libération du 24 février 2011)

Iegor Gran, prince de la dérision et de l'humour, s'attaque aux idéologues de l'écologie. Jubilatoire...
Avec un chouïa de mauvaise foi, Iegor Gran, fils du dissident russe Andreï Siniavski, intrinsèquement réfractaire au "prêt-à-penser", fustige vertement Arthus-Bertrand, "Hulot-Raspoutine", Al Gore, les bobos en tout genre, Vincent, l'ex-camarade de Centrale (l'école, pas la prison) acquis à la cause... (Marianne Payot - L'Express, mars 2011)

L'Ecologie en bas de chez moi est sans doute l'un des livres les plus drôles de ces derniers mois, et l'un des plus salutaires : "Le rire protège des lieux communs et des hammams du cerveau." En lisant Iegor Gran, on pense inévitablement à Roland Barthes, et l'on se dit que oui, décidément, il y a bien, selon les mots du critique, une "morale de la forme". (Florence Bouchy - Le Monde du 31 mars 2011)

Son texte s'en prend moins à l'écologie qu'à ses ardents défenseurs, personnifiés par les horripilants voisins de Iegor Gran...
Le lecteur suit cette chronique des comportements de masse contemporains le sourire aux lèvres, lequel se crispe parfois quand il réfléchit à ses propres usages. Iegor Gran sait titiller comme personne les contradictions des donneurs de leçons et des suiveurs. Leur bonne conscience et leurs galons de citoyen modèle acquis à peu de frais en appliquant quelques préceptes. Sans toujours faire le tri. (Marie-Valentine Chaudon - La Croix du 15 juin 2011)


Détails sur le produit

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : P.O.L; Édition : P. O. L (3 février 2011)
  • Collection : Fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2818013348
  • ISBN-13: 978-2818013342
  • Dimensions du produit: 20,4 x 14 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (26 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 146.586 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par RenZo sur 15 mai 2011
Format: Broché
Certains commentaires pourraient amuser Iegor Gran, et peut-être même être utilisés dans un des ses prochains livres... En effet, je pense que le livre n'est pas écrit pour être pris au sérieux et n'entend pas traiter de manière scientifique le sujet de l'écologie. L'auteur s'amuse et nous amuse avec nos contradictions, nos (pseudo?) convictions, et démonte avec humour, mauvaise foi et exemples croustillants, les arguments qui nous sont servis quotidiennement pour justifier nos actions écolo, ou nous culpabiliser lorsque nous sommes sceptiques. Ce livre est un grand bol d'air pur, les moments de franche rigolade sont nombreux et la curiosité de l'auteur nous régale. On en redemande.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
36 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jules Alexandre Théophraste de Corvée de Ch...., dit "Dupond" TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 12 février 2011
Format: Broché
Aragon conseillait de tout lire, jusqu'aux notices des médicaments. Iegor Gran lit tout : ses factures de gaz, les publicités des supermarchés, les tracts, Le Guide du Routard Tourisme durable 2008, les directives de l''ARPP (Autorité de régulation de la publicité), les modes d'emploi des ampoules fluocompactes, des essais comme La Suisse se réchauffe ou Ecologie, quand les femmes comptent, et même Libération où une tribune qu''il signa en juin 2009 contre le film Home de Yann Arthus-Bertrand. De cela notamment, il a tiré un livre, mais il ne faut pas en conclure que cette matière fait de
L''écologie en bas de chez moi une sorte d'essai journalistique ni même un pamphlet. Bien qu'ancré dans un réel et un présent que nous reconnaissons trop bien, ce récit dans lequel l'auteur se met en scène possède un souffle euphorisant et une liberté évoquant autant Vialatte, Allais que Voltaire.

Cette comédie au vitriol, qui est également l''histoire d''une amitié qui se délite, sonde les reins de la nouvelle idéologie dominante : un écologisme aussi spectaculaire qu''insidieux masquant sa tartufferie et son cynisme derrière «une incontinence de bonnes intentions». Car en ce début de siècle, tout le monde s''affiche «écolo» ou partisan du «développement durable» (un oxymore dont Orwell aurait fait son miel) : des pires pollueurs aux plus voraces marchands du temple en passant par une ribambelle d''idiots utiles.
Lire la suite ›
16 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par marine sur 26 juillet 2011
Format: Broché Achat vérifié
oui j'ai ri comme jamais à la lecture des commentaires sur l'écologie vécu à l'excès au quotidien et surtout imposé à l'entourage ; je suis pourtant très ouverte à l'écologie au quotidien mais n'imposons rien ,
écologie c'est un choix de vie , laissons chacun faire son choix, c'est comme la cigarette !bonne lecture bon moment
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
24 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par Thomas sur 24 février 2011
Format: Broché Achat vérifié
Voila un livre rafraîchissant qui au travers d'expériences personnelles, y compris d'une amitié qui se délite, démontre que notre société n'est pas à l'abri d'un nouveau fascisme qui s'insinue dans l'esprit du brave peuple par gourous médiatiques interposés. J'ai beaucoup aimé le parallélisme entre "Yann-Dieu" et son film "Home" avec les films de Leni Riefenstahl la grande cinéaste du 3ème reich et son culte à la Nature et à l'Homme Aryen au comportement plus que parfait.... Il y a des points communs évidents dans la démarche.
Les cassandres de l'écologie comme des fanatiques religieux nous font croire quasi quotidiennement par médias interposés que l'apocalypse est devant nous à cause de nos comportements "déviants"... Ce livre démontre avec humour et bon sens les aspects ridicules et dogmatiques des écolobobos qui veulent au nom d'une idéologie antiprogressiste nous imposer à travers la "décroissance" une nouvelle "Société Idéale".
C'est un livre salutaire qu'il faudrait recommander aux plus jeunes afin de leur éviter l'embrigadement dans les "Planètejugend"...
Entrez en Résistance, il ne suffit plus de s'indigner...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bibliophilette TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 17 mars 2011
Format: Broché
Comme on dit de certains dessinateurs qu'ils ont un joli coup de crayon, Iegor Gran a sans conteste un joli coup de plume. Le style est enlevé, alerte, incisif à souhait. La langue claque, rebondit, sautille avec malice et sert à merveille l'humour corrosif de l'auteur.
Il est toujours bon d'entendre des voix discordantes, même et surtout quand on ne manque pas de se reconnaître à certaines pages. Cela permet l'espace d'un instant de prendre un peu de distance et de se rendre compte du ridicule de certains de nos conditionnements. Iegor Gran n'a pas son pareil pour repérer les comportements, réactions et propos absurdes et il ne se prive pas de les dépeindre avec une raillerie sans concession qu'il s'applique aussi à lui-même à certains moments avec une belle lucidité et autodérision.
Il y a plusieurs niveaux de lecture dans "L'écologie en bas de chez moi" et c'est ce qui en fait avant tout une œuvre littéraire à part entière. Au-delà du propos, il y a de l'invention, de la créativité, de l'audace dans le style et dans la forme, notamment dans un usage inhabituel et immodéré des notes de bas de page, souvent désopilantes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?