Léon l'Africain (Romans historiques) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Léon l'Africain a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Léon l'Africain Poche – 1 janvier 1987


Voir les 8 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 1 janvier 1987
EUR 7,30
EUR 5,90 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,00
CD audio
"Veuillez réessayer"

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Léon l'Africain + Samarcande + Le rocher de Tanios - Prix Goncourt 1993
Prix pour les trois: EUR 20,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

L'ANNÉE DE SALMA LA HORRA

894 de l'hégire (5 décembre 1488-24 novembre 1489)

Cette année-là, le saint mois de ramadane tombait en plein été, et mon père sortait rarement de la maison avant le soir, car les gens de Grenade étaient nerveux dans la journée, leurs disputes étaient fréquentes et leur humeur sombre était signe de piété, puisque seul un homme n'observant pas le jeûne pouvait garder le sourire sous un soleil de feu, puisque seul un homme indifférent au sort des musulmans pouvait rester jovial et affable dans une ville minée par la guerre civile et menacée par les infidèles.
Je venais de naître, par la grâce imparable du Très-Haut, aux derniers jours de chaabane, juste avant le début du mois saint, et Salma ma mère était dispensée de jeûner en attendant qu'elle se rétablisse, et Mohamed mon père était dispensé de grogner, même aux heures de faim et de chaleur, car la naissance d'un fils qui portera son nom, et un jour ses armes, est pour tout homme un sujet de réjouissance légitime. De surcroît, j'étais le premier fils, et, de s'entendre appeler «Abou-l-Hassan», mon père bombait imperceptiblement le torse, se lissait les moustaches et faisait lentement glisser ses deux pouces le long de sa barbe en louchant vers l'alcôve de l'étage supérieur où j'étais enfagoté. Sa joie exubérante n'avait toutefois ni la profondeur ni l'intensité de celle de Salma qui, en dépit de ses douleurs persistantes et de son extrême faiblesse, se sentait naître une seconde fois par ma venue au monde, car ma naissance faisait d'elle la première des femmes de la maison et lui attachait les faveurs de mon père pour de longues années à venir. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Quatrième de couverture

Cette autobiographie imaginaire part d'une histoire vraie. En 1518, un ambassadeur maghrébin, recevant d'un pèlerinage à la Mecque, est capturé par des pirates siciliens, qui l'offrent en cadeau à Léon X, le grand pape de la Renaissance. Ce voyageur s'appelait Hassan al-Wazzan. Il devient le géographe Jean-Léon de Médicis, dit Léon l'Africain. Sa vie, faite de passions, de dangers et d'honneurs, et que ponctuent les grands événements de son temps, est fascinante : il se trouvait à Grenade pendant la Reconquista, d'où, avec sa famille, il a dû fuir l'Inquistion, en Égypte lors de sa prise par les Ottomans, en Afrique noire à l'apogée de l'empire de l'Askia Mohamed Touré, enfin à Rome aux plus belles heures de la Renaissance, ainsi qu'au moment du sac de la ville par les soldats de Charles Quint. Homme d'Orient et d'Occident, homme d'Afrique et d'Europe, on pouvait difficilement trouver dans l'histoire personnage dont la vie corresponde davantage à l'époque étonnante que fut le XVIe siècle.


Détails sur le produit

  • Poche: 346 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1 janvier 1987)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253041939
  • ISBN-13: 978-2253041931
  • Dimensions du produit: 1,9 x 10,8 x 17,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (37 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.954 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par "lecteur_anonyme" le 14 mars 2005
Format: Poche
Après avoir lu l'excellentissime "livre de saphir" de Sinoué, j'avais décidé de continuer dans l'"orientalisme" (terme évidemment extrêmement réducteur, tout comme celui de "roman historique" mais qui permet de décrire rapidement de quoi il s'agit), et je suis tombé sur le non moins excellent "Léon l'Africain"!
Dépaysant, enrichissant, émouvant, baroque, ... les qualificatifs manquent pour décrire un des tous meilleurs livres qui m'ait été donné de lire. Et en plus c'est facile à lire, comme quoi clarté de la langue n'est nullement incompatible avec grande littérature!
C'est le premier roman d'Amin Maalouf que je lis et je pense que ce ne sera pas le dernier...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Max P. VOIX VINE le 1 novembre 2007
Format: Poche
Le fascinant destin de Léon l'Africain est reconstitué sous la forme d'une longue lettre à son fils, sous la plume colorée, poétique et truffée d'anecdotes d'Amin Maalouf, formidable conteur. Le roman est construit de 40 chapitres d'une dizaine de pages chacun, un chapitre représentant une année de la vie du héros, et chacun dédié, par son titre, à un événement ou à un personnage marquant. Le rythme est donc précipité, effréné même, et j'ai parfois regretté que les événements s'enchaînent si vite et ne soient pas plus approfondis, qu'on ne prenne pas plus de temps, qu'on ne s'attarde pas d'avantage dans les senteurs des souks, les soieries des palais ou l'aridité du désert saharien.

Ce roman, d'une rare densité, est à la fois roman biographique, historique, d'aventure : il est une très agréable source de renseignements sur l'histoire du XVIe siècle, siècle de bouleversements militaires, politiques, religieux et artistiques.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par anis sayadi le 31 août 2001
Format: Poche
Ce livre plonge le lecteur dans une suite d'évenements étonnants , mélange subtil de faits réels et de fiction . On sera surpris par le récit homogène , le style simple et inimitable , les descriptions des lieux et des personnages et surtout l'abondance de détails historiques très intéressants tels la chute de Grenade , l'invasion du Caire par les Ottomans ou le sac de Rome par les soldats de Charles Quint , sans oublier également de petites allusions dont l'une des plus révelatrices me parait celle faite à Christophe Colomb . Génial !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé M le 5 janvier 2005
Format: Poche
Une fois de plus Amin Maalouf a su mêler avec brio l'Histoire et la fiction, pour le plus grand enchantement de ceux qui aiment sa plume.
Contrairement à «Samarcande» et «Le rocher de Tanios» je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire dès le début. Il m'a fallu environ un cinquième du roman, avant de retrouver le magie du conteur Maalouf. L'histoire des parents d'Hassan avant sa naissance ainsi que la petit enfance de se dernier - même si le contenu historique est des plus intéressants -, m'a laissée un sentiment de vacuité. Mais une fois ce passage franchi - dès que l'auteur nous raconte les propres aventures d'Hassan - c'est un grand bonheur, on retrouve toute la finesse d'écriture et de narration du magicien Maalouf.
L'histoire d'Hassan, qui se fera enlevé par des corsaires siciliens et qui sera offert en cadeau au Pape Léon X avant d'être adopté par ce dernier pour devenir Léon l'africain, est une histoire aux multiples péripéties qui rebondissent sur les riches évènements de l'Histoire, afin d'y prendre corps et couleurs. Il se passe tant de petites et grandes choses qu'il serait présomptueux de vouloir les résumer en quelques lignes, et le faire risquerait de nuire au plaisir du future lecteur qui doit se laisser guider par l'histoire et les événements, comme un parfum d'Orient poussé par le vent brûlant du désert. Laissez-vous prendre par la magie des mots !
C'est un livre que je déconseille à ceux qui veulent goûter du Amin Maalouf pour la première fois - ils risqueraient d'être un peu déçu par le début.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patryck Froissart le 3 juillet 2006
Format: Poche
Titre : Léon l’Africain

Auteur : Amin MAALOUF

Editeur : Jean-Claude Lattès, 1986

ISBN : 2253041939

Moi, Hassan fils de Mohamed le peseur, moi, Jean-Léon de Médicis, circoncis de la main d’un barbier et baptisé de la main d’un pape, on me nomme aujourd’hui l’Africain, mais d’Afrique ne suis, ni d’Europe, ni d’Arabie. On m’appelle aussi le Grenadin, le Fassi, le Zayyati, mais je ne viens d’aucun pays, d’aucune cité, d’aucune tribu. Je suis fils de la route, ma patrie est caravane, et ma vie la plus inattendue des traversées.

Ces premières lignes d’un roman d’une rare densité résument à elles seules le personnage qui donne par ailleurs son titre au livre : Léon l’Africain.

La vie d’Hassan-Léon est un livre d’Histoire, jalonné de chutes et de naissances d’empires. Il faut dire qu’en la matière l’époque (fin du XVe et début du XVIe siècles) a été particulièrement riche.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?