L'Etrange disparition d'Esme Lennox et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'étrange disparit... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'étrange disparition d'Esme Lennox Poche – 5 novembre 2009

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres 10/18 achetés = un livre offert*

Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 8,00 EUR 3,49
Broché, Grands caractères
"Veuillez réessayer"

Promotion livres 10/18 : un livre gratuit offert pour 2 achetés

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'étrange disparition d'Esme Lennox + Le Treizième Conte + Le jardin des secrets
Prix pour les trois: EUR 24,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

COMMENÇONS PAR DEUX JEUNES FILLES À UN BAL.
Elles se tiennent en retrait de la piste. Assise sur une chaise, l'une ouvre et ferme de ses doigts gantés un car­net de bal. À côté d'elle, l'autre observe l'évolution des danseurs : couples qui virevoltent, mains qui s'agrippent, souliers qui martèlent, jupes qui tourbillonnent, parquet qui ploie. Dans une heure, ce sera le nouvel an, et, derrière elles, la nuit noircit les vitres. Celle qui est assise porte quelque chose de pâle - Esme ne sait plus quoi au juste -, l'autre, une robe rouge foncé qui ne lui va pas. Elle a perdu ses gants. C'est là que tout commence.
Ou peut-être pas, d'ailleurs. Le début se situe peut-être plus tôt, avant le bal, avant que les deux jeunes filles aient revêtu leurs nouveaux atours, avant qu'on ait allumé les bougies et parsemé du sable sur le parquet, bien avant l'année dont elles fêtent la fin. Qui sait ? Quoi qu'il en soit, les choses se terminent devant une fenêtre grillagée dont les carrés font deux ongles de pouce de côté, très exactement.
Quand Esme décide de regarder au loin, elle s'aperçoit que ses yeux, au bout d'un moment, ont du mal à accommoder. Les carrés de la grille deviennent flous et disparaîtront bientôt si elle continue à se concentrer.
Esme a toujours besoin d'un certain temps pour que son corps se manifeste, pour que ses yeux s'adaptent à la réalité d'un monde dans lequel il n'y a plus qu'elle, les arbres, la route et le paysage au loin. Sans rien qui les sépare.
En bas, la peinture des barreaux s'écaille et on voit les différentes couches superposées, comme l'écorce d'un arbre. Plus grande que la plupart de ses compagnes, Esme arrive à toucher les endroits où la peinture est neuve et aussi épaisse que du goudron.
Derrière elle, une femme prépare le thé de son défunt mari. Est-il vraiment mort ? Ou a-t-il simplement filé ? Esme ne s'en souvient pas. Une autre cherche de l'eau pour arroser des fleurs qui ont péri depuis longtemps dans une ville côtière, non loin de là. Ce sont toujours les tâches insignifiantes qui perdurent : lessive, cuisine, rangement, ménage. Jamais rien de noble ni d'important, mais les minuscules rituels qui permettent à une vie humaine de ne pas s'effilocher. Obsédée par les cigarettes, une jeune fille a déjà essuyé deux avertissements, et tout le monde se dit qu'elle va avoir droit à un troisième. Pour sa part, Esme se demande où tout a commencé - ici ou là, au bal ou en Inde, bien avant ?
Ces derniers temps, elle ne parle à personne pour mieux se concentrer. Toute conversation risque de l'embrouiller dans ses souvenirs. Les images d'un zootrope défilent dans sa tête et elle n'a pas envie d'être distraite au moment où le mouvement cessera.
Vrrr, vrrr. Stop.
Bon, en Inde, donc. Le jardin. Âgée d'environ quatre ans, la voici sur le pas de la porte de derrière. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Maggie O'Farrell aurait pu sortir les violons et transformer cette terrible réalité en roman lacrymal. Elle a choisi la sobriété, glissant avec talent d'une époque à une autre, donnant tour à tour la parole à Esme et à sa petite-nièce brusquement mise en face d'une réalité inacceptable. Depuis son premier livre, Quand tu es parti, la romancière irlandaise creuse le thème du secret de famille. Elle réussit une histoire construite avec rigueur, refusant de s'appuyer sur une morale, préférant décrire la complexité des liens, le poids du silence et de la solitude infinie. (Christine Ferniot - Télérama du 2 juillet 2008 ) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Poche: 231 pages
  • Editeur : 10 X 18 (5 novembre 2009)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264048565
  • ISBN-13: 978-2264048561
  • Dimensions du produit: 17,7 x 1,5 x 10,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (79 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 62.183 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

55 internautes sur 57 ont trouvé ce commentaire utile  Par cathulu TOP 500 COMMENTATEURS le 24 avril 2008
Format: Broché
16 ans. Esme Lennox a 16 ans quand elle est enfermée dans un asile psychiatrique. Elle en sortira 60 ans plus tard, de nos jours, non pas réclamée par sa famille, qui l'a oubliée, mais parce que l'établissement ferme ses postes.
Elle va être recueillie par sa petite nièce, Iris, qui , intriguée par ce silence familial , va tenter de renouer les fils du passé.
Maggie O'Farrell peint avec acuité l'histoire de cette famille bourgeoise typiquement britannique qui, dans les années 30 quitte l'Inde pour revenir dans les brumes et l'humidité écossaise, afin de nier un drame qui s'y est déroulé...Premier traumatisme pour Esme ,pleine de sensibilité et de vitalité, qualités qui font tâche pour ses parents et sa soeur tant aimée mais si raisonnable, Kitty.
Esme refuse de rentrer dans le moule, ce qui causera en partie sa perte...
Voix de la soeur aînée, atteinte de la maladie d'Alzheimer, qui a oublié ce qu'est une cuiller mais se souvient parfaitement du passé par bouffées libératrices, souvenirs d'Esme s'entremêlent pour tisser l'explication de L'étrange disparition d'Esme Lennox, sans que jamais le lecteur ne se perde.
Avec une extrême sensibilité Maggie O'Farrell montre le destin de ces femmes , broyées par la société pudibonde et corsetée du début du XXème siècles, femmes que deux simples signatures pouvaient enfermer à jamais.
Le lecteur suit, le coeur serré les rebondissements de l'histoire et ,trompé par l'écriture "voilée" de l'auteure , croit qu'il en sait plus qu'Iris, jusqu'à ce qu'il soit obligé de relire l'antépénultième page pour être sûr d'avoir bien compris l'horreur indicible et libératoire...
A lire de toute urgence.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lotofee le 5 février 2013
Format: Poche
Je viens de terminer ce livre qui m'a été offert et dont je n'avais pas entendu parlé et je suis surprise par sa cote d'appréciation sur ce site... Le sujet est poignant et terrible. L'intrigue est intéressante. Mais j'ai trouvé que c'était un peu confus, difficile de s'y retrouver parfois avec les pensées de ces deux soeurs qui vont et viennent entre les époques. Je n'ai pas aimé la fin, que je trouve baclée alors qu'elle aurait pu être excellente si elle avait été peaufinée. Bref, un bon sujet, une bonne intrigue mais pas assez abouti.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
38 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 13 janvier 2009
Format: Broché
Dans les années 1930, Kitty et sa sœur cadette Esme quittent leur Inde natale pour s'installer en Écosse avec leur parent. Mais pour Esme, qui est devenue une jeune fille de seize ans, tout ne se passe pas très bien, le conflit avec ses parents s'intensifie, car elle refuse de se conformer aux règles de conduite que lui impose la haute bourgeoisie.

60 plus tard, Iris, la petite fille de Kitty, apprend qu'une grand-tante au nom d'Esme Lennox, dont elle ignorait jusqu'à présent l'existence, doit quitter l'asile psychiatrique où elle était enfermée depuis soixante et un ans, cinq mois et quatre jours. Iris, qui s'attend à rencontrer une minuscule vieillarde fragile, une sorcière de conte de fées, voit apparaître une femme grande d'allure assez hautaine au visage anguleux et au regard malicieux.

Pour quelle raison étrange Esme a-t-elle disparu de la mémoire familiale ? Et pourquoi l'avoir internée ? Entre les paroles confuses de sa grand-mère Kitty atteinte de la maladie d'Alzheimer et les bribes du passé que fait ressurgir sa grand-tante Esme, Iris va peu à peu découvrir les secrets du terrible drame familial.

Entre passé et avenir, Esme, qui se livre avec toute la fragilité de sa psychologie, devient au fil des pages terriblement attachante. Maggie O'Farrel, en se basant sur des faits réels, dresse avec beaucoup de sensibilité le portrait de ces femmes qui ont vécues dans les années 20 en Irlande des internements abusifs parce qu'elles avaient osé vivre leur vie.
Ce récit captivant, qui m'a fait frissonner tellement l'émotion est intense et le dénouement accablant, est un roman à trois voix magnifiquement construit que je vous recommande vivement !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par Victoria le 21 septembre 2008
Format: Broché
Iris est appelée par l'asile de Cauldstone pour récupérer sa grande tante, Esme qui y a été enfermée à l'âge de 16 ans. Elle ne connait pas cette parente agée de 76 ans aujourd'hui qui a passée 60 ans de sa vie dans un asile. Qui est cette personne? Pourquoi l'a-t-on enfermée? Pourquoi personne dans sa famille n'a parlé d'elle?... Elle décide de demander à Kitty, sa grand-mère atteinte de la maladie d'alzheimer, des éclaircissements.

Ce recit est conté en une vision triangulaire par Iris, Esme et kitty. Un mélange entre passé et présent où on découvre tous les secrets et mensonges de famille qui ont conduits Esme à passer sa vie dans un asile.

Maggie O'farrel a cet art de pourvoir jouer avec des histoires présentes et passées d'un manière cohérente tout en nous tenant en haleine. C'est une histoire bouleversante, émouvante qui décrit l'évolution des moeurs bourgeoises britannique du 20e siècle à nos jours.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?