Léviatemps et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 8,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Léviatemps Poche – 10 mai 2012


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,40
EUR 4,99 EUR 1,50
CD-Rom
"Veuillez réessayer"
EUR 45,38 EUR 36,30

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Léviatemps + Le Requiem des abysses + La promesse des ténèbres
Prix pour les trois: EUR 24,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

« Attention, le voyage est vertigineux. » Bernard Chapuis – 24 heures --Ce texte fait référence à l'édition CD .

Présentation de l'éditeur

Paris, 1900. L'Exposition universelle bat son plein. Mais loin des artères lumineuses, au cœur de la ville, c'est un sang noir qui bat au diapason. Et coule inexorablement, au rythme des crimes commis par un tueur... diabolique. Plusieurs filles de joie, déjà, en ont été victimes. Choqué par l'immobilisme de la police, l'écrivain Guy de Timée arpente les rues sordides, et même les égouts, dans sa traque insensée du monstre. Chaque minute compte... et tue.


Détails sur le produit

  • Poche: 570 pages
  • Editeur : POCKET (10 mai 2012)
  • Collection : Pocket
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266207040
  • ISBN-13: 978-2266207041
  • Dimensions du produit: 11,1 x 3,2 x 17,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (64 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 8.613 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick NELSON sur 5 novembre 2010
Format: Broché
En effet, ce livre déroute, surtout ceux habitués à lire des livres sur un style trés incisifs (la trilogie du mal), mais dans toute l'oeuvre de Chattam, il y aune chose qui est toujours présente : La critique de nos erreurs, nos travers, la critique de ce que nous infligeons à la plançète et à nos semblables.
Donc exit l'enquete policière violente et noire, pour laisser place à une analyse désabusée de l'industrialisation, de l'apparence, des colonies, une écriture au scalpel, ciselée et fine, et de plus collant au style narratif de l'époque ou se déroule l'histoire.
Des référence évidente au grandes oeuvres Gothique telles que Melmoth, à des légendes telles que le Golem me laisse penser que c'est une oeuvre bien plus personnelle que les autres, Chattam porte un regard désenchanté sur les illusions perdues du nouveau monde de 1900, et cela se ressens trés fort dans cette oeuvre, c'est la que je dis que c'est son meilleur livre, le style est trés maitrisé, beaucoup plus aboutis que les dans les livres précédents.
Je pense que Chattam est un auteur qui écrit plus de choses entres les lignes que dans les lignes, cela commançait à poindre dans la Théorie Gaïa ou Prédateurs, mais ici, il a mis au second plan, les meurtres, l'assassin, l'enquète, pour décortiquer d'avantage l'ame humaine.
Par contre, si vous découvrez Chattam avec ce livre et que vous aimez, attendez-vous à une grande différence avec le reste de l'oeuvre.
Chattam reste un immense écrivain, qui nous prouve ici qu'il peut encore nous surprendre et progresser, un régal...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
24 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Audrey sur 16 octobre 2010
Format: Broché
Ce roman de Maxime Chattam me laisse perplexe.
Il nous est annoncé comme un thriller ésotérique nous faisant voyager dans le Paris 1900.
Pour la visite de Paris, c'est pas mal, par contre pour le thriller ésotérique ça l'est beaucoup moins ! Le livre compte 450 pages environ. Pendant les 300 premières pages, l'histoire est mise en place et il y a beaucoup trop de longueurs à mon goût. Ensuite l'histoire s'accélère mais on ne comprend pas où l'auteur veut nous mener pour arriver à un final qui tombe comme un cheveu sur la soupe et qui est, selon moi, très décevant. Je suis pourtant une inconditionnelle de Chattam mais ce coup-ci il ne m'a pas fait frissonner.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Peter Guizmo TOP 500 COMMENTATEURS sur 27 novembre 2010
Format: Broché
Comme cela a été dit par d'autres, ce livre est une vraie réussite pour ce qui est de nous faire découvrir le Paris de 1900.
On sent l'immense travail de documentation, et on visite avec plaisir la ville des lumiéres à cette époque charniére de son histoire. Découvrant la lumineuse exposition universelle, mais aussi les coins les plus sordides. Si les personnages principaux sont très fouillés et plutôt attachants, il n'en est au final pas vraiment de même pour le tueur, qui même à la fin n'est pas très charismatique. L'histoire quant à elle, est bien lente. Peu d'actions dans ce livre, mais une enquête faite d'analyse, de déductions.... mais les talents de profiler du personnage laisse parfois perplexe... La grande leçon de graphologie m'a semblé peu crédible par exemple... Au final , si le roman est une réussite de peinture d'une ville et d'une époque, il manque cruellement de souffle, nous laissant par moment au bord de l'ennui.... et même son final ne vient pas rehausser le rythme... Dommage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par bgn91 sur 6 août 2012
Format: Poche Achat vérifié
Guy De Timée est un jeune écrivain qui a fui sa femme Joséphine pour vivre sa vie, et réside dans une maison close parisienne, le "Boudoir de Soi", où il a sympathisé avec la tenancière Julie et les pensionnaires, notamment Milaine et Faustine, avec qui il est vraiment devenu ami (sans connotations sexuelles : pour avoir le droit de continuer à résider dans le local au-dessus du bordel, il lui est interdit de coucher avec les filles). Il tente d'écrire un roman policier à la Conan Doyle, mais il peine vraiment à la tâche et n'est pas satisfait.
Un soir (une nuit, en fait), Milaine est retrouvée morte, à côté du bordel. Trouvée dans une position étrange (comme si elle faisait la roue), transpirant du sang, le blanc des yeux noir (l'iris aussi), elle semble avoir été tuée d'une manière vraiment étonnante. Guy et Faustine, aidés par Martial Perotti (un jeune flic), décident d'enquêter, et découvrent que d'autres prostituées, de milieux différents (l'une d'entre elles vient de la rue Monjol, un quartier hautement mal famé, vrai cloaque, no man's land), ont également été tuées, récemment, et de manières différentes. La police semble se foutre un peu royalement de ces meurtres. Pas Guy et Faustine (et Martial, qui aimait Milaine), pour qui la mort de Milaine est un déchirement. Ils vont bientôt plonger dans une affaire mêlant meurtres sordides et ésotérisme...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?