Amazon rachète votre
article EUR 0,91 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Agneau carnivore Poche – 1985


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,87

nouveautés livres nouveautés livres

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés



Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,91
Vendez L'Agneau carnivore contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,91, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 317 pages
  • Editeur : Seuil (1985)
  • Collection : Points roman
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020087170
  • ISBN-13: 978-2020087179
  • Dimensions du produit: 18 x 10,8 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 278.970 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par BerGer TOP 500 COMMENTATEURS le 11 septembre 2008
Format: Poche
Dans l'Espagne des années cinquante, brisée par la guerre civile et menée par le sabre et le goupillon deux frères vivent une passion sensuelle et amoureuse sans que leur famille ni le précepteur (républicain) ni le prêtre confesseur du jeune narrateur ne puissent y apporter d'obstacles suffisants.
Agustin Gomez Arcos, traducteur et auteur dramatique, livre ici un premier roman dans une langue française riche et absolument libérée de tout hispanisme, stylistique ou lexical.
Il n'est pas facile de se plonger dans l'histoire et l'approche des personnages peut paraître parfois laborieuse : il s'agit de construire des personnalités fortes et peu conventionnelles et qui, en se dévoilant tout au long du livre, éclairciront bien des zones d'ombres qui, au début, peuvent rendre la lecture un peu pesante.
Sans manichéisme, on découvre, de l'intérieur, des aspects rarement aussi crument évoqués des attitudes des vainqueurs et des vaincus, qui font preuve à l'égard du narrateur d'une cruauté d'assez égale intensité sous des aspects différents.
Pas de vrai « triomphe de l'amour » mais une authentique aventure dont la force écrase la perversité dissimulée et l'hypocrisie des adultes. Une plongée au coeur d'un totalitarisme souvent décrit dans ses aspects politiques, économiques, historiques ou religieux mais rarement dans l'intimité sensuelle et intime d'une famille où les affrontements ont anéanti des liens humains « avant gardistes » et qui s'achève sur une note d'un « terrorisme » étonnant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Victaureau TOP 500 COMMENTATEURS le 20 septembre 2005
Format: Poche
Je regrette de n'avoir pas pu lire la version "broché" de ce roman. Avec "L'enfant miraculée" je connaissais déjà cet auteur que j'avais beaucoup apprécié. Ici on retrouve la vie d'une famille révolutionnaire qui par la mère a gardé la grandiloquence des familles bourgeoises mais elle rejette son fils cadet qui est couvé par son frère aîné au point que cette relation devient ouvertement incestueuse à l'adolescence.Comme dans "L'enfant miraculée" le père, lui, est présent mais inexistant. On retrouve dans ce roman la bigoterie et même tout simplement l'idée de religion tournée en dérision, la haine de l'Espagne franquiste, tout un coktail explosif décrit d'une plume extraordinaire qui cherche à faire accepter au lecteur l'amour avec un grand A que se vouent deux frères auxquels les parents, par égoïsme personnel, n'ont pas cherché à inculquer certaines valeurs, leur idéal révolutionnaire dut-il en souffrir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 13 janvier 2004
Format: Broché
L'agneau Carnivore nous compte le destin intriguant d'un petit garçon, amoureux de son frère. Un sujet atypique mis en avant par une intrigue bien ficelé et des dialogues raffinés. Une belle peinture des mœurs d'un petit garçon essuyant les douleurs de son éducation.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yuki TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 3 juin 2012
Format: Poche
Tout le récit tourne autour de l'introspection, en partie autobiographique, d'un garçon, narrateur de ses vingt-cinq premières années de vie.
Il est, le cadet d'une riche famille bourgeoise espagnole et, follement amoureux d'Antonio, son unique frère ainé, lui-même, protecteur absolu et, profondément amoureux de son petit frère (son prénom n'est dévoilé qu'à l'avant-dernière ligne du roman). Ce n'est pas un simple amour incestueux, mais une véritable fougue passionnelle et fusionnelle, pour l'un, et l'autre. Une puissance de sentiments, aussi troublants que beaux, se dégage de ces deux "frèramours", car, oui, au-delà de leur fraternité, il y a leur union pour la vie, union informelle, certes, mais, qui, grâce à la complicité de leur révolutionnaire et adorée Clara-servante, pourrait aller jusqu'au mariage..., union sacrilège, aux yeux de certains (surtout de l'église, bien sûr, mais l'auteur reste vague, il évoque, mais ne dénonce jamais !). Enfin, cette union n'est à aucun moment condamnée, elle est même encouragée par leur propre mère, elle, cette mère, qui est à elle toute seule, en quelque sorte, un cataclysme qui ne pouvait engendrer que des enfants cataclysmiques...

De sa naissance à ses douze ans, cet enfant-agneau aura été cloitré chez lui, sans jamais mettre un pied dans le monde extérieur - ne subissant pas les moindres sévices -, mais au contraire, soigné, protégé et habillé comme un prince, il n'a donc jamais souffert de ne pas pouvoir sortir de cet univers fermé.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?