Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 0,01

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

L'Alouette [Poche]

Jean Anouilh
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 4,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 4 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Extrait

Un décor neutre, des bancs pour le tribunal, un tabou­ret pour Jeanne, un trône, des fagots. La scène est d'abord vide, puis les personnages entrent par petits groupes.
Les costumes sont vaguement médiévaux, mais aucune recherche de forme ou de couleur; Jeanne est habillée en homme, une sorte de survêtement d'athlète, d'un bout à l'autre de la pièce.
En entrant, les personnages décrochent leurs casques ou certains de leurs accessoires qui avaient été laissés sur scène à la fin de la précédente représentation, ils s'installent sur les bancs dont ils rectifient l'ordonnance. La mère se met à tricoter dans un coin. Elle tricotera pendant toute la pièce, sauf quand c'est à elle. Les derniers qui entrent sont Cauchon et Warwick.

WARWICK, est très jeune, très charmant, très élégant, très racé.
Nous sommes tous là ? Bon. Alors le procès, tout de suite. Plus vite elle sera jugée et brulee, mieux cela sera. Pour tout le monde.

CAUCHON
Mais, Monseigneur, il y a toute l'histoire à jouer. Domremy, les Voix, Vaucouleurs, Chinon, le Sacre...

WARWICK
Mascarades ! Cela, c'est l'histoire pour les enfants. La belle armure blanche, l'étendard, la tendre et dure vierge guerrière, c'est comme cela qu'on lui fera ses statues, plus tard, pour les nécessités d'une autre politique. Il n'est même pas exclu que nous lui en élevions une à Londres. J'ai l'air de plaisanter, Monseigneur, mais les intérêts profonds du Gouvernement de Sa Majesté peuvent être tels, dans quelques siècles... Pour l'instant, moi, je suis Beauchamp, comte de Warwick; je tiens ma petite sorcière crasseuse sur une litière de paille au fond de ma prison de Rouen, ma petite empêcheuse de danser en rond, ma petite peste - je l'ai payée assez cher...
(Si j'avais pu l'acheter directement à ce Jean de Ligny qui l'a capturée, je l'aurais eue à un prix raisonnable. C'est un homme qui a besoin d'argent. Mais il a fallu que je passe par le duc de Bourgogne. Il avait été sur l'affaire avant nous, il savait que nous en avions envie et, lui, il n'avait pas besoin d'argent. Il nous l'a durement fait sentir.)
Mais le Gouvernement de Sa Majesté a toujours su payer le prix qu'il fallait pour obtenir quelque chose sur le continent. Elle nous aura coûté cher, la France !... Enfin, je l'ai, ma pucelle... Il touche Jeanne accroupie dans son coin du bout de son stick.
C'est d'un coût exorbitant pour ce que c'est, mais je l'ai. Je la juge et je la brûle.

CAUCHON
Pas tout de suite. Elle a toute sa vie à jouer avant. Sa courte vie. Cette petite flamme à l'éclat insoutenable - tôt éteinte. Ce ne sera pas bien long, Monseigneur.

WARWICK, va s'asseoir dans un coin, résigné.
Puisque vous y tenez. Un Anglais sait toujours attendre.
Il demande inquiet :
Vous n'allez pas vous amuser à refaire toutes les batailles tout de même ? Orléans, Patay, Beaugency... ce serait extrêmement désagréable pour moi.

CAUCHON, sourit.
Rassurez-vous, Monseigneur, nous ne sommes pas assez nombreux pour jouer les batailles...

WARWICK
Bien. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

«Jeanne- Messire saint Michel ! sainte Marguerite ! sainte Catherine ! vous avez beau être muets maintenant, je ne suis née que du jour où vous m'avez parlé. Je n'ai vécu que du jour où j'ai fait ce que vous m'avez dit de faire, à cheval, une épée à la main ! C'est celle-là, ce n'est que celle-là, Jeanne ! Pas l'autre, qui va bouffir, blêmir et radoter dans son couvent - ou bien trouver son petit confort - délivrée... Pas l'autre qui va s'habituer à vivre...»

Biographie de l'auteur

Grand dramaturge, Jean Anouilh est né à Bordeaux en 1910 et mort à Lausanne en 1987. Issu d’un milieu très modeste, fils d’un tailleur et d’une violoniste, il se passionne très tôt pour le théâtre. Un soir de 1928, émerveillé par la représentation de "Siegfried" de Jean Giraudoux, il décide de se consacrer à l’écriture théâtrale. Il devient le secrétaire de Louis Jouvet qui dirige la Comédie des Champs-Elysées et interrrompt ses études de droit. Son œuvre est très abondante (quarante-cinq pièces dont une trentaine ont été montées et interprétées par les plus grands comédiens), passant du romantisme à un réalisme inquiétant ou mythique, du pessimisme à la fantaisie. Citons "Le voyageur sans bagage", "Leocadia", "L'Hermine", "Antigone", "Colombe", "L’alouette", "Ornifle", "L’invitation au château", "Le bal des voleurs".
‹  Retourner à l'aperçu du produit