L'Américain et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire L'Américain sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

L'Américain [Poche]

Franz-Olivier Giesbert
3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
Prix : EUR 6,80 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 28 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 6,49  
Broché EUR 15,75  
Poche EUR 6,80  

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'Américain + L'affreux + La souille
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • L'affreux EUR 7,40
  • La souille EUR 5,00


Descriptions du produit

Revue de presse

«C'est mon histoire, une histoire que je me suis bien gardé de me raconter à moi-même jusqu'à présent, de peur de ne pas la supporter.»

Présentation de l'éditeur

On l'appelait " l'Américain ". Après le Débarquement, il avait rencontré ma mère lors d'un bal donné à Rouen, en l'honneur des libérateurs. Et il s'était fixé en Normandie. Il me battait beaucoup. Il battait, surtout, beaucoup maman. C'est pourquoi j'ai passé mon enfance à vouloir le tuer. Ma haine contre lui ravagea tout en moi, ma lucidité et mon humanité. Jusqu'à sa mort. Mais jamais je n'oublierai le sourire souffrant qu'il traînait partout et qui, aujourd'hui encore, me fend le cœur. F.-O. G.

Détails sur le produit

  • Poche: 192 pages
  • Editeur : Folio (9 mars 2006)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070320952
  • ISBN-13: 978-2070320950
  • Dimensions du produit: 17 x 10,8 x 1,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 62.904 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A lire quand on aime le personnage ! 21 juin 2007
Par chii
Format:Poche
L'américain, c'est le surnom qu'on donnait au père de Franz-Olivier. Dans cette courte autobiographie, F-O. G. nous raconte une partie de son enfance et de son adolescence. Il explore sous nos yeux les relations conflictuelles qu'il entretenait avec son père, et l'image qu'il en avait. L'américain battait sa femme et ses enfants. Et le petit Franz-Olivier n'a eu de cesse de lui faire payer ces affronts. Au point même de vouloir le tuer...

Sans être jamais pleurnichard, FOG nous raconte son histoire. Le style est sobre, distancié, exceptés les rares moments où il se livre complètement. Dans ces instants fugaces, l'auteur se laisse submerger par ses émotions, ce qui enrichit considérablement le style et la densité de l'ouvrage.

J'ai beaucoup apprécié ce livre intimiste mais jamais mièvre ni ampoulé. Le récit de ce jeune adolescent révolté par le comportement de son père m'a beaucoup touché. On en oublie même que l'auteur est un « personnage public ». L'animateur, le directeur de magazine s'efface pour laisser toute la place à l'auteur meurtri, et le lecteur devient le confident d'un homme qui a souffert et souffre certainement encore...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un trés bon bouquin ! 15 juin 2007
Par chii
Format:Broché
L'américain, c'est le surnom qu'on donnait au père de Franz-Olivier. Dans cette courte autobiographie, F-O. G. nous raconte une partie de son enfance et de son adolescence. Il explore sous nos yeux les relations conflictuelles qu'il entretenait avec son père, et l'image qu'il en avait. L'américain battait sa femme et ses enfants. Et le petit Franz-Olivier n'a eu de cesse de lui faire payer ces affronts. Au point même de vouloir le tuer...

Sans être jamais pleurnichard, FOG nous raconte son histoire. Le style est sobre, distancié, exceptés les rares moments où il se livre complètement. Dans ces instants fugaces, l'auteur se laisse submerger par ses émotions, ce qui enrichit considérablement le style et la densité de l'ouvrage.

J'ai beaucoup apprécié ce livre intimiste mais jamais mièvre ni ampoulé. Le récit de ce jeune adolescent révolté par le comportement de son père m'a beaucoup touché. On en oublie même que l'auteur est un « personnage public ». L'animateur, le directeur de magazine s'efface pour laisser toute la place à l'auteur meurtri, et le lecteur devient le confident d'un homme qui a souffert et souffre certainement encore...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un père, un survivant 26 juin 2004
Format:Broché
un livre qui vous déchire le coeur. J'en suis sortie absourdie par tant de haine. Tant de souffrances et d'humiliations pour un enfant, cet ouvrage est l'exemple même de la résiliance.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon livre 21 juin 2012
Par L. Pascal
Format:Poche
J'ai lu ce livre après "Dieu, ma mère et moi" paru chronologiquement après. "L'Américain" de FOG pourrait s'appeler "le réel, mon père et moi". Si la mère est la grâce incarnée, pleine de joie, d'amour, avec un sens du martyr qui lui fait considérer chaque épreuve comme divine, le père lui est son opposé - athée, sans grâce aucune, empêtré dans un réel qu'il n'aime pas et qui le lui rend bien, sombrant vite dans le ressentiment, la haine et la violence. De ses parents FOG choisit son camp, sa mère qu'il aime et admire, contre un père que tout jeune il rêve de tuer. Jamais facile de parler de ses parents. Encore moins lorsqu'ils éveillent des sentiments aussi extrêmes. Pour autant FOG sait conserver une bonne distance dans ce récit très bien mené. Deux beaux portraits qu'il peint avec une riche palette de nuances. Il parvient même à nous faire comprendre que ces 2 êtres que tout oppose puissent s'aimer. Beau travail.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?