• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Arabe du futur - Tome 1 a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

L'Arabe du futur - Tome 1 Broché – 7 mai 2014

4.3 étoiles sur 5 62 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,90
EUR 20,90 EUR 16,49

Boutique BD Boutique BD


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'Arabe du futur - Tome 1
  • +
  • L'Arabe du futur - Tome 2
  • +
  • Les cahiers d'Esther
Prix total: EUR 58,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.
Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.
L’Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

Biographie de l'auteur

Riad Sattouf est l’auteur de nombreuses bandes dessinées, parmi lesquelles Retour au collège, Pascal Brutal (Fauve d’or 2010) ou La vie secrète des jeunes. Il est également cinéaste (Les beaux gosses, César du meilleur premier film ; Jacky au royaume des filles).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Riad Sattouf est né en 1978 d'un père Syrien et d'une mère Française. Il grandit en Syrie dans un village près de Homs, va à l'école musulmane, puis revient définitivement en France à l'âge de 13 ans.
Il étudie le cinéma d'animation aux gobelins, puis en 2002, il présente aux éditions Dargaud le projet Les Pauvres Aventures de Jérémie, racontant les aventures rocambolesques d'un franco-libyen et de ses amis, pour qui la banalité n'est pas accessible.Trois tomes paraissent dans la collection Poisson Pilote entre 2003 et 2005.Toujours chez Dargaud, paraît le one shot No sex in New York en 2004.
Sattouf publie également aux éditions Bréal (Manuel d'un puceau, 2003, ainsi que Ma circoncision, 2004), aux éditions Hachette (Retour au collège, 2005), aux éditions Audie-Fluide Glacial (Pascal Brutal, 2006-2013) et à L'Association (La Vie secrète des jeunes, 2007-2013).
Riad Sattouf reçoit le Prix René Goscinny 2003 pour le scénario du premier tome des Pauvres Aventures de Jérémie, intitulé Les Jolis Pieds de Florence. En 2010, le troisième tome des aventures de Pascal Brutal est récompensé du prix du meilleur album (Fauve d'or) lors du festival d'Angoulême.
En 2009, Riad Sattouf se tourne vers le cinéma : il écrit et réalise le film Les Beaux Gosses, qui recevra le César du meilleur premier film en 2010.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Ouhman COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURS le 14 mai 2014
Format: Broché
Après Marjane Satrapi, qui avait raconté sa jeunesse iranienne dans Persepolis, Riad Sattouf entreprend de mettre en images ses propres souvenirs de Lybie et de Syrie. Ce premier volume de ce qui devrait être une trilogie s'arrête en 1984, alors que l'auteur a 6 ans.

Alors que j'appréciais déjà énormément les travaux de Riad Sattouf, en BD comme au cinéma, je place ce livre au-dessus de toutes ses précédentes productions. Aussi drôle (et tragique) que la Vie secrète des jeunes, avec un trait plus soigné, ce travail semble le fruit d'une longue maturation : le récit, bien que majoritairement constitué d'anecdotes, conserve une unité et un rythme soutenu ; la narration utilise la perspective de l'enfant avec un bon dosage de "voix off" afin de ne pas perdre le lecteur ; pour mieux se repérer au cours des pérégrinations de la famille, chaque pays est caractérisé par une couleur différente... Derrière la simplicité apparente, tout a été pensé et pesé.

Moins émouvant que le récit de Satrapi, moins poétique aussi, le livre de Sattouf se rattrape par sa drôlerie, même si, comme d'habitude chez lui, le rire se mêle à l'effroi.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 53 sur 59 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par chris VOIX VINE le 31 décembre 2015
Format: Broché
On connaissait Riad Sattouf pour "la vie secrète des jeunes" , les BD de "Pascal Brutal", un humour plutôt léger et rigolard. Il nous délivre avec "l'arabe du futur" une autobiographie d'un tout autre niveau. Il s'agit de l'histoire de son enfance, entre la France, la Libye et la Syrie. On découvre des mondes très éloignés de l'occident, mais je n'ai pas du tout été surpris, au fond, de ce qui est décrit. Je me doutais bien que la vie dans un petit village sunnite près de Homs, était très "arriérée" selon nos critères. De même que pour la description de la vie sous Khadafi à Tripoli, on n'est pas surpris de l'ambiance policière. Ce qui est vraiment poignant c'est de voir comment tout cela est vécu par un très jeune enfant, qui vit avec une mère bretonne et un père syrien. Le personnage du père est très bien décrit, ses forces et ses faiblesses, la nécessité qu'il a de s'adapter au moule, selon qu'il vit à Paris (où il est l'intellectuel de gauche), à Tripoli (où il vante les louanges du Guide), ou à Homs (où il redevient un syrien enfantin et tribal). Il est aussi de toutes façons le héros pour le fils, car il est capable de lancer la balle de tennis au dessus des immeubles, et il défend son fils contre les racailles. Le texte et les images de RS sont pleines de justesse, de tendresse, mais expriment aussi la cruauté de ce monde.
Une oeuvre très personnelle donc, qui a apparemment du mal à trouver des éditeurs dans le monde arabe ( l'ouvrage est traduit en 15 langues mais pas en arabe). Peut-être parce qu'il est trop critique avec la culture et la religion?
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ceux qui voient dans cet ouvrage un pamphlet anti-musuman et anti-arabe se trompent lourdement…
On y retrouve la "patte" de l'auteur. Son mode narratif très libre, plein d'humour et de candeur.
Je le lis et le relis toujours avec plaisir, et mes parents qui ont souvent voyagé dans cette région et à cette époque aussi.
J'ai très hâte de lire la suite…
Remarque sur ce commentaire 10 sur 11 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Ce n'est pas souvent qu'il nous est donné de regarder de l'autre côté du miroir,avec des mots simples et honnêtes
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
On lit cet album non pour la qualité calligraphique et la coloration d'un BD d'exception, mais pour l'histoire de cette famille. Pour les autres, passé votre chemin ! La narration est intéressante et le scénario est émouvant. On se prend d'attache pour ce petit français immigré en Syrie au début des années 80. Si certaines anecdotes force à un peu le trait historique, si d'autres en font trop une généralité, il reste quand même l'essentiel d'une vérité qui nous fait plus sourire que pleurer.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jetjet TOP 500 COMMENTATEURS le 9 février 2016
Format: Broché
C’est très courageux de la part de Riad Sattouf que de livrer son autobiographie basée sur les souvenirs qu’il a conservé enfant sur un monde dont il percevait à peine les règles.
Fruit de l’amour d’une Bretonne et d’un étudiant Syrien exilé à Paris, le jeune Riad va rapidement retourner avec ses parents dans la Libye puis la Syrie des années 80...
Son père, convaincu de la place du peuple Arabe dans la société de l’avenir (cf. le titre), prend la place principale dans un récit pudique mais sans tabous et s’autorisant une grande part d’humilité.

En effet la grande force de ce récit est de n’être en aucun point moralisateur. Juste le constat d’une époque, de mœurs différentes et de coutumes inconnues en Occident dont le décalage peut prêter à sourire voire à rire car Sattouf maîtrise complètement le sens de son récit, entre souvenirs et anecdotes.

Le trait rond et la jolie bichromie (différente en fonction du pays visité) rendent l’ensemble ludique et agréable à lire d’autant plus que les ellipses sont rares et donnent une clarté toute simple et évidente à ce récit. Le personnage du père de Riad est un élément comique en soi. Athée convaincu mais tiraillé par la tradition et la fierté de ses origines, il devient un personnage tantôt burlesque tantôt décalé.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?