EUR 7,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Artiste des dames a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Artiste des dames Poche – 18 mai 2004


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,40
EUR 7,40 EUR 0,01

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'Artiste des dames + Le labyrinthe aux olives + Le Mystère de la crypte ensorcelée
Prix pour les trois: EUR 20,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Nous n'espérions plus le retour du personnage le plus fou d'Eduardo Mendoza, l'illuminé malchanceux qui fit son apparition pour de rocambolesques aventures dans Le Mystère de la crypte ensorcelée et Le Labyrinthe aux olives. C'était oublier qu'avec l'auteur de Sans nouvelles de Gurb, tout peut arriver. Et ce "tout" n'est pas à ranger dans le tiroir du pire ou du meilleur mais dans une dimension propre à l'auteur espagnol, entre satire et humour noir. Le talent d'Eduardo Mendoza réside bien dans une capacité d'observation qui ne serait rien sans cette plume drolatique et cocasse, acerbe et arabesque, qui restitue la cruauté de notre monde avec l'air de ne pas y toucher.

Et le monde a changé pour notre héros. Après un passage de plusieurs années par l'asile et des rencontres dont il se serait bien passé, il est congédié de force et remis en liberté. Il va s'apercevoir très vite que Barcelone est une ville corrompue où la distinction entre mafia et pouvoir politique est parfois difficile à faire. Et malgré la chance qui lui est donnée par son beau-frère de se réinsérer, malgré la rapidité avec laquelle il apprend (sur le tas) son nouveau métier de coiffeur pour dames, les ennuis vont le rattraper en la personne d'une créature de rêves qui semble trop bien jouer de ses charmes pour être honnête.

Dans ce roman comique, vaudeville burlesque, thriller poignant traversé néanmoins de quelques longueurs, Mendoza accumule malentendus, embûches et mauvaises rencontres sur la route d'un personnage qui semble réunir autour de lui une bien curieuse bande : un chauffeur noir homme de main et confident, un maire corrompu à l'esprit aussi volatile que sa conscience, des associés véreux, des revenants… où cela vous mène-t-il ? Entre les quatre murs de cet asile d'aliénés que l'on nomme le monde. --Hector Chavez --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Enfermé depuis de nombreuses années dans un asile dont on l'avait sorti à deux reprises pour mener de sombres enquêtes policières (Le mystère de la crypte ensorcelée et Le labyrinthe aux olives), le héros de L'artiste des dames est aujourd'hui renvoyé sans ménagement par le directeur. Contraint de regagner Barcelone, il découvre alors une ville transformée, gagnée par la fièvre de la consommation, dont les quartiers populaires ont été rasés. Pour gagner sa vie, il devient coiffeur dans le salon de son beau-frère mais bien vite son passé le rattrape. Mêlé malgré lui à un règlement de comptes dans le milieu trouble des affaires catalanes, il est le suspect numéro un lorsque le PDG de l'entreprise "Le Filou Espagnol" est retrouvé assassiné. Pour s'en sortir, il n'a donc d'autre choix que de mener sa propre enquête.
Conciliant des caractéristiques aussi contradictoires que la naïveté et la perspicacité, l'audace et l'aspiration à la tranquillité, le héros anonyme (jamais son identité ne nous est donnée) de L'artiste des dames est un peu le double de Monsieur Hulot. Son inadéquation à la société l'amène à l'observer avec une pertinence accrue et à pointer avec drôlerie ses nombreux dysfonctionnements. Dans ce monde crapuleux, il doit sans cesse déjouer les pièges qui lui sont tendus et malgré son infinie maladresse, il reste le seul à même de résoudre cette affaire de meurtre.
En respectant les règles du thriller, Eduardo Mendoza livre un petit bijou de loufoquerie et d'humour noir. Infiltré dans le monde des affaires, son héros côtoie les grands bourgeois véreux à l'immoralité affichée. C'est vrai : le temps vole. À peine avons-nous rangé les skis que nous devons déjà préparer le yacht. Encore une chance que pendant que nous nous grattons les couilles, la Bourse continue de monter... un discours qui sort ni plus ni moins de la bouche du maire, parangon du cynisme ambiant. Mais Mendoza décrit également la vie des grandes métropoles, les métamorphoses urbanistiques et les cloisonnements des quartiers. Si le maire de Barcelone est l'un des principaux personnages du roman, la ville, elle aussi, y tient une place de choix. --Isabelle Yaouanc -- Urbuz.com --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Poche: 368 pages
  • Editeur : Seuil (18 mai 2004)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020581132
  • ISBN-13: 978-2020581134
  • Dimensions du produit: 18 x 2,3 x 10,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 57.008 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Eduardo Mendoza, auteur du Mystère de la crypte ensorcelée, de La Vérité sur l'affaire Savolta, de L'Île enchantée, de La Ville des prodiges élu « Meilleur livre de l'année » en 1989 par le magazine Lire, et d'Une comédie légère, prix du Meilleur livre étranger 1998, est né à Barcelone en 1943. Il est l'un des auteurs espagnols les plus lus et les plus traduits de ces dernières années. Il a reçu en France le prix du meilleur livre étranger, en 1998, pour Une Comédie Légère.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par une étudiante en espagnol sur 2 juin 2002
Format: Broché
Ce livre est génial... D'abord il faut dire que l'écriture est pleine d'humour et de sarcasme, on rit à chaque page, c'est sarcastique mais tellement vrai! On en append beaucoup sur la société espagnole et c'est super. C'est un vrai livre policier avec une bonne intrigue qui ne se dénoue qu'au dernier chapitre! Juste un petit bémol : il y a énormément de personnages dans l'histoire, et quelque fois c'est un peu difficile de s'y retrouver! Mais la manière dont c'est écrit pardonne bien cette intrigue compliquée! JE RECOMMENDE !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fleischer sur 15 août 2006
Format: Broché
En lisant ce livre qui est le meilleur de Mendoza, on ne peut qu'exploser de rire tout en parcourant en long et en large tous les quartiers de Barcelone en compagnie de ce héros antiheros à peine sorti de son asile.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par jay TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 13 octobre 2010
Format: Poche
Fraîchement sorti d'un hôpital psychiatrique, le narrateur et (anti-)héros se voit offrir la gérance du salon de coiffure de son beau-frère. La séduisante Yvette lui y rend visite non pour une coupe mais pour le charger du vol d'un dossier bleu dans le bureau d'un entrepreneur, Pardalot. Mais Pardalot est assassiné dans son bureau, le soir même où le narrateur commet son forfait. Comme il anticipe qu'il va se retrouver le suspect n°1, ce dernier décide d'enquêter sur le crime.

Entre farce policière et satire sociale, « l'artiste des dames » combine une intrigue, des rebondissements rocambolesques, un héros déjanté, des personnages loufoques, des dialogues truculents et irrévérencieux et certes quelques longueurs. Par son systématisme, le style lasse parfois un peu mais il est le plus souvent source de rire. Des petits magouilleurs et autres canailles aux politiciens corrompus et entrepreneurs véreux, aucun ne résiste à la plume à la fois bouffonne et acerbe d'Eduardo Mendoza.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Oliv sur 1 janvier 2013
Format: Broché
Une perle d'humour noir au service d'une enquête policière improbable. L'intrigue est rondement menée. Notre héros en perpétuel déséquilibre finit par nous surprendre par sa perspicacité. Mendoza est un funambule. Il réussit un roman atypique qui nous laisse le sourire aux lèvres de la premiere à la dernière page.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par jasmin d'été VOIX VINE sur 27 novembre 2014
Format: Poche
J'ai lu presque tous livres d'Eduardo Mendonza et je suis une admiratrice de son humour déjanté , loufoque et de son lyrisme mais cet ouvrage ci est d'un ennui mortel et pas drôle....
D'abord le presonnage est celui des précedents le détective enfermé dans un asile d'aliénes . Alors ça part bien et puis on revoit sa soeur Candida au coeur d'or , c'est un laideron qui se prostitue par gentillesse pour les indigents .Elle s'est marriée et le nouveau mari offre á notre ami ,le detective fou, un emploi de coiffeur dans un salon de beauté ... Toujours vide. Malgré les efforts du début , l'histoire va pietiner .
Notre ami detective cette fois ci s'essoufle avec l'histoire de Pardalot un homme d'affaires assassiné.
On tourne toujours autour de la fausse Ivet , fausse fille du défunt et du chauffeur sénegalais son complice. Dommage pour la 1ere fois je ne me suis pas tordue de rire en lisant Eduardo Mendoza j'ai baillé...

Eduardo Mendoza est l'auteur de "la ville des prodiges " qui retrace son amour pour sa Barcelone adorée. Il a écrit des romans très drôles et burlesques comme "sans nouvelles de Gurb "" un extra terrestre mutant qui décide de ne plus patrouiller dans l'espace et de s'installer a Barcelone ainsi que le "labyrinthe des olives " et "le mystère de la Crypte ensorcelée " qui raconte l' histoire d'un fou promu détective malgré lui , personnage picaresque drôle attachant et émouvant!.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?