undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
55
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarquable ouvrage d'aventure(s). Sylvain Tesson a été captivé par le récit épique de Slavomir Rawicz, officier polonais, qui décrit son évasion d'un goulag sibérien avec 5 autres zeks pendant la seconde guerre mondiale ("A marche forcée"). Des inexactitudes dans le récit ajoutées à la polémique qu'il suscita en dénonçant l'existence de goulags lors de la publication de "A marche forcée", dans les années 1950 (rappelez-vous le mépris et la haine que suscita Soljénitsyne lors de la publication de "l'Archipel du Goulag" en 1974) ont contribué à jeter un discrédit sur ce remarquable ouvrage dont je recommande la lecture.

Avec panache Sylvain Tesson relève le défi. Il retrace donc le parcours de cet évadé et démontre non seulement qu'il fut possible (la traversée du désert de Gobi était jugée impossible) mais découvre en outre qu'il s'agit d'une route antique d'évasions des régimes totalitaires, du Nord vers le Sud, puis, actuellement, du Sud (Tibet) vers le Nord !

A l'aventure Sylvain Tesson régale le lecteur des rencontres qu'il a vécues, dans l'intensité de l'effort et de la découverte. "L'axe du loup" est une superbe invitation au voyage en compagnie d'un talentueux auteur.
0Commentaire| 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2005
Superbe récit d'aventure que j'ai lu recemment ,un hymne au nomadisme ,Sylvain Tesson est un baroudeur contemporain qui nous fait vivre sa vie de voyageur et sa vie interieure .J'avais beaucoup aimé " la chevauchée des Steppes " qu'il a réalisé avec Priscilla Telmon .Ici ,à pied ,à vélo et à cheval parfois ,il traverse presque tout un continent du nord au sud ,bivouaquant dans la nature ,croisant parmi d'autres ,des vagabonds ou "robinsons" des forets du nord ,des cavaliers nomades des steppes ,des moines bouddhistes errants , avec un courage et une ouverture d'esprit assez rare de nos jours :)
0Commentaire| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir fait , avec son ami Alexandre Poussin , le tour de la terre à vélo ("On a roulé sur la terre") puis une traversée longitudinale de toute la chaine de l'Himalaya à pied ( "la marche dans le ciel") , Sylvain Tesson entreprend seul la traversée de la Russie en partant de Yakoutsk en Sibérie , puis la Mongolie , la Chine , le Tibet et l'Inde pour suivre la voie Nord Sud , l'axe du loup , qu'enpruntaient tous ceux qui essayaient d'échapper à l'enfer du Goulag soviétique et aux persécutions communistes et que suivent actuellement les tibétains colonisés par les Chinois .
Il marche à raison d'une quarantaine de kilomètres par jour , en évitant les ours autour du lac Baïkal , puis traverse à cheval l'immense steppe mongole et utilise le vélo dans le désert de Gobi .
Voilà l'un des derniers aventuriers du monde moderne , un des derniers voyageurs "by fair means" qui mérite depuis longtemps toute notre admiration , nous qui ne quittons pas les sentiers balisés et n'osons jamais aller vraiment jusqu'au bout de nos rêves et de nos capacités physiques .
Huit mois de souffrances pour un périple extraordinaire , un exploit sportif mille fois supérieur aux ridicules exploits "olympiques"ou cyclistes truqués à l'EPO et autres substances . Tesson est un vrai conquérant de l'impossible . Il nous entraine derrière lui dans un livre magnifique qui se dévore à toute vitesse . On en redemande même !
Bravo , M. Tesson !
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2007
Sylvain Tesson a le talent du marcheur et de l'écriture. On l'accompagne dans son récit souvent arrosé d'humour et de situations pittoresques en suivant ses pas sourire aux lèvres. Ses voyages sont passionnants et inspirent aux lecteurs la simplicité, l'humilité et le goût de l'aventure. En en plus c'est un poète ! J'adore.
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2004
Voyage du Nord au Sud de l'ex-empire soviétique, sur les traces de tous les évadés du goulag et de la répression russe, depuis les tzars.
Voyage dont le but ultime est l'atteinte de l'Inde, a pied, a cheval, en vélo,des portraits incroyables des personnes rencontrées dans cette immensité de forêts, de lac (Baikal) et de déserts d'Asie Centrale.
Un voyage inoubliable dans le temps et l'espace réel et non virtuel, Tesson a refait ce voyage avec le souci de l'exactitude et dans les conditions réelle de l'époque;
Un hymne magnifique a l'homme, a la Russie éternelle, a l'esprit qui contraste singulièrement avec la futilité de notre siècle "moderne" son hyper consommation et son matérialisme sans futur.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sylvain Tesson (1972- ) est un écrivain voyageur français.
Géographe de formation, il effectue en 1991 sa première expédition en Islande, suivie en 1993 d'un tour du monde en bicyclette avec Alexandre Poussin. Il traverse également les steppes d'Asie centrale à cheval avec l'exploratrice Priscilla Telmon.
En 2004, il reprend l'itinéraire des évadés du goulag en suivant le récit de Slavomir Rawicz : The Long Walk (1955). Ce périple l'emmène de la Sibérie jusqu'en Inde à pied.

"Il n'y a que le loup, créature en marge du monde, pour ne pas marcher dans la direction ordinaire. Les évadés, qui sont un genre de bête traquée, ont eux aussi emprunté cet axe conduisant aux septentrion de l'Eurasie jusqu'aux versants de l'Himalaya, l'axe du loup... "
De Iakoutsk (Sibérie centrale- Russie) à Calcutta en Inde, le récit d'une longue marche sur les pas des évadés du Goulag, comme un prétexte.
Comme toujours avec Sylvain Tesson, l'aventure est bien plus vaste. Introspection, réflexions sur nos sociétés modernes et le devenir de l'Homme. Admiration et adoration devant une Nature qui sait être cruelle et sublime à la fois.
Quelques rencontres furtives émaillent le récit de cet indécrottable ermite.

La littérature n'est-elle pas -avant tout - aventure, dépaysement, réflexions solitaires ?
Tesson en est passé maître et c'est du bonheur sur papier que de le suivre.
Un moment de lecture éternel !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2014
Sur les traces des évadés du goulag qui traversaient du nord au sud le continent asiatique depuis la Sibérie jusqu'en Inde, Sylvain Tesson entreprend un bien ambitieux voyage, seul la plupart du temps, sur plus de 6000 km, principalement à pied, comme ses prédécesseurs. Cet écorché de la vie nous raconte son voyage, sous forme de récit et de fragments qui révèlent de grandes qualités littéraires, malgré des procédés parfois un peu répétitifs. Un beau moment de poésie et de littérature, en même temps qu'un récit de voyage haletant. Le meilleur que j'ai lu depuis des années.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2014
Bon bouquin pour celui qui aime les héros solitaires et déterminés. Tesson nous emmène dans une traversée des steppes ou l'isolement et le silence nous font du bien. Plus qu'une épreuve physique, son périple est un voyage initiatique, une aventure humaine qui nous transporte vraiment.
Le style est bon, l'écriture évidente et le récit quelque fois drôle nous laisse une impression de fraîcheur.
Bravo.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2013
Superbe aventure, superbe récit. Je reprocherais simplement à l'auteur d'avoir parfois un ton un peu trop solennel, voire une sorte de préciosité maladroite teintée de moralisme, qui peut être un peu agaçant. Cela aboutit parfois à des jugements bruts de décoffrage qui semble refleter une attitude "je me sens tellement au dessus de vous, les petits voyageurs de pacotilles, et vous, les petits esclaves du metro-boulot-dodo". Donc, au final, grand respect pour l'aventure, pour le sentiment de liberté recherchée, mais avec un bémol sur la forme et l'attitude. En lisant ce récit (passionnant !), on n'a pas le sentiment de voyager avec un ami, mais avec un type un peu aigri et méprisant. Dommage car ce type est le genre dont on aimerait pour ami.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2012
C'est bien la première fois que je m'attaque à ce genre littéraire; j'en avait un peu peur, étant habitué au roman.
Et alors, au fil des premières pages, je découvre un style captivant. ce gars-là ma pris par la main et m'a fait traverser toutes ces régions extrêmes. je me suis senti moi aussi aventurier, j'avais froid, j'avais faim, et cette solitude était à la fois pesante et bienfaitrice. J'ai ressenti la souffrance, mais à la fin la fierté de dévaler les dernières pentes himalayennes.
Un petit bémol tout de même, j'aurai aimé que l'auteur nous décrive mieux ses rencontres, on ne sait pas comment il appréhende l'autochtone, comment il se procure sa nourriture (je ne pense pas pas qu'il ai emmené dans ses bagages son american express!),comment il se lave, etc...
Par ailleurs, comme je l'ai dit l'écriture est belle et fluide, toutefois certaines descriptions métaphoriques manquent un peu de simplicité, mais rien de bien gênant au regard de tout ce parcours poétique.
Sylvain Tesson vagabonde dans sa solitude mais c'est un généreux car il nous la fait partager de belle façon.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)