undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
14
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 juillet 2016
Après avoir lu les différents tomes initiés par "La gloire de mon père", je me suis attaquée à ce nouveau livre, que j'ai moins apprécié, étant donné le niveau du premier... Toutefois, Marcel Pagnol nous "régale" à nouveau: écriture fluide, nous voici aussitôt plongés au cœur de la Provence... Il y a également beaucoup d'humour dans ce livre... Je me souviendrais d'ailleurs très précisément de l'anecdote autour du Pastis! Un classique à connaître!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2012
Très bon livre, du grand Pagnol, une histoire passionnante bien que finalement des plus simples quand amour rime avec cupidité. Présentation de livre simple et clair sans fioriture. Envoi soigné et rapide par Amazon.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
LE FILS DE FLORETTE CAMOIN LA JOLIE ETAIT NE...BOSSU...DES AMOURS COUPABLES DE SA MERE AVEC UN BEAU ET RICHE GARS DU PAYS...PARTI A LA GUERRE SANS SAVOIR....LONGTEMPS APRES LE BOSSU REVIENT HERITANT D UNE TERRE DESSECHEE MAIS BELLE QUI N AURAIT D INTERET QU AVEC DE L EAU...MAIS POINT DE SOURCE DIT ON AU PAYS....LE PREMIER TOME DE * L EAU DES COLLINES* SERA SUIVI PAR * MANON DES SOURCES*...ICI LA LUTTE POUR L EAU ENTRE JEAN DE FLORETTE ET SON PERE INCONNU PAPE SOUBEYRAN EST TERRIBLE...ET FINIRA MAL POUR LE PLUS FRAGILE DES DEUX....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les Bastides Blanches, village provençal imaginaire, constituent le fief d’une tragédie ourdie par l’écrivain et cinéaste Marcel Pagnol. D’abord mise en scène en 1952, l’histoire est ensuite développée en roman en 1962. Le premier volume du diptyque, Jean de Florette, est centré sur la mise à mort programmée du fada des villes. Ugolin, épaulé par César Soubeyran, son oncle, dit « le Papet » veut s’accaparer pour une bouchée de pain la terre de Pique-Bouffigue qu’une belle source, les Romarins, négligée par le braconnier, arrose. Ugolin souhaite développer la culture des œillets qui réclame une terre riche et beaucoup d’eau. A la mort de Pique-Bouffigue, les deux compères décident de boucher la source afin de déprécier le domaine et de décourager d’éventuels héritiers. A la surprise des Soubeyran, Jean Cadoret, unique fils de Florette récemment décédée, prend possession du mas. L’homme des villes, bossu de surcroît, à l’aide de son instruction, de son intelligence, de sa détermination, des guides et manuels et d’un amour sans fard pour la nature va entreprendre l’élevage des lapins et des cougourdes. Il entraîne dans son aventure champêtre sa femme et sa jeune fille, Manon.
Tout a déjà été dit à propos de ce livre bouleversant : les dialogues fins, précis, vivants, imagés, percutants ; les descriptions lapidaires mais incroyablement visuelles ; la finesse et la fluidité du style ; l’humour constant ; les caractères cernés et creusés ; les personnages crédibles, émouvants ; l’histoire qu’une tragédie aux rouages inexorables rend poignante, intemporelle. A la relecture délicieuse de ce classique, j’y ai aussi vu une opposition délectable entre le savoir livresque du citadin et la connaissance empirique du paysan. La mort de Jean de Florette crève le cœur. Il s’échine et se tue littéralement à la tâche. Il pourrait réussir in extremis mais le sort finit par se liguer contre ce démiurge qui aurait tant voulu bâtir sa vie avec l’eau des collines. Quand le cri de Manon retentit dans les collines, « un cri désespéré, strident et monotone » alors qu’elle vient de découvrir la duperie des Soubeyran, le lecteur est transpercé d’effroi mais le Papet et Ugolin, à la vue de la source délogée de son bouchon de ciment échangent des « clins d’yeux et des radieux sourires ».
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2010
Jean de Florette - Manon des sources fait partie des romans que je peux relire plusieurs fois sans jamais m'en lasser. Cette histoire est extraordinaire, il y a tout: de l'humour, du drame, des personnages attachants auxquels on peut s'identifier, du suspens!!! Cette histoire est d'une richesse inépuisable! A lire absolument!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2013
Le premier tome d'une œuvre brillante.
Extrêmement touchant ce diptyque provençal à suspens nous prend et ne nous lâche plus. On a le sentiment de connaître les personnages, de vivre avec eux, on voudrait tant intervenir dans le récit et parler...
Un thriller rural aussi beau que vibrant. A lire encore et encore...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2012
se livre est un livre super que tout les amateur de Marcel Pagnol apressiront et se feront un plaisir de le lire
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre fait suite au film qui l'a inspiré: "Manon des sources", tourné en 1952. Il semble tiré d'une histoire vraie, ce qui le rend tout à la fois émouvant et réaliste. En effet, Marcel Pagnol se serait inspiré pour le synopsis, comme pour l'écriture du roman, du récit qu'un paysan des collines lui aurait relaté.
(...)
L'ouvrage n'est pas dénué de suspense, puisque tout au long du livre, on se demande quel camp remportera la victoire: qui obtiendra finalement la ferme des Romarins?
La suite "Manon des sources" apportera d'autres informations, en ramenant la justice dans le village. Ce second volet est encore mieux réussi: plus rythmé, plus attachant, plus sensuel. La belle Manon mène la danse avec beaucoup de malice et parfois même de froideur. Elle ramène un peu d'honnêteté dans le coeur de ces paysans endurcis et tacitement criminels.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2016
Une histoire attachante ,des personnages haut en couleur ,intense .Des phrases qui chantent ,une description et un amour de la nature ....une invitation à goûter de la beauté de l'endroit .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2012
Edition correcte même si la couverture fait un peu France Loisir. Les classiques à avoir pour émerveiller enfants (et plus grands) qui ne connaissent pas encore cette histoire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,00 €