• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Empire ultime (Fils des... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par NEUVIEMART
État: D'occasion: Bon
Commentaire: ENVOI RAPIDE ET SOIGNE, + de 27 000 clients satisfaits. 98% positif au cours des derniers 12 mois.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

L'Empire ultime (Fils des Brumes, tome 1) Poche – 12 octobre 2011

4.5 étoiles sur 5 44 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,10
EUR 9,55 EUR 6,01

Livre de poche, nouveautés poche Livre de poche, nouveautés poche


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'Empire ultime (Fils des Brumes, tome 1)
  • +
  • Le Puits de l'ascension (Fils des Brumes, tome 2)
  • +
  • Le héros des siècles (Fils des Brumes, tome 3)
Prix total: EUR 31,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Les brumes règnent sur la nuit, le Seigneur Maître sur le monde.

Vin ne connaît de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de mille ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux. Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un projet fou : renverser l’Empire.

Talentueux, passionné, Brandon Sanderson est depuis cinq ans l’un des auteurs les plus vendus à travers le monde.

Prix Elbakin.net 2010 (meilleur roman étranger). Médaille d’or du Romantic Times.

Biographie de l'auteur

Né en 1975 dans le Nebraska, Brandon Sanderson a commencé à publier en 2005 et s’est imposé auprès du public comme l’un des meilleurs auteurs de fantasy de ces dernières années, grâce à son cycle des Fils-des-Brumes et à celui des Archives de Roshar. Auteur de best-sellers traduits en plus de quinze langues, il a été choisi pour conclure la mythique série La Roue du temps après le décès prématuré de son auteur, Robert Jordan.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
(Ceci est un commentaire sur la trilogie de Fils des Brumes que j'ai lue en anglais, donc je ne peux pas donner d'avis sur la traduction)

Une fois plongée dedans, je n'ai pas pu en ressortir. J'ai lu nuit et jour pour pour connaître le destin de Vin, Elend, Kelsier, Sazed, Marsh, Breeze, Ham... Et maintenant que j'ai terminé, trop vite, j'éprouve une vraie nostalgie.
Il va m'être difficile d'en aborder tous les aspects ici, mais je vais essayer... ^^

Le contexte est celui de la fin d'un monde, qui agonise d'abord doucement, et dont la chute se précipite. Il n'y a pas de couleurs, la cendre tombe perpétuellement et force les hommes à la déblayer sans cesse. Visuellement parlant, c'est donc très gothique, avec un imaginaire en noir et blanc, et pour seule teinte le rouge sang d'un soleil qui perce à grand peine cette chape de plomb.
Ce monde apocalyptique est construit et conduit de main de fer par un tyran millénaire, le Lord Ruler, qui est un Dieu vivant et néanmoins humain. La vie quotidienne n'est que souffrance pour les "Skaa", des humains esclaves, tandis que la noblesse se contente de se plier aux desiderata du Lord Ruler, priant que celui-ci lui permette de continuer sa vie de cotillons. L'intrigue commence avec Kelsier, voleur de profession qui est également "Mistborn" - un homme aux pouvoirs surhumains - et qui a "l'ambition" de délivrer les Skaa de l'emprise du Lord Ruler et de sa noblesse... et éventuellement tuer le Lord Ruler lui-même. De là débute une aventure époustouflante, qui va nous emmener à une conclusion décoiffante et inattendue.

L'intrigue est fort bien trouvée et racontée.
Lire la suite ›
2 commentaires 19 sur 19 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lady Lama TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 7 novembre 2011
Format: Poche
Pour mon 100ème commentaire, je souhaitais commenter un livre coup de coeur, ce sera donc les trois tomes de la série « Mistborn » par Brandon Sanderson. J'ai été captivée par le premier tome « The Last Empire », j'ai passé un excellent moment avec « The Well of Ascension » et j'ai été enthousiasmée par le troisième volume, exceptionnel, « Hero of Ages ».

D'abord, l'histoire est formidable.

Contexte : L'histoire se situe dans un monde quasi apocalyptique, avec un soleil rouge et un ciel obscurci par des déluges quasi continuels de cendres. En conséquence, depuis plus de 1000 ans, les habitants se sont habitués à la végétation brune clairsemée et ne savent pas ce qu'est une fleur. Le mode de vie est de type moyen-âgeux, peuplé d'humains essentiellement.

Situation politique : Le monde entier est réuni dans un vaste empire dominé par un tyran considéré comme un dieu vivant. Il faut dire qu'il règne depuis 1000 ans et apparaît toujours avec une éternelle jeunesse. Il a organisé la société en trois classes : les nobles, dotés seuls d'un pouvoir d'allomancie, les skaas, esclaves des nobles, et les prêtres, tout puissants, au service de la religion en place, vouant un culte au tyran en place, le « Lord Ruler ». Ce seigneur a bâtit son pouvoir sur ses capacités d'allomancie surnaturelles, sur la soumission des nobles et sur sa domination sur les créatures surnaturelles de ce monde, les kandras, sortes d'espions polymorphes et quasi increvables, et les kolosses, des sortes de géants aussi terrifiants qu'incontrôlables.
Lire la suite ›
8 commentaires 25 sur 26 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'avoue que j'ai longtemps hésité sur le nombre d'étoiles à mettre à cet ouvrage, le coeur et la raison n'étaient point sur la même longueur d'onde... J'ai lu le roman (un pavé) en 3 jours; une fois les 100 premières pages abattues, je ne me lassait pas.

Ce roman touche à plusieurs univers : la fantasy, les "films de voleurs", les films "asiatiques, ect... Bref, c'est un savant mélange d'ingrédients qui nous offre une saveur particulière.

Kell décide de monter un gros coup avec sa bande de voleurs, un coup à peine inimaginable, son commanditaire le chef de la rébellion skaa (le peuple opprimé de l'Empire Ultime). Son premier objectif est de semer la zizanie dans la structure politico-économique de la capitale, et puis enfin de voler un trésor éminemment précieux et de faire tomber le Seigneur Maître de son piédestal.... A cette fin, il fait la rencontre de Vin, une jeune femme très particulière, dotée de pouvoirs similaires aux siens, les Fils-des-Brumes....

Malgré une approche très classique dans le monde de la fantasy ( lutter contre le tyran), l'univers de l'Empire diffère de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent de part ses contrées et son climat (les pluies de cendre très mystérieuses, l'insondable, ect....) qui donne une touche légèrement lugubre et particulière au roman, et ensuite par ses magies des métaux et leur mise en oeuvre (mais je n'en dirai pas plus sur le sujet).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 24 sur 26 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?