• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 10 à 13 jours.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Ennemi américain... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Ennemi américain : Généalogie de l'antiaméricanisme français Broché – 5 septembre 2002


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 26,40
EUR 26,00 EUR 5,76

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Le volumineux essai que consacre Philippe Roger au sentiment d'anti-américanisme en France nous renseigne sur notre propre nature de Français et sur notre histoire. Ce travail n'a pas voulu être un simple répertoire des idées reçues sur les Américains. En historien mais surtout en sémiologue disciple de Roland Barthes, Philippe Roger fouille les origines du sentiment anti-américain et explore les raisons de ce singulier comportement. Nous y apprenons que le sentiment anti-américain ne date pas, comme on pourrait le croire, de l'intervention au Vietnam et de la guerre froide. Il faut remonter bien avant, au sortir de la Révolution française pour s'apercevoir que l'Amérique est prise pour cible par certains penseurs français, Joseph de Maistre, par exemple, parce qu'elle incarne un monde sans fondement, sans histoire, qui croit béatement en l'optimisme humaniste des Lumières. Tout au long du XIXe siècle, les critiques à l'égard des États-Unis se multiplient tout en changeant d'optique. Pour Stendhal c'est un pays "sans musique", pour Baudelaire c'est un pays "bête". Même Tocqueville, si enthousiaste pour cette nouvelle nation, se méfie car il constate "qu'on n'y a pas de liberté d'esprit". Par la suite, à gauche comme à droite, les critiques vont continuer de se développer. La droite réactionnaire et la gauche marxiste auront au moins ce même ennemi en commun. Maurras comme Sartre, Céline comme Breton vont dénoncer le gigantisme américain, le veau d'or du dieu dollar, l'absence de discours critique et une déshumanisation liée au progrès technique.
Le travail de Philippe Roger est très éclairant sur les sources profondes de l'antiaméricanisme. Cette Amérique vue par les Français met en lumière l'étrange sentiment d'attirance-répulsion pour ce pays, comme si les Français étaient jaloux et déçus de ce petit frère devenu trop grand.
Sur le même sujet, voir également : L'Obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences, de Jean-François Revel ; Pourquoi le monde déteste-t-il l'Amérique ?, de Ziauddin Sardar et Merryl Wyn Davies. --Denis Gombert

Quatrième de couverture

L'antiaméricanisme est une donnée centrale de la vie culturelle et politique en France, où il est plus vif qu'en tout autre pays d'Europe. Il y a là un paradoxe (puisque la France n'a jamais été en guerre avec les États-Unis) et une énigme (car la virulence des réactions antiaméricaines en France paraît sans rapport avec les frictions ou désaccords « réels »). Le but de ce livre est d'éclairer cette « exception française ». L'antiaméricanisme n'est pas la critique des États-Unis. Ce n'est ni une idéologie, ni une doctrine (il est d'ailleurs autant « de droite » que « de gauche »). L'antiaméricanisme français se présente comme une stratification de discours négatifs qui forment en France tradition, au sens où ils passent, enrichis, d'une génération à l'autre et où ils forment un lien entre des Français idéologiquement divisés. Pour comprendre l'antiaméricanisme français, il faut donc en faire la généalogie. Du dénigrement de l'Amérique par certains philosophes des Lumières à la détestation esthétique de Baudelaire, et de la déception devant « l'ingratitude » des États-Unis pendant la Révolution française, jusqu'aux tensions entre Clémenceau et Wilson, les grands schèmes du discours antiaméricain se mettent en place très vite. Ils ne varieront guère sinon pour le pire.

Philippe Roger est chercheur au CNRS et enseigne à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, portant notamment sur le XVIIIe siècle et d'un essai sur Barthes (Roland Barthes, roman, Grasset, 1986/Livre de Poche, 1990). Directeur de la revue Critique.



Détails sur le produit

  • Broché: 601 pages
  • Editeur : Seuil; Édition : Seuil (5 septembre 2002)
  • Collection : La couleur des idées
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020406438
  • ISBN-13: 978-2020406437
  • Dimensions du produit: 20,5 x 3,7 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 128.382 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

24 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 18 septembre 2002
Format: Broché
Écrit avec verve et lucidité, ce gros livre savant est passionnant à lire. La grande comédie des sottises à répétition, de nos plus grands hommes (Buffon, Stendhal, Baudelaire, Claudel...) jusqu'à des faux-savants et des commentateurs politiques et culturels. Tout est là, et Philippe Roger mène l'enquête avec tact et intelligence.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
23 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 18 septembre 2002
Format: Broché
Libérés à deux reprises par l'armée américaine, très friands des productions hollywodiennes et de Coca-Cola, les Français ne portent pourtant pas les Etats-Unis dans leur coeur. Pourquoi l'antiaméricanisme est-il si bien partagé, à droite comme à gauche, par nos concitoyens ? L'essai de Philippe Roger répond avec brio à cette question particulièrement d'actualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Tietie007 sur 22 octobre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Un gros pavé sur la généalogie de l'antiaméricanisme, qui analyse, surtout au travers de la littérature, des articles de journaux, les origines de ce mouvement depuis les débuts du 19eme siècle. Très intéressant mais parfois un peu trop touffu, avec une prose qui aurait mérité plus de clarté.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par FedEx sur 17 août 2011
Format: Poche
Je n'ai pas pu lire le livre jusqu'au bout, ce qui ne m'arrive que très rarement. Ce livre ne paraît pas avoir été écrit par le grand public qui s'intéresse à juste titre aux origines du fort sentiment antiaméricain présent en France. Trop d'érudition, des références culturelles parfois inconnues du profane, un texte lourd, plein de terminologies sociologiques savantes, c'est vraiment dommage, car en faisant un gros effort de lecture, il y a des éléments intéressants dans cet essai! J'ai appris bcp de choses, notamment sur l'antiaméricanisme présent dès la découverte du territoire nord américain: la terre en elle-même paraissait maudite! Une nouvelle édition moins lourde serait la bienvenue et rencontrerait sans doute du succès!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par "lperle" sur 26 avril 2003
Format: Broché
Voici un ouvrage qui permet de comprendre comment l'obsession anti-américaine a pu croître et embellir en France. Pour expliquer et éclairer le "consensus populaire" hexagonal anti guerre en Irak ce ivre est un phare cru. De la culture marxiste à l'esprit gaullien la mise en lumière de notre formation intellectuelle est remarquable. On peut être en accord ou non sur certaines analyses - qui peuvent paraître exagérées ou au contraire en deça de la réalité - ce livre demeure une référence pour comprendre notre pays et le comportement politique de nos dirigeants en particulier la constatation : " extrême gauche- extrême droite : même combat ".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?