Amazon rachète votre
article EUR 0,65 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Envie Poche – 2 mai 1991


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 39,95
Broché
"Veuillez réessayer"

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté



Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,65
Vendez L'Envie contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 159 pages
  • Editeur : Seuil (2 mai 1991)
  • Collection : Points Roman
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020131196
  • ISBN-13: 978-2020131193
  • Dimensions du produit: 18 x 10,8 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 722.471 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Joannic Arnoi sur 10 mai 2003
Format: Poche
Ce livre est un pur ravissement : il raconte les déboires burlesques de Nicolas Kavalérov, oisif calamiteux qui chante l'odyssée des constructeurs du socialisme, dans une langue aussi chamarrée qu'un tapis persan. De page en page, de rebondissement en rebondissement, on rit, on s'étonne des métaphores vertigineuses d'Olécha.
A sa parution en 1927, ce livre a eu un énorme succès, mais il n'a pas été très bien vu des censeurs soviétiques. Une chose est sûre : il n'a pas pris une ride.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laumonier sur 11 mars 2012
Format: Broché Achat vérifié
Que dire de « L'envie » de Iouri Olécha, publié en 1927 et que l'on nous présente comme un des chefs d'œuvres de la littérature russe de l'entre deux guerres ? Que sa lecture est réjouissante, étonnante, fascinante, impertinente. C'est écrit avec intelligence, burlesque et fantaisie, et pour un texte de cette période, on est surpris de la vivacité moderne de cette prose. Que serait devenu cet écrivain né en 1899 sans l'arrivée de Staline ? Car dès 1930, 1932, tout se gâte, l'écrivain vedette écrira sous censure en permanence (il fera même une vive autocritique de lui en 1934 au premier Congrès de l'Union des écrivains) et arrêtera la forme romanesque. « L'envie » a pourtant remporté un grand succès à l'époque. Issu d'une famille d'origine polonaise, Olecha passe son enfance à Odessa et gardera toujours un souvenir nostalgique de cette ville et de la « Russie méridionale » (Olécha se sent plus « européen » que russe). Il publie ses premiers poèmes à l'âge de 17 ans et meurt à Moscou en 1960 dans la pauvreté et la déchéance, quasi clochard.

Ensuite Olécha consacrera le reste de son travail d'écrivain à son journal qui paraîtra de façon posthume en 1965 sous le titre « Pas un jour sans une ligne ». Puis paraitra récemment dans sa forme complète sous le titre « Le livre des adieux ». Livre que je vous recommande et qui parle bien des conditions de vie et de travail d'un artiste soviétique pendant trente ans (des années 30 à la fin des années 50), de la reconstruction impossible.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS sur 22 avril 2007
Format: Poche
Voilà ce que je n'aime pas, un auteur tout puissant, qui use de sa plume comme d'une arme et qui semble régler ses comptes en créant des personnages antipathiques jusqu'à l'écoeurement. Un livre qui a peut être un sens si on le replace dans son contexte URSS 1927.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?