undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 décembre 2010
Je trouve magnifiques tous les livres de l'auteur, mon avis repose à la fois sur la qualité de l'écriture, le réalisme des personnages (souvent indiens ou en relation avec des indiens, comme par exemple "chien brun", particulièrement attachant), en bref je suis un inconditionnel de Jim Harrison.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2013
Jim Harrison peut susciter une légitime perplexité.
Ses thèmes tournent inlassablement en boucle, comme un vinyl usé jusqu'à la corde: le Michigan, ses lacs, ses forêts, ses animaux, ses hivers rigoureux, les rencontres qu'il provoque, les souvenirs qu'il appelle, les lectures qu'il inspire, les repas qu'il réclame. La surprise des premières lectures laisse place à un ennui troublant, que l'auteur parvient à chaque fois à dissiper avec ce rien de décalage très étudié qui creuse un nouveau sillon dans une terre déjà labourée.
Les 3 parties de l'ouvrage sont cependant très différentes, de style et d'intérêt :
- "Lété où il faillit mourir" -un court roman dont le personnage principal, un métis pauvre et fruste, se bat pour la garde d'une fille adoptive que l'administration veut lui soustraire- souffre d'une traduction maladroite ("Chien Brun constata avec gêne qu'il avait oublié de faire des projets pour Red, mais il attribua cet oubli à ses propres problèmes amoureux qui eux-mêmes venaient du manque d'amour dans le monde" p. 101, "Tic-Tac, tic-tac, filait le temps sans pitié", p. 105, etc),
- "Epouses républicaines" -le monologue intérieur de trois femmes, des amies désabusées, qui vivent le même événement depuis trois angles irréconciliables - sent un peu l'application littéraire sans âme,
- "Traces- une biographie de l'auteur écrite à la troisième personne, à trois âges différents, enfance, jeune homme, adulte- d'une formidable et passionnante honnêteté intellectuelle, qui donne tout à la fois du sens à l'univers unique de l'auteur et de la profondeur à cette mélancolie égrillarde et émerveillée qui parcourt l'ensemble des pages et donne un axe au vinyl.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,50 €
7,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)