L'Eternité n'est pas de trop et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

L'Eternité n'est pas de trop (Anglais) Broché – 4 janvier 2002


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,50
EUR 11,99 EUR 1,44

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'Eternité n'est pas de trop + Cinq méditations sur la mort - autrement dit sur la vie
Acheter les articles sélectionnés ensemble


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : Albin Michel; Édition : First Edition (4 janvier 2002)
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 222612702X
  • ISBN-13: 978-2226127020
  • Dimensions du produit: 22,4 x 14,6 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (21 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 104.121 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

François Cheng est né en 1929 dans la province de Shandong, non loin du yang Tsé et des brumez du Mont Lu. Il vit en France depuis 1949. Universitaire, poète, calligraphe, traducteur en chinois de Baudelaire, Rimbaud, René Char, des surréalistes etc., auteur d'essais remarquable sur la poésie et l'art de la Chine, il a reçu en 1998 le prix Fémina pour son premier roman Le dit de Tianyi publié par Albin Michel et le prix André Malraux du livre d'art pour Shitao : la saveur du monde (Phébus). Son oeuvre a été couronnée par le Grand prix de la Francophonie de l'Académie française. Il est le premier asiatique à être élu académicien.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par "npellerin" on 5 août 2002
Format: Broché
Une histoire d'amour évidemment idyllique, mais à travers laquelle François Cheng a su glisser mille petits enseignements inspirés de la culture chinoise... Et qui sont efficaces aujourd'hui comme ils l'étaient pour un sage chinois il y a plusieurs siécles!
Il s'agit d'un plein d'énergie, d'une hymne à la patience et à l'intégrité!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client on 18 février 2003
Format: Broché
c'est toute l'élégance de François Cheng - qui redore, au passage, l'image surannée et décatie de l'Académie - au service d'une histoire magnifique, toujours intelligente, jamais mièvre, de deux êtres qui savent s'aimer à la manière asiatique : forte, violente, entière, noble. C'est beau, c'est merveilleusement écrit et sobre en même temps ; un moment presque philosophique, délicieux et bouleversant, en somme.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Catheline on 24 novembre 2003
Format: Broché
François Cheng est aujourd'hui membre de l'Académie Française, élu au siège de Jacques Bourbon Busset. Quand je lis une oeuvre d'académicien, je ne peux m'empêcher d'avoir de grandes attentes de lectrice, et malgré mes efforts d'objectivité et mes déceptions précédentes quand il s'agit d'auteurs de « ce » calibre, un espoir de grandeur littéraire subsiste toujours. Un espoir qui, cette fois, n'est pas déçu. La plume de Cheng est magnifique de semblante simplicité, les mots coulent tranquillement, et l'histoire est langoureuse, douce-amère, et elle est belle. Une histoire d'amour, un amour profond entre deux êtres destinés à ne jamais unir leurs corps, contraints à s'aimer en silence, mais à s'aimer d'un amour d'autant plus ardent qu'il est à jamais entretenu par la flamme d'un désir inassouvi. Dao-Sheng, autrefois musicien et, aujourd'hui, la cinquantaine passée, sorte de divinateur et guérisseur ambulant, prend la route pour revenir à la ville qui a vu naître son amour pour Lan-ying. Celle qui jadis avait été la jeune fille d'un grand seigneur est aujourd'hui une femme de cinquante ans, victime d'un mariage malheureux, qui se flétrit au fil des jours. L'arrivée de Dao-Sheng dans la ville changera tout pour elle, et pour lui. Classique ? Oui, mais alors toutes les histoires d'amour sont classiques ; ce qui les différencie est la manière dont on les raconte, et François Cheng est un merveilleux conteur. On se laisse bercer et séduire par ses mots, par ses descriptions si exotiques d'une société qu'on ne peut que frôler du regard, mais il y a plus important encore : l'auteur réussit à communiquer la profondeur et l'essence de l'amour qui lie les deux amants. C'est un impressionnant récit, bien mené et émouvant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par "lesgenscdukk" on 3 avril 2003
Format: Broché
Un homme décide de retrouver la femme qu'il a jamais aimé. Ce livre se déroule en Chine à la fin de la dynastie Ming, période de trouble et d'incertitude. Le chinois va retrouver la femme de sa vie, qui est mariée, mais qui ne l'a jamais oubliée. Une magnifique histoire d'amour va alors commencer, une histoire qui passe par des regards, des sourires et une certitude : même séparés physiquement, les deux êtres sont ensemble à tout jamais. Magnifique
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Client d'Amazon on 20 juin 2002
Format: Broché
Une histoire d'amour magnifique, désesperée, absolue et renversante. Un seul regard suffit à lier ces deux êtres pour la vie entière. Un roman très marquant, écrit dans un style limpide par un François Cheng au meilleur de son art.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS on 1 avril 2009
Format: Broché
Depuis qu'l a croisé le regard de Lan-ying trente ans plus tôt, Dao Sheng, devenu guérisseur et devin, n'a jamais pu oublier cet instant. A la veille de prononcer ses vœux dans un monastère perdu dans la montagne pour devenir moine, il décide de partir à sa recherche.

Mariée à un seigneur qui l'a répudiée, Lan-ying est gravement malade. Dao Sheng va tout faire pour la soigner et se fait reconnaître d'elle. Même séparés, les deux personnages vivent intensément ce profond amour, qui n'est pas celui des corps, mais celui de l'esprit.

François Cheng nous livre une belle et simple histoire qui se déroule au XVIIe siècle à la fin de la dynastie Ming dans une époque bouillonnante de bouleversement qui a vu l'arrivée des premiers missionnaires. Malgré les codes et les interdits, cet homme, épris passionnément par cette femme, nous montre le véritable pouvoir amoureux dans toute sa dimension spirituelle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Olivier Clerc TOP 500 COMMENTATEURS on 22 juin 2006
Format: Broché Achat vérifié
Voilà une histoire d'amour merveilleusement belle dans laquelle, ne pouvant s'accomplir normalement, l'amour qui lie les deux protagonistes principaux, dans la Chine ancienne, va se distiller, s'élever, se purifier, jusqu'à atteindre son essence la plus sublime…

A travers, ce récit, François Cheng nous donne l'occasion de réfléchir à l'amour, aux relations homme-femme, à la sublimation du désir, à l'art de la distance, dans une société du "tout, tout de suite", de la consommation immédiate.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?