• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 10 à 14 jours.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'Everest à la fol... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Amazon rachète votre
article EUR 3,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'Everest à la folie Poche – 5 mai 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 13,00
EUR 13,00 EUR 6,98

Fête des Mères Fête des Mères


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'Everest à la folie + Speed : Escalades de vitesse sur les trois grandes faces nord des Alpes
Prix pour les deux : EUR 27,00

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

I - À quoi bon continuer ?

Népal. Entre le camp III (7 200 mètres) et le camp IV (7 925 mètres). 21 mai 2013.
La nuit avait été aussi blanche que les neiges éternelles. Le froid avait chuté comme un glaçon dans un verre de pastis. Pour limiter le poids, nous n'avions qu'un sac de couchage pour deux. La tentation était grande d'aller chiper un duvet et un tapis de sol dans la tente voisine. Son occupant était absent depuis deux jours. Peut-être avait-il réalisé son rêve. Ou rejoint la terre des morts. Ce genre d'intrusion ne risquait pas de nous arriver. Nos tentes étaient scellées par de petites serrures, semblables aux cadenas d'amour du pont des Arts. Seule différence : un autocollant figurant les yeux remplaçait les formules gravées au marqueur indélébile, aussi profondes que Renaldo and Francesca love for ever. Pasang avait la manie des verrous. Il en posait sur les tentes, les sacs d'expédition, les sacs à dos, les pochettes... De toutes les tailles, de toutes les formes.
- Que veux-tu que l'on nous vole ? De la tsampa ?
Des soupes de nouilles ? m'amusais-je.
- If someone take oxygene ? Finished Everest !
Pasang m'avait raconté que, en 2006, des expéditions avaient dû faire demi-tour car l'oxygène, déposé au col Sud (le camp IV), avait été volé. Plusieurs milliers de bouteilles sont stockées sur cette base de départ pour le sommet. Aucun gendarme ne veille sur le bar, ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Chaque grimpeur reçoit en moyenne cinq bouteilles, de quoi tenir quarante heures. Alors, quand les plus pressés attendent ici la fenêtre météo pendant plusieurs jours, ils viennent profiter d'une cure respiratoire à l'oeil. Les téméraires, dans de sales draps, montés en style alpin, c'est-à-dire sans oxygène artificiel et sans Sherpa, font de même.
Cette nuit-là, le doute, la peur et le remords me revenaient par vagues d'angoisse. Autant le dire, ils ne me lâchaient pas depuis plusieurs mois. Peur de mourir. Malaise d'avoir laissé des proches. Dans ces moments confus, Pasang me rassurait. Je lui posais toujours les mêmes questions et lui me donnait toujours les mêmes réponses.
- Tu crois qu'on va réussir ?
- We will see.
- Comment ça, on verra ?
- If good weather.
- Tu crois que j'en suis capable ?
- We go slowly slowly. But, eat more for good energy.
- Et le ressaut Hillary ? C'est dur ?
- No problem.

Ma vie était entre ses mains. Pasang connaissait mon niveau, ma motivation, mes capacités, mais pas encore tous mes travers. La veille, dans l'air froid du petit matin, nous étions montés avec aisance jusqu'au camp III sous un ciel bleu éblouissant. Des files larvées s'étiraient vers le sommet. Les quatre jours passés à 6 400 mètres m'avaient requinquée. Il ne s'était rien passé de remarquable, à part une opération d'hélitreuillage. Un hélicoptère avait tourné en vrombissant au-dessus de nos têtes. Un blessé attendait d'être secouru. Au-delà de 7 000 mètres, les turbines ne développent pas assez de puissance dans l'air appauvri pour que la machine puisse se poser. L'engin avait tenté plusieurs approches avant de réussir à hélitreuiller (...)

Présentation de l'éditeur

L'Everest déchaîne les passions.
La montagne fascine et agace, surtout ceux qui n'y sont jamais allés. Les grincheux disent que c'est «Disneyland sur une poubelle», les autres veulent leur part de rêve, d'altitude et de prestige.
Pour Nathalie Lamoureux, l'Everest n'était ni un graal, ni un désir enfoui. Son ascension est pourtant devenue une obsession, ce vers quoi ont tendu tous ses efforts pendant cinq ans. Cinq ans d'exploration intérieure pendant lesquels elle flirte aux lisières de l'humain et de sa finitude. Elle a mis la barre très haut.
Pour elle, pour la science. Pour apprendre, comprendre, apprécier ses propres capacités, sans a priori. Son livre raconte son cheminement, les sacrifices, les métamorphoses du corps.
Elle découvrira le monde fascinant des expéditions, avec ses drames, ses moments de joie et ses hurluberlus. Au huitième ciel, dans l'air létal de la zone de la mort, elle trouvera ce qu'elle n'était pas venue chercher.

Nathalie Lamoureux est journaliste au service tendance du magazine Le Point, où elle couvre montagne, les voyages, l'écologie, le high-tech et anime sur le Web une chronique aventure. Elle se définit comme «une néophyte au passé sportif quasi nul». Son dada, c'est l'immersion dans les microcosmes et les histoires un peu folles. Après avoir baigné pendant six ans da le monde étrange des coureurs d'ultrafond (ultra-trail et ultra-marathon), qu'elle décrit dans Courir de plaisir, elle entreprend plusieurs voyages, au Tibet et au Népal, à la découvre d'une nouvelle tribu : les people de l'Everest.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,00
Vendez L'Everest à la folie contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 285 pages
  • Editeur : Guérin (5 mai 2014)
  • Collection : La Petite collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2352210925
  • ISBN-13: 978-2352210924
  • Dimensions du produit: 17 x 2 x 12 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 86.251 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eric Blair TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 15 mai 2014
Format: Poche
Nathalie Lamoureux, journaliste sportif et spécialiste du trail, nous raconte comment une passion pour l'Everest l'a saisie et les cinq tentatives qui lui ont été nécessaires pour réussir à le gravir. Tout commence avec une expédition à l'Aconcagua à laquelle elle participe en tant que journaliste. Alors qu'elle n'a pas d'expérience de la montagne, elle va tout mettre en œuvre, entraînement parisien avec coach, apprentissage de l'alpinisme avec cramponnage, mise en jambe sur des sommets secondaires... pour atteindre celui de l'Everest, qu'elle tentera par les faces tibétaine et népalaise. Dans cette aventure, elle rencontrera un grand amour en la personne d'un Sherpa attentionné et dévoué.

Le récit est l'occasion de brosser une sorte de tableau des expéditions à l'Everest, des portraits des personnes qu'elle rencontre et aussi de faire partager une expérience toute individuelle. D'un certain coté le livre peut se lire comme un témoignage sur la manière moderne et commerciale d'exploiter la plus haute montagne. D'un autre coté, c'est une sorte de manuel du parfait "summiter", puisqu'il comporte la liste des courses d'entraînement, le protocole qu'elle a suivi, y compris son régime alimentaire.

Nathalie Lamoureux force le respect par son courage et sa ténacité, toutefois son livre laisse perplexe le lecteur habitué de la montagne et des récits d'alpinistes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par L. Pierre TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 mai 2014
Format: Poche
J’attendais depuis quelque temps la parution d’un livre consacré à la folie Everest de ces dernières années : depuis 1953, plus de 4 000 personnes ont gravi le plus haut sommet du monde, dont 350 femmes. Nathalie LAMOUREUX, l’auteure du livre, est la 7° française à réussir ce challenge qui reste, comme le prouve ses 5 tentatives, une épreuve physique réservée à des personnes bien entraînées et surtout sérieusement motivées.
L’intérêt de ce petit livre à la lecture facile est de nous faire découvrir le « merchandizing » qui touche l’ascension du plus haut sommet du monde. Pour un budget compris entre 20 000 et 80 000 euros (formule premium "tout confort" avec alimentation améliorée au camp de base et retour à Kathmandou en hélico), des agences dirigées par des guides se sont spécialisées dans ce type de produit, ce qui fait que les rares jours où le sommet est accessible, plus de 300 alpinistes côté népalais se suivent à la queue leu-leu (photo p192). Précisons enfin que les sherpas sont les acteurs incontournables de l’ascension au sommet et que le recours à l’oxygène est indispensable (seuls quelques rares professionnels sont capables de s’en passer!)
Découvrez donc les 5 tentatives de Nathalie entre printemps 2009 et printemps 2013 : une aventure physique (chaque année des morts sont à déplorer, cf Tragédie à l'Everest l’un des best sellers consacré au sujet ; en mai 2012 (lors d'une des tentatives de Nathalie), il y a eu 6 morts !), mais aussi humaine vraiment passionnante…
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jimmy Charb le 2 juillet 2014
Format: Poche Achat vérifié
Habitué des livres de passionnés et d'amoureux de la montagne édites par les éditions Guérin, c'est presque les yeux fermés que j'ai acheté ce petit livre. On est très loin des témoignages des Bonnatti, Krakauer et autres David Roberts. Dès les premières lignes, le ton est donné. C'est écrit par une journaliste du plus bas niveau, totalement nombriliste. Pour faire vite ce livre est un gros cliché d'une touriste occidentale sans aucune once de compassion pour les habitants des pays qu'elle traverse et qui passe son temps à parler de ses petits problèmes de matériel high tech et de confort, tandis qu'elle côtoie des gens sous régime de terreur. Alors qu'elle décrit son passage par le Tibet, qui subit depuis des décennies un génocide culturel (et plus), elle trouve le moyen de décrire pendant des pages ses problèmes de connexion internet ! C'est au mieux irrespectueux et naïf, au pire indécent et d'une bêtise dangereuse...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?