undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,1 sur 5 étoiles8
3,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:18,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 avril 2013
Le titre" l'homme simplifié" fait écho au développement des technologies dites de "la réalité augmentée".

Jean Michel Besnier enseigne à Sciences Po et s'intéresse aux effets des technologies sur les processus de réflexion humain. Il démontre que les automates, robots, machines, etc...formatent notre pensée de manière insidieuse mais réelle. Pour citer une des illustrations du livre, les routines ou protocoles des plates-formes téléphoniques nous obligent à entrer dans des processus binaires d'expression de nos besoins. Autrement dit le monde moderne mise sur la machine et non sur l'homme et surtout afin de rendre l'automaticité des traitements le plus efficace possible, il réclame aux individus de se mettre à la place des machines et de penser et se comporter afin de les rendre les plus efficaces possibles.

Dès lors, il est indispensable que l'homme désapprenne à penser par lui même mais plutôt qu'il pense à partir et comme les workflows machines. L'enseignement traditionnel devient réactionnaire, sinon dangereux.

Un livre passionnant parce qu'il parle du monde que nous construisons en silence. L'auteur va même jusqu'à avancer l'idée que ce mouvement vers le tout technologique a des motivations profondes dans la peur d'être soi, la charge d'exister et le bonheur qu'il y a d'obéir sans réfléchir ; un prolongement des Pensées de Pascal en quelque sorte.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2016
Je suis de près particulièrement les travaux de Jean-Michel Besnier pour essayer de comprendre pourquoi je ne suis pas d'accord avec ce penseur malgré son esprit brillant et sa personnalité charismatique.

Et plus je lis, plus je suis convaincu que sa pensée s'est arrêtée à une époque à partir de laquelle il ne peut plus comprendre la société.

Avec une certaine conception romantique de la nature humaine, il nous met en garde contre la perte de notre humanité par le fait que l'évolution nous ferait perdre nos émotions, nos sentiments et notre liberté.

L'argument de la touche étoile révèle une drôle de compréhension de l'évolution, à savoir, l'ignorance que chaque connaissance, chaque évolution technologique synthétise les acquis précédents et fait monter d'un cran la maitrise de l'homme sur la nature.

Un exemple notoire pour n'en citer qu'un, est celui de la calculatrice à l'école qui aurait atrophié les capacités de calcul mental de plusieurs générations. La technologie créerait des handicaps. Or au bout de plusieurs décennies d'utilisation de cet outil, l'expérience nous démontre qu'il permet d'aller plus vite et plus loin dans l'apprentissage et dans la pratique des mathématiques.

Des penseurs notoires démontrent qu'en mettant d'un côté de la balance les avances de l'humanité et de l'autre les fragilités biologiques et psychologiques que les dits avances provoquent, l'humanité gagne dans les résultat de cette somme algébrique. Les exemples sont nombreux et on n'a pas besoin de les citer. Un chômeur de 2016 jouit de plus de confort, de santé, d'espérance et de qualité de vie et de relations qu'un riche bourgeois de début du 20e siècle. Les inégalités se réduisent, le démocraties gagnent du terrain, les guerres autrefois mondiales, longues et meurtrières se réduisent à des conflits localisés, même si de nouveaux paramètres, contraintes et risques surgissent. Nous sommes moins isolés, plus communiqués, moins seuls. Le résultat de la somme algébrique est là.

Tout ça grâce à à l'évolution, la communication, les médias et la technologie on leur grand part de mérite, qui provoquent par leur caractère de synthèse le "syndrome de la touche étoile"

Comme beaucoup de théoriciens amoureux de la tragédie de la condition humaine tel qu'elle existe, nostalgique peut-être de la calèche qui permet de jouir plus longtemps du paysage, ou du télégraphe, qui rendait plus rares et donc plus appétissants les messages de félicitations ou les déclarations d'amour (aujourd'hui détrôné par les SMS) il s'attache à une forme de langueur dans les relations humaines et dans le contact avec la nature, confondant liberté avec chaos, souffrance avec humanité, intelligence avec manque d'empathie, alors que c'est justement ce "syndrome de la touche étoile" qui nous apporte plus de confort, de liberté et dont l'évolution conduira à la fin de la souffrance.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2013
Une réflexion intéressante sur notre manière de vie actuelle, où la machine prend beaucoup de place. C'est un mélange de sociologie, psychologie et philosophie.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2016
Très bon livre qui ouvre les yeux sur les potentiels dangers de nos pratiques quotidiennes en matière de technologies- Je le recommande chaudement !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2014
A vouloir trop vite et en peu de pages parvenir à convaincre de la thèse qu'il défend, l'auteur met en cause pèle-mèle l'individu avec un grand "On" où tout un chacun peut se sentir coupable, les machines qui n'en peuvent mais, les ingénieurs, scientifiques et les incorrigibles rationnalistes qui vont nous dépouiller de la poésie si propre à l'être humain...
Partant de la fameuse touche étoile, il aurait fallu s'intéresser à la responsabilité de l'économie de marché et des directions des entreprises dans la mise en place de ces automates qui, soit dit en passant, ne sont pas non plus le Top de la robotique mais permettent d'optimiser les profits et de lrendre les responsables inaccessibles. Quant à l'être humain si cher à l'auteur dans son intégrité originelle, pourquoi avant de le sacraliser, ne pas évoquer ses charmantes faiblesses qui le poussent régulièrement à exploiter, trucider en gros ou au détail ses contemporains et à trouver dans chaque nouvelle avancée de la science, neutre au départ, l'occasion de la transformer en arme de guerre ou d'enrichissement personnel. Sous cet aspect, l'évolution vers un transhumain à qui on aurait enlevé ou amoindri les perversions de ses origines pour le faire ressembler aux meilleurs d'entre nous (au sens humain:à distinguer des élites autoproclamées d'aujourd'hui) me parait être une entreprise respectable et digne d'intérêt.
Si ce livre était une dissertation au baccalauréat, quoiqu'un peu longue, elle recevrait sans doute une excellente note car visant tout le monde elle n'attaque personne, elle est politiquement correcte et bien entendu elle ne suggère aucune solution. Le philosophe reste dans sa tour d'ivoire, supérieur et immaculé
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2013
Très intéressante analyse sociologico-politico-philosophique sur les effets de la technologie sur l'homme. Loin d'en faire un être "augmenté" comme nous vante tant une certaine science, elle semble plutôt le diminuer de plus en plus, le rendant esclave d'artefacts normalement prévus pour le seconder. L'apathie généralisée des peuples soutenue par une adoration sans borne de la technologie de certains donnent libre court à une folle course à la "machinisation" de l'humain sans véritablement de regard critique ou de contradiction, les outils permettant le recul et l'analyse de fond étant progressivement, mais sûrement, discrédités aux yeux de tous par des "adorateurs" du Veau d'or, technologistes à l'extrême. Cet intelligent opus permet de se réapproprier cette analyse critique ou de se conforter dans la considération distanciée d'un monde qui confond science et scientisme.

Une lecture salutaire !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2013
Pas simple l'homme simplifié, mais tellement explicite. Il nous donne une image souvent drôle ou absurde de la société dans laquelle nous vivons et qui n'a pas fini de se "compliquer".
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2013
Énoncé qui se rapporte au livre lui-même (un livre bien simplet donc). Catastrophisme et pessimisme généralisés pour un portrait impressionniste de nos rapports aux techniques, sans aucune qualité argumentative ; à éviter!!!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,50 €
9,70 €
8,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)